Anou aprann viv avek diabet
SeniorSlider

L’ostéoporose : ce phénomène qui fragilise les os

L’ostéoporose, cette affection des os qui touche les personnes âgées de 65 ans et plus, se caractérise par une diminution de la densité osseuse. Le risque de fracture est alors plus élevé, et ce, même quand les chutes sont bénignes. À l’occasion de la Journée mondiale de l’ostéoporose, célébrée le 20 octobre dernier, le Dr. Dhawal Nunraj nous explique les mécanismes de ce mal et comment le prévenir.

L’ostéoporose, un phénomène lié au vieillissement

L’os est un tissu vivant qui se reconstruit en permanence pour conserver sa solidité. Cependant, à partir de la cinquantaine, les cellules qui doivent reconstruire les os ne sont plus aussi actives. Cela se traduit donc par une perte osseuse. Ce phénomène, que l’on appelle ostéoporose, est en réalité un processus lié au vieillissement et totalement naturel.

Il est donc tout à fait normal de perdre en masse osseuse dès l’âge de 50 ans. Tout comme la fonte musculaire, cette perte osseuse est progressive, pouvant aller de 1% à 2% par an. À partir d’un certain moment, la quantité restante ne suffit plus et rend l’os plus fragile et plus sensible. Par conséquent, le risque de chute et de fracture est plus élevé.

Ce fléau touche plus souvent les femmes que les hommes. La principale cause expliquant cette différence, c’est la ménopause. Toutefois, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, d’autres facteurs peuvent accélérer le phénomène de perte osseuse. Parmi eux : l’obésité, la minceur excessive (IMC inférieur à 19), un traitement fort en corticoïdes, la sédentarité, les carences en vitamine D et en calcium, enfin le tabac et l’alcool. Cela coïncide en général avec une mauvaise hygiène de vie.

Prévention et traitement de l’ostéoporose

Étant donné que c’est un phénomène naturel, lié à l’âge, mieux vaut prévenir l’ostéoporose et les fractures que de la traiter. Même si des traitements existent, certains prescrits contre l’ostéoporose ont parfois une efficacité limitée. De plus, il est important de la prévenir dès le plus jeune âge. C’est pourquoi pratiquer une activité physique régulière et consommer des produits laitiers et autres aliments riches en calcium permet de garder des os en bonne santé.

Chez les adultes, avoir une bonne hygiène de vie globale aide à prévenir ce phénomène et les complications qu’il peut engendrer. Autrement dit, il s’agit de manger équilibrer et de faire des activités de mise en charge, telle que la marche. Le Dr. Dhawal recommande également de ne pas fumer, de ne pas trop consommer d’alcool ni de café, sodas ou boissons énergisantes, car ils favorisent la perte osseuse.

Pour dépister l’ostéoporose, il existe des tests totalement indolores qui se font par le biais de rayons X. Il s’agit de tests de densitométrie osseuse. Ces derniers nous donnent des informations sur l’état des os. Ils permettent de mesurer la densité minérale osseuse (DMO) et indiquent la teneur en calcium et en phosphore dans les os. En fonction des résultats obtenus, les médecins donneront des conseils aux patients pour prévenir les risques de chute.

Pour les personnes souffrant d’ostéoporose, certains traitements alternatifs peuvent apporter un soulagement, en parallèle d’une bonne hygiène de vie. L’ostéopathie, la réflexologie, la chiropraxie ou encore les massages peuvent en effet soulager les personnes atteintes.

Même si l’ostéoporose n’est pas une véritable maladie, mais plutôt un phénomène naturel lié au vieillissement, il ne faut pas oublier qu’elle peut être invalidante pour le patient et conduire à une perte considérable de l’autonomie.

Mots clés

Articles Liés

Close