Le bonheurPsychoSlider

Pensée positive : comment devenir quelqu’un de positif ?

Depuis quelques années, on entend souvent parler de pensée positive et des changements qu’elle apporte dans la vie. Mais comment faire concrètement pour devenir quelqu’un de positif ? Sandi Putchay, notre coach de vie, nous explique comment arrêter de broyer du noir et devenir une personne positive.

Accepter ses émotions négatives et apprendre à les gérer

De nature, l’humain a tendance à se concentrer sur tout ce qui est négatif. On accorde beaucoup plus d’importance à nos émotions négatives telles que la colère, la tristesse, la douleur ou encore la déception. À contrario, on s’attarde très peu sur les émotions comme la joie, la gratitude ou la satisfaction. En effet, si quelqu’un nous complimente, on s’en souviendra pendant quelques heures, voire quelques jours, mais quand quelqu’un nous offense, on ressasse l’événement pendant un long moment. Il n’y a rien de mal à avoir des émotions négatives. Nous en avons tous. Elles sont tout à fait normales et font partie de notre personne. Il faut simplement apprendre à les gérer.

Ne pas confondre plaisir et bonheur

« Les personnes font souvent l’amalgame entre plaisir et bonheur. Le plaisir dépend de plusieurs facteurs comme le temps, le lieu, l’endroit et les choses qui y sont associées. Alors que le bonheur lui est un état d’existence », rappelle le coach de vie. Beaucoup d’individus associent encore le bonheur à des biens comme gagner au loto, avoir une voiture, avoir une maison… Cela revient à dire que l’on est heureux que lorsque l’on possède l’objet désiré et qu’en attendant on fait avec. La science a confirmé qu’associer des choses au bonheur ne fonctionnait pas et que ce type de bonheur ne durait jamais.

Le bonheur à long terme dépend de notre capacité à apprécier et à se focaliser sur les aspects positifs de notre vie. Pour cela, il suffit d’apprendre à être reconnaissant de ce que l’on a et de passer plus de temps à voir le bon côté des choses. Cela demande un peu d’efforts, mais avec le temps on peut définitivement devenir quelqu’un de positif. La gratitude se travaille en faisant par exemple une liste de choses et des personnes envers lesquelles on est reconnaissant. Analyser certains événements du passé et en retenir le positif ou en tirer des leçons permet également d’exercer sa gratitude.

 Ene seminaire ki pu sanze ou la vie

Le coach de vie, Sandi Putchay organise le 6 juillet prochain de 9 heures à 16 heures au Komiko Comedy Artclub à Bagatelle, un séminaire en créole pour apprendre à gérer sa négativité et à développer ses pensées positives. Il va vous permettre d’évoluer, de voir les choses sous un autre angle et prendre un nouveau départ.

Les billets pour y participer sont actuellement en vente à Bagatelle au Komiko Comedy Artclub.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer