CardiovasculaireMaladiesSlider

Maladies cardiovasculaires : voici les 9 facteurs de risque 

La Journée mondiale du cœur, observée le mardi 29 septembre est l’occasion de sensibiliser les Mauriciens sur l’importance de bien prendre soin de sa santé cardiovasculaire. Pour limiter les risques, il faut surtout reconnaître les facteurs selon le Dr Ahmad Mouniir Durgahee.

En raison des progrès technologiques, les gens se tournent de plus en plus vers les « moyen facile ». Comme l’achat de fast-foods, manque de temps pour la croissance personnelle au manque d’exercice en raison de modes de vie occupés. Selon le Dr Ahmad Mouniir Durgahee, ce n’est en effet pas un mystère pourquoi la première cause de décès dans le monde est en fait due à des problèmes cardiaques. Voici d’après lui, les principaux facteurs de risque liés aux maladies coronariennes.

1.    L’âge Le premier facteur est le vieillissement. En effet, le fait de vieillir augmente le risque d’artères endommagées et rétrécies. Habituellement, les risques les plus élevés se situent entre 55 et 65 ans.

2. Le sexe Les hommes sont généralement plus à risque de maladie coronarienne, en raison d’un taux de tabagisme plus élevé chez les hommes et d’un mode de vie malsain. Cependant, le risque pour les femmes augmente après la ménopause.

3. Les antécédents familiaux Des antécédents familiaux de maladie cardiaque sont associés à un risque plus élevé de maladie coronarienne. Le risque de développer des maladies cardiaques est encore plus élevé s’il s’agit d’un parent proche, en particulier les parents.

4. L’hypertension artérielle Une hypertension artérielle non contrôlée peut entraîner un durcissement et un épaississement des artères coronaires. Ce phénomène rétrécisse la lumière à travers laquelle le sang peut circuler.

5. Un taux de cholestérol sanguin élevé Des taux élevés de cholestérol dans le sang peuvent augmenter le risque de formation d’athérosclérose. Un taux de cholestérol élevé peut être causé par un taux élevé de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL), connu sous le nom de « mauvais » cholestérol. Un faible taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL), appelé « bon » cholestérol, peut également contribuer au développement de l’athérosclérose. Les mauvaises habitudes alimentaires et le manque d’exercice contribueront davantage au taux élevé de cholestérol dans le sang.

6. Le diabète  Le diabète est associé à un risque accru de maladie coronarienne. Le diabète de type 2 et la maladie coronarienne partagent des facteurs de risque similaires, tels que l’obésité et l’hypertension artérielle. Une bonne gestion de la maladie est important pour limiter les complications cardiaques avec le temps.

7. Le surpoids et obésité Un excès de poids aggrave généralement d’autres facteurs de risque. Dans ce cas précis, un mode de vie sain est essentiel pour retrouver un poids idéal et ainsi réduire les risques. Un régime alimentaire doit aussi être accompagné d’une activité physique régulière.

8. L’inactivité physique Le manque d’exercice est également associé à la maladie coronarienne et à certains de ses facteurs de risque. En effet, l’inactivité physique entraîne l’obésité qui à son tour conduit au diabète sucré et à l’hypertension artérielle, entre autres. Pratiquer une activité physique permet de prévenir plusieurs pathologies.

9. Le stress L’un des facteurs de risque le plus sous-évalué des maladies cardiaques est le stress. Un stress non soulagé dans notre vie peut endommager nos artères et aggraver d’autres facteurs de risque de maladie coronarienne.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page