DépressionPsychoSlider

PSYCHO : Quand l’adaptation engendre le mal-être

Certains changements de situation et d’environnement peuvent être très difficiles pour certaines personnes qui n’arrivent pas à s’adapter. Elles peuvent même engendrer des maladies psychologiques. Le Dr Runjeet Abhijay, psychiatre nous explique comment faire face à ce genre de situation.

Que ce soit à l’école, au travail, lors d’un déménagement à l’étranger, changer d’environnement signifie prendre de nouvelles marques. Alors que la rentrée scolaire vient de démarrer, il y a quelques semaines, certains enfants ont du mal à s’adapter à leur nouvelle école.

Dr Runjeet Abhijay, psychiatre.
Dr Runjeet Abhijay, psychiatre.

Le Dr Runjeet explique qu’une préparation commence déjà deux semaines à un mois avant la rentrée scolaire. « Les parents jouent un rôle majeur dans cette préparation. Ils doivent expliquer ce qui se passera le premier jour et ensuite, comment se comporter à l’école vis-à-vis des autres enfants, des professeurs et du personnel non-enseignant », dit-il.

La préparation psychologique permet aussi d’avoir une rentrée moins tourmentée pour l’enfant, afin que celui-ci s’adapte facilement et rapidement. Au niveau de l’école, les professeurs et le maître d’école doivent continuer la préparation psychologique avec des mots encourageants, des conseils pratiques, un code de conduite et une visite guidée autour de l’établissement.

Le spécialiste ajoute que les parents doivent rester très vigilants, afin d’éviter qu’une adaptation difficile n’ait pas de répercussions sur la santé de l’enfant. En effet, un suivi doit être établi de très près par les parents, car cette situation peut engendrer des maladies psychologiques telles que des crises de panique et d’angoisse, des dépressions et des phobies. Le plus connu d’entre elles dans le milieu éducatif reste la phobie scolaire.
« La phobie scolaire touche les enfants qui sont nerveux et ne veulent pas aller à l’école. Il existe diverses raisons qui peuvent conduire à cette phobie. Il faut chercher la racine du problème pour trouver une solution ».

LES SOLUTIONS

Une telle maladie peut arriver dans les cas suivants. Le détachement entre les parents comme, par exemple, lorsque la maman doit laisser son enfant à la garderie ou en pré-primaire. L’enfant trouve cela difficile de s’adapter à son nouvel environnement, de se faire des amis, n’aime pas le professeur ou l’établissement.
Tout repose sur l’encadrement de votre enfant. « Vous devez avoir la capacité de détecter l’anxiété ou la nervosité initiale chez votre enfant. Il faut parler avec l’enfant, lui demander comment sa journée s’est passée. L’accompagner à l’école, l’aider à s’adapter avec ses amis et son professeur ».

En général, nous avons du mal à nous adapter à un nouvel environnement parce que celui-ci peut être souvent inconnu, hostile, loin des proches ou pas très accueillant. Notre problème d’adaptation dans un nouvel environnement est tout à fait humain. Cependant, cela peut varier d’une personne à une autre.
« L’adaptation peut se faire rapidement si une personne est extravertie et peut facilement communiquer avec les autres personnes inconnues ou étrangères. Contrairement à une personne introvertie qui peut avoir une adaptation plus lente et difficile », fait-il ressortir.

Selon notre interlocuteur, à l’école, le professeur joue un rôle très important dans l’encadrement de l’enfant pour que celui-ci s’adapte facilement et avec souplesse. Un professeur qui fait des remarques blessantes ou dénigrantes devant la classe envers un élève peut causer des réactions parfois irréversibles. S’il a tendance à être trop stricte, il peut provoquer une adaptation beaucoup plus lente.

UN PROBLÈME CHEZ LES ADULTES DANS LE MONDE DU TRAVAIL

Le même problème est aussi connu chez les adultes. Une personne qui commence son emploi dans un nouvel environnement doit avant tout se préparer psychologiquement. Pourquoi ? Tout simplement pour faciliter son intégration. « Généralement, une personne qui commence un nouveau travail peut facilement se sentir perdue. Dans ces cas précis, toutes nouvelles recrues doivent être guidées par une personne plaisante et accueillante », souligne le Dr Runjeet Abhijay.

Dans un nouveau travail, une personne peut avoir du mal à s’adapter, si dès la première semaine de travail celle-ci doit déjà travailler sous pression avec des tâches extrêmement lourdes et sans aucun support.

S’ADAPTER DANS UN PAYS ÉTRANGER

Enfin, dans un pays étranger, une personne qui réside de manière permanente ou temporairement doit absolument savoir les lois qui gouvernent le pays et celles qui sont conçu spécialement pour les étrangers. « La personne doit savoir le mode de vie, les habitudes des citoyens, la culture et le climat du pays concerné. Ainsi, elle pourra mieux se préparer psychologiquement avant de partir », conseille-t-il.
Par exemple, à Dubaï, les femmes doivent bien se couvrir, à Singapour il ne faut rien jeter par terre. Lorsqu’on voyage, les mêmes choses s’appliquent pour la préparation psychologique. Sauf dans certains cas, ou il y a un guide, un ami ou une famille qui facilite la transition dans un pays étranger.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page