FitnessFormeSlider

Danses sportives : des pas thérapeutiques

Les danses sportives sont de plus en plus prisées à Maurice. Et pour cause : elles font souvent office de thérapies holistiques agissant aussi bien sur le mental que sur le physique.

« Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot », disait le chanteur colombien Yuri Buenaventura. Mais la danse, quand elle est sportive, peut être aussi bénéfique pour le corps et l’esprit.

Jason Louis, danseur et chorégraphe qu’on ne présente plus, pratique plusieurs formes de danses, y compris le hip-hop. Une danse énergique qui compte plusieurs adeptes à Maurice. « Le hip-hop est composé de plusieurs styles de danses, allant du break dance, au b-boying, entre autres. Toutes ces danses sont très énergiques, ce qui fait qu’elles favorisent le développement des muscles qui apporte plus de souplesse au corps. »

De plus, comme c’est une danse où on bouge beaucoup, elle permet aussi de perdre rapidement les kilos superflus. « À travers les danses de hip-hop, on brûle très vite des calories et cela permet à beaucoup de danseurs d’affiner leur silhouette en un rien de temps. »

Si on peut se mettre au hip-hop à partir de cinq ans, ces danses sont déconseillées aux personnes qui vivent avec une maladie cardiaque. « Les danses du hip-hop sont beaucoup trop intenses pour les personnes qui ont des problmes cardiaques. C’est pour cela qu’il vaut mieux ne pas en faire », conseille le chorégraphe.

Direction l’Amérique Latine maintenant, avec ses danses qui sont à la fois gracieuses et physiques. Ce n’est pas Reesha Jaulim, directrice de l’école de danse Anybody can dance qui nous dira le contraire. « Les danses latines sont très bénéfiques, particulièrement le Kizomba. Il y également la salsa et le bachata en passant par le merengue. »

Pendant une séance d’une heure, ça sue beaucoup. « On commence d’abord par 10 à 15 minutes d’étirement. Puis nous enchaînons avec les danses en passant d’un style à un autre, et comme on vit à Maurice, nous faisons toujours un point d’honneur à faire quelques pas sur le séga. Puis, la séance se termine tout en douceur », explique Reesha instructrice certifiée de zumba.

Moment de détente

Elle estime que le Kizomba est un bon moyen de se détendre. « Quand on danse, on n’a pas le temps de penser à ses problèmes. On danse et on oublie tout. » Cette danse et aussi un moyen de faire du bien à sa silhouette.

« J’ai plusieurs élèves qui viennent pour perdre du poids et tous ont pu très vite atteindre leurs objectifs grâce à des classes quotidiennes. Il faut savoir qu’une séance trois fois la semaine suffit pour garder la forme. »

La salsa, elle, permet également de joindre l’utile à l’agréable, comme nous l’explique Valérie Utile, directrice de l’école Crazy Salsa. « La salsa est une danse qui permet de se sentir bien dans sa peau peu importe la corpulence. En effet, une fois que vous vous mettez à danser, la morphologie de votre corps n’a plus aucune importance. »

Par ailleurs, la salsa a aussi une portée sociale qu’on oublie souvent de mentionner. « Chaque soirée de salsa est une occasion de faire de nouvelles rencontres et de socialiser avec les autres. C’est aussi très agréable de se retrouver en famille dans ces soirées. »

Mots clés

Articles Liés

Close