Bledina Grossesse
CoronavirusMaladiesSlider

Asthme et coronavirus : quelles recommandations pour les asthmatiques ?

Souffrir d’asthme en plein épidémie de coronavirus peut susciter de vives inquiétudes. Y-a-t-il plus de risques de développer une forme sévère du covid-19 quand on est asthmatique ? Faut-il continuer son traitement ? Qu’en est-il des corticoïdes ? Comment différencier une allergie saisonnière du covid-19 ? Les réponses du Dr Rajiv Kumar, pneumologue et président de la Mauritian Respiratory Society.

Y-a-il plus de risques d’être infecté par le covid-19 quand on est asthmatique ?

Le covid-19 est la maladie causée par le nouveau coronavirus, connu également sous le nom de SRAS-COV 2. Comme pour n’importe quelle autre maladie virale, il existe des facteurs de risque qui augmentent les chances d’être infecté. L’asthme en fait partie. “A vrai dire, cela dépend énormément de la manière dont vous contrôlez votre asthme. Quelqu’un qui contrôle bien sa maladie, n’aura pas de symptômes ou alors moins d’une fois par semaine. En revanche, quelqu’un qui n’arrive pas à contrôler son asthme et qui a des symptômes tels que essoufflements, sifflements, troubles du sommeil, tous les jours ou plus de deux fois par semaine, aura effectivement plus de risque face au coronavirus covid-19” explique le Dr Rajiv Kumar.

Le médecin tient à rappeler que dans 80% des cas, le covid-19 est une affection bénigne et que la plupart des gens en guérissent bien. La forme la plus sévère survient généralement lorsqu’il y a plusieurs facteurs de risque comme l’âge, l’hypertension, le diabète, les problèmes cardiovasculaires, l’insuffisance rénale, le cancer, les maladies pulmonaire chroniques ( asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive, fibrose pulmonaire), la consommation d’alcool mais aussi de cigarettes.

“ Si votre asthme est bien contrôlé vous avez moins de risque d’être infecté par le coronavirus. Mais s’il ne l’est pas, vous avez non seulement plus de risque d’être infecté mais en plus de développer une forme sévère de la maladie “ précise le pneumologue.

Faut-il poursuivre son traitement malgré la présence de corticoïdes ?

Les asthmatiques ne doivent en aucun cas arrêter leur traitement. L’asthme est une maladie chronique des poumons qui se caractérise par une une inflammation des bronches. La maladie se manifeste par épisodes de sifflements, toux sèche, sensation d’oppression au niveau de la poitrine et essoufflements.

Il est fortement recommandé aux asthmatiques de bien contrôler leur maladie en utilisant régulièrement des inhalateurs à base de corticoïdes. Ces corticoïdes par inhalation sont sûrs et sans risque pour la santé. Ils permettent de maintenir l’inflammation sous contrôle. “ Je le rappelle encore une fois, un asthme bien contrôlé réduit non seulement le risque de contracter le virus mais aussi d’éviter une forme sévère du covid-19 en cas d’infection “ répète le pneumologue.

Comment différencier les symptômes d’allergies respiratoires de ceux du covid-19 ?

70% des personnes souffrant d’asthme font des allergies à la poussière, aux acariens, aux poils d’animaux domestiques, aux pollens avec d’autres problèmes tels que rhinite, eczéma, sinusite.

Les symptômes d’une allergie sont généralement la toux sèche et les éternuements. Contrairement au covid-19, l’allergie ne se manifeste pas par de la fièvre. La maladie du coronavirus, elle entraîne une fièvre supérieure à 37.8°C, une toux sèche, des courbatures, des maux de tête, des difficultés respiratoires, de la diarrhée et des vomissements chez les personnes âgées.

Si vous avez l’un des symptômes mentionnés ci-dessus ou que vous avez pu être en contact avec une personne infectée par le covid-19, contactez l’hôpital ou le 8924 pour effectuer le test de dépistage.
Le meilleur moyen de se protéger du covid-19 est de rester chez soi et d’appliquer les gestes barrières.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer