ÉpilepsieMaladiesSlider

Crises d’épilepsie : adoptez les bons gestes

L’épilepsie est une maladie chronique du cerveau qui touche de nombreuses personnes. Si vous êtes témoin d’une crise, il est toujours bon de connaître les bons gestes à adopter.

Une crise épileptique peut survenir à n’importe quel moment, sans crier gare. Dans une pareille situation, le premier bon geste, c’est de garder son calme, comme nous l’explique Youssouf Noormamode, le président d’Edycs Epilepsy Group.

« Il ne faut pas céder à la panique même si ce n’est pas toujours évident d’être témoin d’une crise surtout quand on n’y est pas habitué. Donc le plus important, c’est de garder son sang-froid. » Puis, il faut faire de son mieux pour protéger la personne qui fait une crise.

« Il faut savoir qu’on ne peut arrêter une crise et cela ne sert à rien d’essayer de retenir les membres d’un épileptique. Par contre, on peut enlever tous les objets susceptibles de le blesser quand il tombe et protéger sa tête avec nos mains. Cela évitera qu’il se fasse mal à la tête et que la situation empire », explique Youssouf Noormamode.

Pour Youssouf Noormamode, le président d’Edycs Epilepsy Group, la sensibilisation demeure la priorité de l’association.

Mieux respirer

Il faut aussi lui permettre de mieux respirer. « Par exemple, si la personne porte une cravate, il faut la desserrer et déboutonner la chemise. » Dans la mesure du possible, il faudrait lui mettre un objet à l’horizontal dans la bouche.

« Dans notre jargon, on appelle cet objet un ‘bite stick’, ajoute-t-il. Il permet à la personne qui fait une crise de ne pas se mordre sévèrement la langue mais il risque, dans certains cas, de réduire la respiration du patient. Donc, il est conseillé d’utiliser cet objet au cas par cas. »

Pour éviter toute blessure à la langue, il est recommandé de mettre la personne sur le côté. « D’une part, cette position évitera que la personne ne se blesse la langue, fait ressortir le président de l’association. D’autre part, elle favorisera une meilleure respiration. »

Il faut aussi penser à compter la durée de la première crise : « Si la première crise dure dix minutes et s’arrête par la suite, tout porte à croire qu’il n’y aura pas d’autres crises. Par contre, si la première crise est de plus de 15 minutes, il est fort probable que la personne en aura deux à trois d’affilée. Dans ce cas de figure, il faut la transporter d’urgence à l’hôpital où on va lui prescrire un traitement médicamenteux dans les plus brefs délais. »

Une fois la crise passée, il faut d’abord rassurer la personne. « Généralement une personne qui fait une crise perd connaissance et à son réveil, il faut la rassurer. Si elle s’est blessée, il faut l’emmener à l’hôpital ou chez un médecin », conseille Youssouf Noormamode.

À noter que ces gestes s’appliquent aussi pour les enfants et les personnes âgées.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer