AlimentsNutritionSlider

Moringa : ses bienfaits sur la santé et la beauté

Cette semaine, on vous propose de découvrir le moringa appelé l’arbre du miracle, pour ses valeurs nutritionnelles et médicinales, son concentré de nutriments et de vitamines uniques au monde. Le moringa, plus connu à Maurice comme brède mouroum, est réputé pour ses nombreux bienfaits sur la santé et le bien-être au quotidien. Faisons le point avec la phytothérapeute Sarah Banian de Sarah Ayurvedic Spa sis à Plaine-Magnien.

Sarah Banian.
Sarah Banian.

« C’est dans les feuilles que l’on trouve la majorité des bienfaits du moringa, car elles contiennent  du calcium, du magnésium, du potassium, du fer, du sélénium, des sels minéraux, du cuivre, du zinc,  des vitamines C, A, D, E ainsi que les vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12) et des acides aminés, entre autres », explique la phytothérapeute Sarah Banian.

Une plante miraculeuse

Le moringa, largement cultivé en Inde, est utilisé par les ONG pour lutter contre la malnutrition dans les régions du monde où il y a des carences. Depuis des siècles, des populations du monde entier ont utilisé les feuilles de moringa comme aliment, mais aussi pour ses propriétés médicinales.

Le moringa est un excellent remède contre l’anémie, car ses feuilles nourrissantes augmentent l’énergie, diminuent les excès de stress, favorisent la qualité du sommeil, améliorent la digestion et l’assimilation. Ses feuilles sont utilisées pour traiter l’anxiété, l’asthme, l’hypertension, le psoriasis, les douleurs articulaires, les troubles thyroïdiens, les maux de tête, de gorge, les calculs rénaux et  ainsi contribuent au renforcement du système immunitaire. Il aide également à prévenir le développement des cellules cancéreuses et des tumeurs.

« Très riches en cuivre, les feuilles de moringa contiennent notamment 7 fois plus de vitamine E que les amandes. De plus, elles ont aussi un effet sur certaines maladies chroniques comme le diabète. Elles régulent le taux de lipides et de sucre dans le sang et le cholestérol grâce à sa richesse en antioxydants et la présence de bêta-sitostérol, des propriétés bénéfiques pour la santé du cœur en raison de la présence d’acides gras omégas 3 et 9 dans sa composition, » indique-t-elle. Il soulage aussi la constipation, notamment grâce aux fibres qui se trouvent dans ses feuilles et fruits.

Sur le plan nutritionnel, Sarah Banian indique qu’il contient plus de bêta-carotène que la carotte. « En comparaison, les feuilles de moringa comptent 15 fois plus de potassium que les bananes, 25 fois plus de fer que les épinards, 9 fois plus de protéines que le yaourt, 7 fois plus de vitamine C que dans les oranges, 4 fois plus de calcium et 2 fois plus de protéines que dans le lait et très peu de phosphore et de lipides », renchérit-elle.  À lui tout seul, c’est 30 % de protéines végétales.

Efficace pour les problèmes liés à l’âge

« Le moringa aide à lutter contre la fatigue qui peut apparaître pour différentes raisons, dont la prise d’âge, » affirme Sarah Banian. C’est aussi un remède contre les maux de tête, les problèmes de thyroïde, la constipation, l’ulcère ou l’arthrite et il protège contre la maladie d’Alzheimer. « On peut considérer le moringa comme une plante anti-âge en raison de son effet sur le renouvellement cellulaire, sur le travail de la mémoire et sur l’activité cérébrale. De plus, les vitamines E et C que contient cet arbre luttent contre l’oxydation qui mène à la dégénérescence des neurones, » fait ressortir Sarah Banian.

Comment l’utiliser ?

Les feuilles séchées de moringa se consomment en infusion, chaudes ou froides, en macération ou sous forme de bouillon. « Ajoutez  quelques gouttes d’huile végétale de moringa à vos salades pour avoir votre dose quotidienne de vitamine C et de vitamine A et de faire le plein d’oméga 3 à long terme. Sa valeur nutritive se rapproche le plus de l’huile d’olive, » explique la phytothérapeute. S’agissant des fleurs, elles peuvent être cuites ou mélangées à d’autres aliments qui sont riches en potassium et en calcium. Selon elle, les petites coupures ou les blessures vont arrêter de saigner plus rapidement si vous consommez régulièrement cette plante. Pour consommer les graines et améliorer votre bien-être, c’est très simple. « Il suffit de prendre une graine dans votre main et d’enlever la coque avant de la croquer. Commencez à consommer 1 à 2 graines par jour, puis augmentez la dose pour atteindre une dizaine de graines », conseille-t-elle.

Toutefois, Sarah Banian déconseille aux femmes enceintes d’en prendre. Par rapport au moringa en poudre, la phytothérapeute explique que 2.5 à 5 grammes soit 2 à 4 cuillères à café (1.2 g par cuillère à café) suffisent au quotidien pour améliorer le métabolisme.

À essayer 

  1. Tisane de feuilles de Moringa:

–        Faites infuser pendant 3 à 4 minutes dans de l’eau frémissante.

–        Si vous souhaitez préparer une théière, mettez 4 pincées ou 4 cuillères à café de feuilles séchées de moringa (soit environ 4 grammes).

–        Faites ensuite infuser en versant dans votre théière 1 litre d’eau frémissante.

–        Ajoutez au choix du citron / miel / gingembre pour varier les plaisirs

 

  1. Jus de Moringa contre la fatigue

Le jus de moringa avec du gingembre citron est un très bon booster pour garder la forme au quotidien. Vous pouvez également opter pour le jus moringa à boire frais en y ajoutant du concombre et de la citronnelle. « Cela vous apportera du pep et de l’énergie et peut aussi apaiser les voies digestives et intestinales avec l’effet de la citronnelle et un shoot d’antioxydants grâce au concombre, » explique Sarah Banian.

Recette :

  • 1 concombre
  • 20 g de feuilles de moringa
  • 40 g de feuilles de citronnelle
  • 2 verres d’eau (environ 250 ml)
  • 2 cuillères à soupe de miel

Lavez les feuilles de citronnelle, de moringa et le concombre. Mélangez le tout avec de l’eau et rajoutez-y du miel.

Le jus peut être bu immédiatement ou à être conservé au frais.

SPORT

Idéal pour la perte de poids

Les effets antioxydants des feuilles peuvent favoriser la perte de poids et réguler la pression artérielle et améliorer la circulation sanguine, tandis que ses vertus anti-inflammatoires aident à combattre les douleurs musculaires.

BEAUTÉ

L’huile de Moringa est-elle bonne pour les cheveux ?

Le moringa vient du nom tamoul murungai. En Inde, il est un des ingrédients vedettes de la médecine ayurvédique. Ses feuilles sont aussi utilisées pour traiter les problèmes de peau : acné, points noirs, boutons, eczéma et démangeaisons. Elles protègent aussi les cheveux et sont utilisées comme masque ou lotion.

« L’huile de moringa est un antioxydant naturel, réputé pour ses propriétés antibactériennes, antimicrobiennes et anti-inflammatoires, » indique la gérante de Sarah Ayurvedic Spa. C’est aussi un excellent exfoliant, ce qui en fait que l’huile est idéale pour les personnes à la peau sujette aux imperfections. « Vous retrouverez ainsi un teint clair et éclatant sans aucun bouton en vue, mais ses bienfaits ne se limitent pas qu’à la peau. En effet, elle renforce et adoucit les cheveux secs à tendance pelliculaire, stimule la croissance des cheveux et aide à prévenir les pointes fourchues et à renforcer les racines », dit-elle.

De plus, elle assouplit et nourrit les zones les plus sèches du corps, donne un nouvel éclat aux peaux matures et peut s’utiliser en huile de massage. « En bref, le moringa est un véritable bouclier et il n’existe aucune contre-indication et d’effets secondaires à sa consommation. En revanche, ses racines peuvent contenir une substance toxique et c’est pourquoi les femmes enceintes doivent éviter d’en consommer. De surcroit, sa haute teneur en vitamine A peut aussi générer des problèmes et il faut donc maîtriser sa consommation », conclut Sarah Banian.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page