CoronavirusMaladiesSlider

Grippe saisonnière : Comment s’en protéger de façon naturelle ?

En hiver, comment faire pour s’armer contre la grippe saisonnière de façon naturelle ? Faisons le point avec la phytothérapeute Sarah Banian de Sarah Ayurvedic Spa. Celle-ci vous propose cette semaine des astuces en amont pour prévenir le virus en ce temps froid.

Sarah Banian.
Sarah Banian.

« Nous ne sommes pas encore débarrassés du Covid-19 que voilà la grippe saisonnière vient s’ajouter à notre quotidien à l’approche de l’hiver. Les personnes les plus fragiles sont les femmes enceintes, les personnes ayant des complications de santé ainsi que nos ainés. Celles-ci doivent donc faire preuve de vigilance pour éviter de contracter le virus de la grippe, » dit-elle. Elle ajoute que face à la pandémie mondiale du Covid-19, tout le monde a compris l’importance des bons gestes hygiéniques pour éviter tout risque de contamination.

« Dans un premier temps, évitez de vous rendre dans les lieux publics après la levée du confinement à Maurice. Si vous sentez que vous êtes grippé, évitez le contact direct avec d’autres personnes en bonne santé. Lavez-vous bien les mains avant et après chaque repas, après l’utilisation des toilettes, après avoir éternué, toussé ou mouché, entre autres. À chaque quinte de toux ou d’éternuements, couvrez-vous la bouche et lavez-vous les mains, car la grippe se propage par des micro-gouttelettes projetées dans l’air. Évitez également le partage des serviettes. Se laver les mains après chaque sortie dans les lieux collectifs doit désormais être une nouvelle habitude, » renchérit Sarah Banian. Elle propose quelques astuces pour prévenir la grippe.

Remèdes naturels pour booster vos défenses

Avec des propriétés thérapeutiques à ne pas sous-estimer, les remèdes naturels sont idéaux pour booster votre défense immunitaire, soutient la phytothérapeute. En premier, elle conseille l’utilisation des feuilles d’eucalyptus. « Économique et pratique, l’eucalyptus est utilisé depuis plusieurs siècles pour ses propriétés purifiantes et antiseptiques. Autrefois, on le brûlait dans les villes pour lutter contre les épidémies, » dit-elle.

  • Le thym pour mieux respirer

« Riche en phénol, le thym est une plante antiseptique et expectorante. Ayant des propriétés antivirales, il peut être particulièrement efficace contre les infections liées aux voies respiratoires, » indique Sarah Banian. Celle-ci dira qu’un remède de grand-mère qui a fait ses preuves contrairement au spray nasal est l’infusion du thym dans une casserole d’eau chaude. « Vous pouvez l’utiliser en inhalation pour dégager vos voies respiratoires ou simplement la disposer dans un coin de votre maison, » dit-elle. Pour mieux respirer, faites une tisane au thym pour soulager rhume, grippe, courbatures et angines, entre autres.

  • Le citron pour faire le plein de vitamine C

Pour une bonne tasse de tisane au citron, Sarah Banian vous conseille de presser 1 citron et de mettre le jus dans 50 cl d’eau et de faire bouillir pendant une dizaine de minutes. « Votre tisane pleine de vitamine C et anti-infectieuse est prête. Buvez chaud, » dit-elle. Une autre idée serait d’ajouter 4 clous de girofle dans cette tisane. « Les clous de girofle ont des propriétés pour combattre virus et bactéries. Toutefois, enlevez-les, lorsque vous buvez la tisane, » dit-elle.

  • L’ail contre la bronchite

Très riche en composés soufrés, l’ail contient également l’allicine. Il s’agit d’une substance qui a des effets antiseptiques. « C’est un excellent désinfectant surtout au niveau pulmonaire et il est parfait pour les toux grasses, » indique Sarah Banian.

Quid du dosage ? Il est recommandé de manger 1 à 2 gousses d’ail crues hachées par jour pendant les repas jusqu’à guérison. L’ail fait aussi baisser la tension artérielle. « Mettez une gousse d’ail écrasée à macérer le soir dans un verre d’eau et buvez le jus obtenu (sans la gousse d’ail) le lendemain matin, » suggère-t-elle.

  • Romarin contre la toux

« Il y a une longue liste des plantes aromatiques qui ont des propriétés antiseptiques, bactéricides et antivirales, mais pour vous faciliter la tâche, utilisez ce que vous avez en cuisine : romarin, clou de girofle, thym et cannelle. Ajoutez-les dans vos tisanes et prenez-les chaque soir, » conseille Sarah Banian. Il faut les consommer avec modération. Au cas contraire, elles ne seront pas efficaces.

« Il faut toujours les prendre durant 5 à 10 jours pour les laisser agir sur le corps. De plus, il est très important de bien manger sainement et de faire le plein de vitamine D qui a une action antibiotique et renforce le système immunitaire. Stimulée par le rayonnement UV du soleil, elle est produite par la peau. Donc, faites un petit bain de soleil le matin, cela vous fera beaucoup de bien. Aérez aussi votre maison chaque jour au moins 10 minutes pour renouveler l’air et laissez pénétrer les rayons du soleil, » dit-elle. Si les symptômes grippaux persistent avec une fièvre de 38° ou plus, il est important de consulter immédiatement un médecin.

Flore : faites-le plein de probiotiques !

« Un organisme fatigué est plus fragile face aux virus. Alors, assurez-vous de bien dormir tous les jours. Si votre flore est perturbée avec des problèmes digestifs tels que diarrhée ou constipation, pensez à faire une cure de probiotiques pour votre équilibre intestinal, » conseille Sarah Banian. Les sources alimentaires pour favoriser l’apport de probiotiques naturels sont les yaourts fabriqués à partir de lait fermenté. « Ils contiennent du bifidus et ils sont excellents pour le transit. Vous pouvez aussi consommer les dérivés du soja, des olives, des cornichons ou des fromages persillés comme le bleu ou le roquefort. Ceux avec une croûte comme le Camembert ou le brie entre autres regorgent de probiotiques, » dit-elle.

Sérum physiologique fait-maison pour nez bouché

En cette période de pandémie et à l’approche de l’hiver, Sarah Banian vous conseille de bien vous nettoyer le nez tous les jours avec du sérum physiologique. « Celui-ci est très efficace pour une personne ayant le nez bouché. Pour faire un sérum physiologique fait-maison, la phytothérapeute vous conseille ainsi de mettre 9 grammes de gros sel (marin de préférence) dans 1 litre d’eau. Puis, portez-la à ébullition pendant au moins 10 minutes. Ensuite, laissez-la refroidir avant de la remplir dans une poire où dans un gros compte-gouttes et elle déconseille l’utilisation du sel de table qui contient des additifs.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page