SeniorSlider

Seniors : les chutes peuvent entraîner des traumatismes sévères

Selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la chute est la conséquence de toute action qui fait tomber une personne contre sa volonté. Elle touche environ un tiers des personnes de plus de 65 ans et la moitié des plus de 85 ans avec un risque de chute qui augmente avec l’âge. Il semblerait que le vieillissement physiologique du système d’équilibre et d’adaptation posturale ainsi qu’une perte de la masse musculaire ont un grand rôle à jouer dans la survenue d’une chute chez les seniors. Faisons le point avec Dr Muzzamil Edun, médecin généraliste pour la firme Médecin à domicile sise à Ébène.

Dr Muzzamil Edun
Dr Muzzamil Edun

La perte de connaissance, un accident vasculaire cérébral ou encore des facteurs extrinsèques majeurs comme les agressions ou les accidents peuvent également provoquer les chutes, affirme Dr Muzzamil Edun. Ce dernier explique que dans la plupart des cas, la chute n’entraîne pas de traumatisme physique grave.  Cela en ajoutant qu’environ 5 % des cas vont provoquer une fracture. Tandis que 5 à 10 % des chutes  vont être accompagnées de traumatisme sévère nécessitant une prise en charge médicale.

Parmi les conséquences des chutes, le professionnel de santé indique qu’il y a des luxations, des hématomes, des plaies profondes, des entorses et des fractures. « Il existe encore des conséquences psychologiques telles que la peur de chuter ou la perte d’autonomie, mais encore la restriction des activités habituelles à cause de cette peur ou un retrait des activités sociales et une perte de la qualité de la vie. De plus, les conséquences à moyen et long terme, en cas de fracture, sont l’immobilisation, les infections respiratoires et urinaires, les escarres, la confusion et les risques thromboemboliques », dit-il. Les chutes font-elles partie des premières causes de décès accidentel chez les seniors? À cette question, il indique que selon une étude européenne, il semblerait qu’au-delà des 70 ans, c’est la première cause de décès accidentel.

En ce qu’il s’agit des précautions à prendre, Dr Muzzamil Edun conseille aux personnes âgées, surtout si elles ont des pathologies favorisant la chute, dont les problèmes neurologiques, troubles visuels et de l’équilibre, de maintenir une activité physique légère et régulière afin de préserver la mobilité et la force musculaire. « Mangez sainement avec un apport suffisant en protéine, calcium et vitamine D pour éviter la dénutrition et des os fragiles. Faites aussi bon usage des médicaments surtout les psychotropes. De plus, demandez à vos proches de vous aider si vous avez des problèmes de vue ou si vous ne savez pas lire », renchérit-il. Il ajoute : « Les seniors doivent aussi songer à l’utilisation des aides techniques de marche comme des cannes ou des déambulateurs. Encouragez-ceux avec de forts risques de tomber de porter des protecteurs de hanche afin de limiter le risque de fracture », suggère le médecin à domicile.

Comment faire pour rester en bonne santé ?

Dr Muzzamil Edun soutient qu’un bon vieillissement commence à un très jeune âge. Une fois que vous dépassez la trentaine, les personnes doivent commencer à planifier leur vieillissement et penser à une bonne alimentation équilibrée et à faire une activité physique régulière comme la marche, le jogging, la natation ou le vélo parmi tant d’autres. Il est aussi important de bien s’hydrater et d’éviter le stress, le tabac et l’excès d’alcool. « Tout cela permet de maintenir en forme l’état des muscles, des articulations, des os et la santé générale. Cela permet également d’éviter des maladies chroniques débilitantes qui entraînent des handicaps physiques et psychologiques », conclut le professionnel de santé.

Au niveau des traitements médicaux pour les chutes, le directeur de Médecin à Domicile, le Dr Yasheel Aukhojee soutient pour sa part, que Médecin à Domicile offre un service médical disponible 24/7 à travers l’île. Muni des bons équipements, les médecins se déplacent aux domiciles des patients pour un constat, faire des tests et des pansements, donner des soins et autres traitements sur place. « Nous offrons aussi des suivis réguliers pour assurer un traitement effectif pour les conditions aiguës ou chroniques. Notre hotline est le 5801 7777. Vous pouvez même utiliser gratuitement notre application mobile medecin.mu pour sauvegarder vos données médicales. Cela aidera beaucoup le médecin pour ajuster vos médicaments si nécessaire », renchérit-il.

Les principaux facteurs de risque

Selon Dr Muzzamil Edun, plus de 80 % des fractures chez les seniors sont attribuées à une chute. À titre d’exemple, il dira qu’un tiers des fractures est lié à l’extrémité supérieure du fémur. Tandis que les autres sont au niveau de l’humérus (le bras), le poignet, les côtes et le crâne avec un risque d’hémorragie cérébrale. Par rapport aux principaux facteurs des risques de chute, le médecin généraliste indique que dans un premier temps les facteurs sont multiples, notamment environnementaux et pathologiques.

  1. Environnementaux : vêtements et chaussures mal-adaptés, éclairage insuffisant, obstacles comme les fils électriques, tapis, sol glissant, animaux domestiques, meubles mal-adaptés comme les lits trop haut ou trop bas, manque d’espace pour circuler, etc.
  2. Neurologique: AVC, les maladies dégénératives comme le parkinson, la démence.
  3. Ostéoarticulaire: l’arthrose surtout si très douloureuse.
  4.  Psychiatrique: la dépression, phobie de la chute.
  5.  Visuelle: cataracte, glaucome.
  6.  Cardiovasculaire: trouble de rythme cardiaque, hypotension.
  7. Médicaments: psychotropes, antidépresseurs, sédatifs, diurétique, antihypertenseurs.
  8.  Autres: le vertige, l’hypoglycémie, la déshydratation.

CONSEILS PRATIQUES

Que faire pour ne pas tomber ?

  • Prenez tout votre temps pour vous lever, vousdéplacer et changer de position.
  • Quand vous vous levez d’une chaise ou du lit, prenez un bon appui en utilisant vos bras et une fois en position debout, songez à rester immobile pendant environ une minute avant d’avancer, car l’hypotension orthostatique risque de vous déséquilibrer.
  • Installez des rampes et des moyens de support dans les toilettes, les salles de bain, les passages et près du lit.
  • Évitez lesactivités physiques dangereuses comme s’aventurer sur un terrain glissant, rocheux ou avec des pentes et de monter sur une échelle.
  • Portez des chaussures antidérapantes et remplacez celles avec des semelles usées.
  • Évitez les habits trop longs qui traînent sur le sol.
  • Laissez lestâches ménagères aux plus jeunes.
  • N’ayez pas honte d’accepter de l’aide de vos proches si vous avez unhandicap, car ils sont souvent présents pour vous aider.

6 astuces pour adapter votre logement

  1.  Pensez à un bon éclairage surtout durant la nuit.
  2. Évitez tout obstacle qui peut favoriser une chute en rangeant bien les fils électriques, les tapis, les jouets et les animaux domestiques.
  3.  Utilisez des tapis antidérapants sur les surfaces glissantes et celles proches des sources d’eau comme le lavabo.
  4.  Pensez à vous asseoir pour prendre une douche au lieu d’être en position debout.
  5.  Agrippez-vous bien fort à une rampe pour monter et descendre les escaliers.  Les chutes sont communes sur les escaliers.
  6.  Rangez les choses à portée de main, car cela vous évitera de vous mettre en situation dangereuse.
Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page