SeniorSlider

Arthrose : Quels sont les causes et symptômes de cette maladie dite mécanique ?

Résultant d’une dégradation du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations, l’arthrose touche des millions de personnes dans le monde. Elle affecte particulièrement les seniors au niveau de la colonne vertébrale, le genou, les doigts et la cheville, entre autres. À l’occasion de la Journée mondiale de l’arthrose observée le 17 septembre, voyons les causes, symptômes et traitements de cette maladie avec le Dr Yasheel Aukhojee.

L’arthrose, qui est la maladie articulaire la plus répandue, se caractérise par une destruction du cartilage qui s’étend à toutes les structures de l’articulation, notamment à l’os et au tissu synovial. Le cartilage est un tissu souple et résistant qui recouvre et protège l’extrémité́ des os. Cette maladie se manifeste le plus souvent par des douleurs mécaniques lors des mouvements d’une ou plus rarement de plusieurs articulations, indique le médecin généraliste Dr Yasheel Aukhojee. Ce dernier fait remarquer qu’il ne faut pas confondre l’arthrose et l’arthrite qui sont deux maladies de la famille des rhumatismes. « L’arthrite est une inflammation des articulations, alors que l’arthrose est une maladie dite mécanique », affirme le professionnel de santé.

Par rapport aux causes exactes de l’arthrose, Dr Yasheel Aukhojee indique qu’elles ne sont pas encore parfaitement identifiées.  Selon lui, dans la plupart des cas, ce type de dommage survient lorsque les articulations saines sont soumises à des charges lourdes pendant une longue période. Toutefois, il affirme que même des charges ordinaires peuvent accélérer cette dégénérescence, surtout si la personne a des articulations de forme inhabituelle ou a déjà̀ subi une blessure articulaire. « On peut aussi citer le vieillissement ou la surcharge mécanique de l’articulation comme le surpoids, l’anomalie architecturale de l’articulation et les anomalies du métabolisme telles que le diabète. Il peut exister également une prédisposition familiale », indique-t-il.

En ce qu’il s’agit de la fréquence de l’arthrose au sein d’une population, il indique que c’est très variable suivant l’articulation atteinte, l’âge, le sexe et la zone géographique. « La fréquence est en moyenne de 8 à 15 %. Le pourcentage des personnes atteintes par l’arthrose augmente avec l’âge. 3 % pour les moins de 45 ans et 65 à 80 % pour les personnes plus de 60 ans », indique le médecin. Selon lui, l’arthrose touche davantage les femmes que les hommes.

Certes, il n’y a aucun moyen de guérir l’arthrose, néanmoins, il existe plusieurs options de traitement qui permettent de réduire les risques, de soulager la douleur et d’améliorer les fonctions. Parmi, on retrouve des stratégies de prise en charge personnelle des facteurs à risques tels que les exercices, la gestion du poids, le contrôle du diabète et des visites médicales en cas de doute ou symptômes. Le docteur peut aussi préconiser au patient qui souffre d’arthrose un traitement médicamenteux et dans ce cas, ce sont les injections qui sont préconisées. Dans les cas graves, c’est la chirurgie, en l’occurrence, une arthroplastie qui sera proposée aux patients.

Les symptômes

L’arthrose connait ordinairement une évolution lente pouvant durer des mois ou des années. « Au début, les symptômes ont tendance à se manifester de façon intermittente, mais au fil du temps, ils deviennent plus constants, pouvant même perturber le sommeil. La bonne nouvelle, c’est que le traitement peut les atténuer, même s’il n’interrompt pas le processus de la maladie », renchérit-il. Les symptômes les plus courants sont la douleur, la raideur musculaire, la crépitation articulaire et l’enflure articulaire.

Facteurs de risque

  • Âge.
  • Antécédents familiaux.
  • Métiers : athlètes, danseurs, opérateurs de machinerie lourde et travailleurs dans la construction.

Les articulations les plus souvent affectées

  • Les genoux.
  • Les hanches.
  • Les articulations des mains.
  • La colonne vertébrale.
Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page