Actu SantéSeniorSlider

La thérapie du rire : souriez à la vie

Rire quotidiennement permet de rester jeune et vivre plus longtemps. C’est ce que fait comprendre Maurice d’Arifat qui est un adepte de la thérapie du rire. La Journée mondiale du rire est célébrée le lundi 7 mai.

« On ne rit pas parce qu’on est heureux. On est heureux parce qu’on rit ». Cette citation du Dr Madan Kataria, le guru du yoga du rire, souligne l’importance du rire dans la vie de tous les jours. Inspiré par le fondateur du yoga du rire, Maurice d’Arifat, connu comme Momo, s’est converti en thérapeute du rire depuis une dizaine d’années.

Il considère que les Mauriciens ne rient pas assez. « Beaucoup de Mauriciens vieillissent mal », constate Momo qui explique qu’il existe des techniques simples pour apprendre à rire. Selon lui, le rire a plusieurs bienfaits sur la santé mentale et physique d’une personne.

« Certaines études ont démontré que le rire est bénéfique pour les diabétiques. En riant, on arrive à diminuer les mauvais produits chimiques du corps tout en augmentant les bons. Rire quotidiennement peut ainsi baisser l’insuline dans le sang », indique notre intervenant.

Selon Momo, le rire, étant également un antistress, peut lutter contre la dépression chez les personnes âgées. « On passe 80% de notre temps à ruminer sur les choses négatives alors qu’en riant, le corps produit davantage de sérotonine et d’endorphine, qui sont connues comme les hormones du bonheur », précise-t-il.

C’est ainsi qu’il conseille de rire au moins pendant 45 minutes tous les matins. « De préférence à l’aube », dit-il. Ce rituel peut améliorer la journée de la personne qui le pratique. Il va activer la capsule du bonheur qui est dans notre cerveau pour affronter la journée avec un état d’esprit plus serein et avec une attitude plus positive.

De plus, en riant, on respire mieux. « Nous ne respirons pas correctement. On n’inspire pas assez. Avec le rire, on est obligé de mieux respirer et, du coup, en inspirant, on ouvre davantage le thorax pour laisser entrer l’oxygène. Le rire a donc la capacité de nous garder en bonne santé », insiste Momo.

Puisque le rire est contagieux, Maurice d’Arifat conseille aux centres de loisirs et aux centres de retraites d’opter pour la thérapie du rire en groupe. « Le rire se partage, tout comme le bonheur », conclut-il.

Momo, un homme heureux

Maurice d’Arifat (Momo).

À 88 ans, Maurice d’Arifat, Momo pour ses proches, ressent le besoin de partager son histoire. Il avait lancé son livre, « Paroles de vie, l’itinéraire d’un homme heureux » en décembre 2016. Cet ouvrage retrace son parcours et les multiples anecdotes qui ont marqué sa vie. L’auteur parle aussi de la thérapie du rire, un art qu’il pratique depuis 10 ans, après avoir suivi une formation en Inde. C’est auprès du Dr Madan Kataria qu’il a découvert les vertus du rire, au Kerala. Depuis, il est revenu au pays pour faire rire les Mauriciens et ainsi partager sa bonne humeur. Le livre est en vente à la librairie Papyrus à Rs 400.

Retrouvez « Fiesta Rigolo » sur Radio Plus

C’est le rendez-vous de chaque vendredi soir. De 22 heures à minuit, Harry Poonoosamy, aux côtés d’Alain Narainsamy anime l’émission « Fiesto Rigolo » qui fait la part belle aux blagues et autres histoires amusantes pour se décontracter et relâcher ainsi la pression de la semaine. Tantine Mémé, un personnage créé pour cette émission, est également sur le plateau pour distraire les auditeurs. Plusieurs jeux sont aussi proposés avec des cadeaux à remporter.

Mots clés

Articles Liés

Close