FitnessFormeSlider

Gymnastique : pirouette pour la silhouette

Il y a cinq ans, la gymnastique n’était pas connue à Maurice. Mais, aujourd’hui cette discipline rattrape petit à petit son retard, pour permettre aux Mauriciens de se sentir bien dans leur peau ! Flip flap, Lune, Balabanov, cheval d’arçons. Ce lexique vous dit quelque chose ? Rien ? Sachez que ce vocabulaire est connu des gymnastes.

Bhrij Lutchmun est instructeur de gymnastiques depuis neuf ans. Certifié auprès d’une institution sud-africaine, Bhrij enseigne la gymnastique rythmique et artistique à Flacq et Bel Air Rivière Sèche. Le mieux, selon l’instructeur, c’est de s’y mettre tôt : « La gymnastique est comme on fait un sport qui demande beaucoup de souplesse. Ainsi, mieux vaut commencer tôt ! J’accepte des élèves à partir de cinq ans. À cet âge, les exercices sont beaucoup plus faciles à exécuter. »

Le coaching de Bhrij Lutchmun permet régulièrement à ses élèves de s’illustrer dans les compétitions internationales.

C’est, d’ailleurs, pour cette raison que les adultes qui se joignent aux classes de Bhrij ne font pas long feu : « Ils arrivent avec toutes les bonnes volontés du monde, mais petit à petit, ils désertent les classes, parce que leur manque de souplesse les prive de certains mouvements. Je le dis à nouveau, c’est pour cela qu’il vaut mieux se mettre à la gymnastique quand on est petit. »

La gymnastique rythmique

Concernant la gymnastique, c’est un sport qui « a de nombreux bienfaits sur la santé. D’abord, il favorise la souplesse du corps. Et, pour cause, nos exercices rendent le corps beaucoup plus flexible. La musculature se développe, aussi, plus facilement. »

Et qui dit musculation, dit aussi force, comme le souligne Bhrij : « Les pieds et les mains sont fortifiés par les mouvements et les exercices viennent définitivement renforcer diverses parties du corps, notamment, les pieds et les mains. »

Par ailleurs, on développe aussi son endurance quand on se met à la gymnastique : « Les séances de gymnastique peuvent être intenses dans certains cas. Et, au fur et à mesure qu’on s’entraîne, on développe assurément une endurance non négligeable. Les nombreux gymnastes débutants et professionnels peuvent, d’ailleurs, en attester. »

Une session comprend plusieurs exercices : « Il faut savoir que j’enseigne la gymnastique rythmique, aussi bien qu’artistique. Lors d’une séance, et dépendant du niveau atteint par l’élève, nous travaillons sur les flips, c’est-à-dire les pirouettes, les anneaux et même le cheval d’arçons. »

À la question de savoir si la gymnastique est sans danger, l’instructeur répond : « Quand on pratique un sport, le risque zéro n’hésite pas. Par contre, je peux vous assurer que les exercices se font sur des équipements appropriés qui vont, d’une part amortir les chocs, mais, aussi, de diminuer considérablement les risques de fractures. Donc, un élève peut commencer à faire de la gymnastique en toute quiétude ».

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer