Hygiène de vieSliderSommeil

Coffee nap : le combo café-sieste pour booster l’énergie

Si vous êtes adepte des dernières tendances en matière de bien-être, vous avez peut-être vu passer les nombreux hashtags coffeenap ou nappuccino sur les réseaux sociaux. Mais quel est ce nouveau concept qui allie sieste et café ? Est-il réellement plus efficace qu’une sieste classique ? Le point avec Ridwana Timol, consultante en psychologie et spécialiste du sommeil.

Café et sieste sont-ils incompatibles ?

En général, la sieste est une courte période de sommeil qui se pratique plutôt en journée et qui nous permet de retrouver de l’énergie en rechargeant nos batteries. On peut ainsi reprendre nos activités tout en étant plus productifs et plus alertes, notamment au travail. D’ailleurs, les personnes qui boivent du café le font pour les mêmes raisons. Elles espèrent avoir un regain d’énergie pour continuer leur journée en toute sérénité. C’est pour cela que le concept de coffee nap a vu le jour récemment. Des chercheurs ont, en effet, découvert que boire du café juste avant de faire une sieste était source de bienfaits.

coffee nap siesteNous connaissons tous le café pour son action stimulante. Habituellement, ses effets sur l’organisme et le cerveau se font ressentir jusqu’à sept heures après en avoir consommé. « Cet effet énergisant est contraire au repos. Il ne faut pas oublier que prendre un café le soir nuit sérieusement au sommeil profond et à sa fonction réparatrice, et ce même si l’on arrive à s’endormir », indique Ridwana Timol.

Cependant, l’impact du café sur le cerveau n’est pas aussi direct. On observe généralement trois phases distinctes dans les effets du café et sur la manière dont nous nous sentons. Dans un premier temps, le café nous rend somnolents et a un effet relaxant. C’est donc le meilleur moment pour profiter d’un coffee nap. Au bout d’un certain temps, le café nous rend plus alertes et stimule notre concentration. C’est à ce moment-là que l’on est le plus productif. Enfin, son action stimulante se prolonge dans l’organisme, prévenant ainsi le repos. Il s’agit de la phase où l’on se sent habituellement impatient et agité. « Pendant cette première phase, si vous faites une sieste juste après avoir pris une tasse de café, la caféine agit sur le cerveau en favorisant le repos. C’est bien plus reposant que si vous n’aviez pas pris de caféine et c’est ce que l’on appelle coffee nap aujourd’hui », explique la spécialiste.

Qu’est-ce que le coffee nap ou café-sieste ?

Le coffee nap est une sieste éclair qui ne dure pas plus de 15 minutes. Elle permet d’améliorer vos performances et votre niveau de vigilance de manière plus efficace qu’une sieste normale ou un repos classique. Pour prendre un coffee nap, rien de plus simple. Il vous suffit de boire une petite tasse de café noir, idéalement sans sucre, et de faire une sieste dans les cinq minutes qui suivent. Mais avant de tomber quelques minutes dans les bras de Morphée, il ne vous faut surtout pas oublier de programmer une alarme, 30 minutes à partir du moment où vous commencez à faire votre sieste. Cela suffit amplement. Si vous arrivez à vous endormir dans ce laps de temps, il y a alors de fortes chances pour que votre café et vos cellules du cerveau soient occupés à vous concocter un cocktail régénérant ! Attention, cependant à bien respecter le processus et à ne surtout pas vouloir attendre plus que longtemps avant de faire sa sieste. En effet, le résultat recherché ne serait pas obtenu.

Le coffee nap est-il fait pour tout le monde ?

« La meilleure stratégie pour bien se reposer est de vous connaître vous-même. Si vous savez que vous mettez du temps à vous endormir ou que vous êtes plutôt anxieux et agité quand vous essayez de nouvelles choses, le coffee nap n’est peut-être pas fait pour vous », souligne Ridwana Timol.

La sieste traditionnelle, qui normalement n’excède pas les 30 minutes, est idéale pour vous donner ce regain d’énergie dont nous avons souvent tous besoin au cours de la journée. Les siestes plus longues, d’une durée de deux heures, par exemple, ont plutôt tendance à troubler le sommeil nocturne et sont contre-productives, surtout quand vous avez le sommeil léger ou lorsque vous souffrez d’insomnie.

« Dormir en journée peut avoir des bienfaits sur la santé si c’est fait correctement. Toutefois, cela ne remplace en aucun cas une nuit de sommeil. En effet, rien ne vaut une bonne nuit, sans interruption », explique la spécialiste du sommeil. En général, il est recommandé aux adultes de dormir plus de 5 heures, soit pendant 7 ou 8 heures et d’aller se coucher avant minuit.

La sieste au travail dans les différentes cultures

Selon les pays, faire une sieste sur son lieu de travail est plus ou moins bien vu. Généralement, c’est une pratique très fréquente en Asie et en Afrique. D’ailleurs, en Chine et au Japon, la sieste est une véritable institution. Alors qu’elle est inscrite dans la Constitution chinoise, au Japon, l’art de la sieste éclair fait beaucoup d’adeptes et il est même très bien vu. En revanche, ce n’est pas le cas dans certains pays, comme la France ou d’autres pays anglo-saxons. Enfin, depuis que les effets de la sieste sur la productivité et la santé ont été étudiés, certains pays commencent à adopter la tendance et prévoient même des lieux dédiés à la sieste dans leurs entreprises. C’est le cas notamment des pays de l’Europe du Nord bien connus pour leur qualité de vie.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer