Bien-ÊtreRelaxationSlider

Aromathérapie : les 10 huiles essentielles à avoir chez soi

De plus en plus de personnes s’intéressent aux huiles essentielles. Si ces dernières se sont invitées dans de nombreux foyers, que sait-on exactement de ces petites fioles aux nombreuses vertus et comment les utiliser correctement ? Karine Boussaroque, naturopathe et créatrice des Ateliers de K où on apprend à fabriquer ses propres cosmétiques, nous fait découvrir les 10 huiles essentielles qu’il faut avoir chez soi.

1. Lavande vraie (Lavandula angustifolia)

L’huile essentielle de lavande vraie est excellente pour l’équilibre du système nerveux et en cosmétique pour les peaux mixtes à grasses. Elles possèdent des propriétés antispasmodiques puissantes qui aident à soulager les crampes, les contractures et spasmes musculaires. Grâce à ses vertus calmantes et sédatives, elle permet de lutter efficacement contre le stress, l’anxiété, la dépression, l’agitation et l’insomnie. La lavande vraie est recommandée pour soulager les douleurs rhumatismales, mais aussi pour les plaies, les brûlures et les piqûres d’insectes. Elle est également très appréciée pour son action cicatrisante et régénératrice cutanée sur l’acné, l’eczéma, le psoriasis et les coups de soleil. En soins cosmétiques, elle rééquilibre les peaux grasses. Enfin, c’est un anti-poux redoutable.

Conseils d’utilisation :
Il est préférable de l’utiliser diluée dans une huile végétale. De plus, elle est bien tolérée chez les bébés et les enfants. Pour calmer bébé (plus de 6 mois), massez-lui la plante du pied en diluant 1 goutte d’huile essentielle de lavande dans 10 ml d’huile d’amande douce.

Pour les crampes ou les douleurs musculaires : diluez 2 ml dans 8 ml d’huile végétale.
En hydratant pour les peaux grasses : diluez 1 à 2 gouttes dans 10 ml d’huile de jojoba.

Précautions d’emploi
Déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

2. Ravintsara (Cinnamomum camphora)

L’huile essentielle de ravintsara est adaptée à toute la famille. Avec ses propriétés antivirales, antibactériennes, stimulantes immunitaires et expectorantes, elle aide à combattre les maux de l’hiver, comme la grippe, la bronchite, la rhinopharyngite, la sinusite, le rhume ou encore l’otite. C’est aussi un puissant énergisant qui aide à lutter contre la fatigue nerveuse et physique.

Conseils d’utilisation :
Pendant les épidémies grippales en hiver, utilisez 6 gouttes en application locale sur la voûte plantaire ou sur le thorax matin et soir. De cette manière, elle vous préservera des agressions virales.

Précautions d’emploi :
Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante, chez l’enfant de moins de 2 ans, et chez les sujets épileptiques.
Uniquement en usage externe chez l’enfant.
À diluer pour toute utilisation chez l’enfant (3 gouttes dans 10 ml d’huile végétale).

3. Immortelle (Helichrysum italicum)

L’huile essentielle d’immortelle est un cicatrisant régénérant miracle très efficace contre les rides, les cicatrices et la couperose. Elle est aussi utilisée en cas d’hématome, de phlébite, d’œdème, de tendinite ou de fracture.
Conseils d’utilisation : il est préférable de l’utiliser diluée dans une huile végétale.
Comme antirides, ajoutez 1 goutte à votre crème de jour. Sur les cicatrices, 1 à 2 gouttes pures 2 à 3 fois par jour. Pour les cicatrices anciennes, diluez 1 goutte dans 10 ml d’huile végétale de rose musquée.

Précautions d’emploi :
En usage externe uniquement.
Déconseillée chez la femme enceinte, allaitante et chez l’enfant de moins de 7 ans.
Déconseillée chez les personnes ayant des troubles de la coagulation et hémophiles (l’huile essentielle d’immortelle est un fluidifiant sanguin).

4. Orange douce (Citrus sinensis)

L’huile essentielle d’orange douce possède des vertus apaisantes, relaxantes et calmantes, idéales chez les enfants. Elle favorise aussi le sommeil et est un excellent anti-stress. C’est également un stimulant digestif qui soulage les crampes d’estomac, les ballonnements et les nausées. C’est un antiseptique atmosphérique qui désinfecte l’air ambiant.

Conseils d’utilisation :
Pour calmer bébé : en diffusion par phases de 30 minutes maximum. Attention, ne jamais laisser le diffuseur allumé dans la chambre avec bébé.
Contre les troubles du sommeil : diluez 1 goutte d’huile essentielle d’orange douce dans 4 gouttes d’huile végétale, puis frottez-la sur le thorax.

Précautions d’emploi :
L’huile essentielle d’orange douce est photo sensibilisante. Il ne faut pas s’exposer au soleil durant les 6 heures suivant son application sur la peau.
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants de moins de 8 ans en application cutanée.
Convient aux bébés et enfants de moins de 8 ans en diffusion uniquement.

5. Ylang-ylang (Cananga odorata)

L’huile essentielle d’Ylang-ylang est excellente pour lâcher prise et se relaxer. Ses propriétés antidépressives, sédatives et relaxantes aident à surmonter la dépression, le stress, l’insomnie, ou encore les crises d’angoisse. Elle permet aussi de soulager les contractures et les crampes musculaires. L’huile essentielle d’ylang-ylang est un très bon tonique capillaire. Enfin, elle est bien connue pour ses vertus aphrodisiaques.

Conseils d’utilisation :
Contre l’angoisse, l’agitation ou l’insomnie : diluez 1 goutte dans une huile végétale sur chaque poignet et 1 goutte sur le thorax, puis massez délicatement.
Pour un effet relaxant : ajoutez quelques gouttes à l’eau du bain.
Pour les cheveux ternes : diluez 2 gouttes dans votre shampoing.
Pour les peaux fatiguées, ternes : diluez 1 goutte dans votre crème de jour.

Précautions d’emploi :
En usage externe uniquement.
Déconseillée chez la femme enceinte, allaitante et chez l’enfant de moins de 6 ans.
Convient aux enfants de moins de 6 ans en diffusion uniquement.
Dermocaustique, ne jamais l’utiliser pure.

6. Menthe poivrée (Mentha x piperita)

L’huile essentielle de menthe poivrée est très populaire pour son effet rafraîchissant et contre les migraines. Elle est aussi bien connue pour ses propriétés digestives et anti nauséeuses. Elle possède également des vertus anesthésiques, anti-inflammatoire, analgésique, tonique et stimulante.

Conseils d’utilisation :
Pour soulager les migraines et maux de tête : ajoutez 1 goutte pure ou diluée dans une huile végétale, massez sur les tempes. Attention à ne pas en mettre trop près des yeux.
En bain de bouche antibactérien : diluez 2 gouttes dans 1 cuillère à café d’huile de coco, mettez en bouche sans avaler et gargariser pendant 5 minutes avant de recracher.

Précautions d’emploi :
Déconseillée aux enfants de moins de 6 ans, chez la femme enceinte et allaitante, chez les épileptiques et les asthmatiques
Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un aromathérapeute.

7. Geranium rosat (Pelargonium x asperum)

L’huile essentielle de géranium rosat est un tonique cutané. Elle possède des propriétés antibactériennes efficaces contre l’acné, l’eczéma, les plaies et l’impétigo. Elle permet aussi de traiter les mycoses cutanées, les hémorroïdes, la couperose et la phlébite. Avec ses propriétés anti-inflammatoires, elle soulage les rhumatismes, l’arthrite et les tendinites. C’est aussi une huile essentielle régénérante et cicatrisante.

Conseils d’utilisation :
Contre la couperose : diluez 2 gouttes dans une huile végétale ou dans une noisette de votre crème de soin et appliquez sur la zone à traiter.
Pour traiter les hémorroïdes : appliquez 1 goutte pure directement sur la zone à traiter.

Précautions d’emploi :
Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante, chez l’enfant de moins de 6 mois, chez des personnes sous tamoxifène ou présentant des antécédents hormono-dépendants et prudence chez les personnes diabétiques sous traitement.

8. Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens)

L’huile essentielle de gaulthérie couchée est recommandée en cas de rhumatismes pour soulager les tendinites, l’arthrose ou encore l’arthrite. C’est à la fois un antispasmodique, un antalgique, un anti-inflammatoire et un antitussif.

Conseils d’utilisation :
Pour soulager les douleurs liées à l’arthrite, aux rhumatismes, aux spasmes ou aux tendinites diluez 3 gouttes dans 3 gouttes d’huile végétale, puis massez 3 fois par jour.

Précautions d’emploi :
Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et aux enfants de moins de 6 ans
Contre-indiquée en cas d’allergie à l’aspirine
Contre indiquée, chez les personnes présentant des troubles de coagulation ou prenant des traitements anticoagulants
Dermocaustique, ne pas utiliser pure

9. Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

L’huile essentielle d’eucalyptus radié est très efficace pour les problèmes de la sphère ORL haute. Avec ses vertus antivirales et stimulantes immunitaires, c’est une alliée contre les épidémies virales, la grippe ou les otites infantiles. Comme elle est expectorante et antitussive, elle est aussi très utile contre les bronchites, les sinusites et le rhume. Enfin, c’est un énergisant et un neurotonique.

Conseils d’utilisation :
Contre la grippe : diluez 3 à 4 gouttes dans 3 gouttes d’huile végétale, à masser 3 fois par jour sur le thorax et le dos.
En traitement de l’otite : mettez 1 goutte derrière chaque oreille. Attention, ne pas verser dans les oreilles.

Précautions d’emploi :
Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 3 ans.

10. Tea tree (Melaleuca alternifolia)

L’huile essentielle de tea tree est très appréciée pour sa polyvalence. C’est un antibactérien puissant au large champ d’action : aphtose, stomatite, abcès, gingivite… Antiviral naturel et stimulant immunitaire, l’huile essentielle de tea tree peut intervenir dans les traitements de la sinusite, rhinite, otite, laryngite, pharyngite et bronchite. Elle intervient aussi dans le traitement des mycoses. L’huile essentielle de tea tree est très prisée pour traiter les problèmes d’acné.

Conseils d’utilisation :
Contre l’herpès : appliquez une goutte pure sur la peau, directement sur le bouton.
Pour traiter la gingivite : diluez 1 à 2 gouttes dans le dentifrice ou faire des bains de bouche dans 1 cuillère à café d’huile de coco.
Pour soulager le mal de gorge : en gargarisme, diluez 2 à 3 gouttes dans une eau tiède, bien agiter et gargariser.

Précautions d’emploi :
Déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse et chez l’enfant de moins de 3 ans.

Choisir une huile essentielle de qualité

« Avant toute chose, exigez une huile de qualité, chémotypée* et bio. Vous y gagnerez en efficacité et en résultats », souligne Karine Boussaroque. Le chémotype est la dénomination originale qui caractérise une huile essentielle d’un point de vue botanique et biochimique. Cette dénomination est la seule garantie d’une qualité thérapeutique et d’une sécurité d’utilisation de l’huile essentielle. Il est donc important d’y prêter attention lorsque vous souhaitez en acheter.

Utilisation des huiles essentielles

Toutes ces informations ne constituent en aucun cas un avis médical. Pour une utilisation correcte, il est recommandé de consulter un professionnel de l’aromathérapie afin que ce soit adapté à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page