MaladiesPrécautions à prendreSlider

Intoxication alimentaire : gare à la contamination croisée

La chaleur favorise la prolifération des micro-organismes responsables de l’intoxication alimentaire. Cependant, il y a aussi le fait de manger, en dehors de la maison, des aliments dont la préparation et la cuisson peuvent être douteuses. C’est ce qu’explique l’ancien directeur de la Public Health and Food Safety du ministère de la Santé, Darwin Ramasawmy.

Selon ce dernier, la qualité et la composition des mets proposés comportent davantage de protéine animale (viande ou poulet), mais aussi des œufs, du poisson ou des fruits de mer. « Ils sont susceptibles d’être colonisés par les micro-organismes pathogènes qui peuvent causer un empoisonnement alimentaire », dit-il.

Notre interlocuteur préconise ainsi la plus grande prudence en évitant les produits dont la préparation peut sembler douteuse ou qui sont exposés à des sources de contamination comme la poussière et les insectes. Toutefois, les ingrédients crus, qui portent déjà le germe de contamination, peuvent être source d’un empoissonnement alimentaire particulièrement s’il y a une mauvaise cuisson. « Si les aliments ne sont pas cuits à une bonne température, les germes ne seront pas détruits et ceux qui sont résistants vont se multiplier et provoquer une intoxication alimentaire », explique-t-il.

Souvent, la tendance est de préparer en avance les aliments qu’on va consommer. Tous les aliments préparés doivent ainsi être bien conservés et il ne faut pas les laisser à température ambiante, prévient notre interlocuteur. Les produits fragiles comme la mayonnaise, les produits laitiers, entre autres, doivent aussi être bien conservés.

Darwin Ramasawmy met en garde contre la contamination croisée également. Cela peut arriver si les ustensiles utilisés pour la préparation des aliments crus sont en contact avec les aliments cuits. Les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les personnes âgées sont plus vulnérables à l’empoisonnement alimentaire. Les symptômes ne doivent pas être banalisés, car en cas de complication cela peut entraîner le décès du patient.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer