Allo DocteurSlider

[Allô Docteur] Ostéoporose : un problème osseux qui n’est pas lié qu’au vieillissement

Les maladies de la colonne vertébrale sont nombreuses, mais l’un des problèmes les plus récurrents est l’ostéoporose qui ne touche plus les seniors uniquement. Dr Khooshund Ramlugon, chirurgien de la colonne vertébrale, était sur le plateau d’Allô Docteur le mardi 9 mars pour en parler.

« L’ostéoporose est une maladie qui affecte majoritairement les femmes, soit dans 90 % des cas », a expliqué le Dr Khooshund Ramlugon. Ceci s’explique par le fait que l’organisme de la femme est réglé par le système hormonal et qu’à chaque étape de sa vie, les hormones jouent un rôle important.

« Il y a la ménopause qui survient après un certain âge, mais avant cela, il y a aussi une période connue comme le climax.  Cette période dure entre deux à cinq ans avant la ménopause et comprend une alternance dans la sécrétion des hormones », a dit  le médecin. Il s’agit d’une phase préménopause où la menstruation ne sera pas régulière. « Durant cette phase, il y a trois maladies silencieuses qui sont étroitement liées : l’arthrose (l’usure des cartilages), l’ostéoporose (l’usure des os), et l’oncologie (les cancers) », a-t-il précisé.

Pour le médecin, les premiers stages de ces maladies n’ont pas de symptômes et il est d’autant plus important d’être attentif à sa santé et de faire les dépistages précoces. « Les symptômes surviennent quand le cartilage est usé », a-t-il fait ressortir. Selon lui, le dépistage doit se faire une fois par an à partir de 40 ans, car chaque femme traverse cette phase de climax à différents âges. Pour détecter l’ostéoporose, il faut ainsi faire un test de la densité osseuse (« bone density ») et cela se fait à travers un ostéodensitomètre (« bone densitometer »).

Les problèmes osseux

Outre cet examen, il y a aussi les marqueurs sanguins qui permettent de déterminer le taux de calcium, de magnésium et de vitamine D et un déficit va déterminer un potentiel problème osseux. Ensuite, il y a aussi le test de la glande thyroïdienne. « Celle-ci est responsable de l’absorbions de calcium dans les os. Ce test va aider à comprendre la situation de la santé de la personne », a indiqué le médecin.

« Cependant, de nombreux Mauriciens ne comprennent pas encore cette maladie et n’effectuent pas les examens nécessaires. C’est pour cette raison qu’il faut en parler davantage afin de les inciter à se faire examiner pour  déterminer la qualité de leurs os », a expliqué le Dr Khooshund Ramlugon. Les douleurs au niveau du bas du dos doivent donc alerter le patient.

S’agissant du traitement, le médecin souligne qu’il s’agit d’un « pain management therapy ».  Suite à cette procédure, le patient sera soulagé de ses douleurs. « Mais ce traitement est réservé aux patients âgés. De plus, il ne guérit pas la maladie et certaines parties du corps peuvent continuer à se détériorer », a indiqué le docteur. Selon ce dernier, pour calmer les douleurs chroniques, il existe plusieurs médicaments qui sont prescrits aux patients, ainsi que plusieurs types d’anti-inflammatoires. Mais le docteur a tenu à faire ressortir qu’il ne faut pas abuser des médicaments. Un suivi médical est donc recommandé.

Pour prévenir l’ostéoporose, le Dr Khooshund Ramlugon fait ressortir que boire de lait pasteurisé à l’âge adulte ne contribue pas à la bonne santé des os. Par contre, il préconise le lait caillé, le yaourt et le fromage qui aide à l’absorption du calcium sur les os. Finalement, il conseille d’adopter une bonne activité physique, notamment la natation qui aide à maintenir une bonne santé.

Les maladies de la colonne vertébrale

Les maladies de la colonne vertébrale sont réparties en différentes catégories. On retrouve d’abord les maladies pédiatriques avec la déformation de la colonne vertébrale. Là aussi, il peut s’agir d’une déformation pédiatrique ou dégénérative selon le Dr Ramlogun. Ensuite, il y a la deuxième catégorie, celle de la dégénération de la colonne vertébrale.

« Les disques commencent à s’user et la hernie peut aussi apparaître », fait comprendre le médecin. Jadis, ce problème apparaissait avec l’âge, mais devient une maladie plus récurrente liée à la modernisation de la société. La troisième catégorie regroupe les traumatismes liés à des accidents ou encore les fractures pathologiques. La dernière catégorie concerne l’oncologie de la colonne vertébrale avec notamment les cancers de la colonne vertébrale, de l’os, des ligaments ou les cancers mammaires métastasés.

Comprendre l’ergonomie

Les postures ont un impact direct sur la colonne vertébrale. C’est pour cette raison que le Dr Ramlogun estime que chaque personne doit avoir une notion minimum de ce qu’est l’ergonomie. « Il est important de faire comprendre aux enfants, pendant leur scolarité, ce qu’est l’ergonomie et pourquoi il est important d’adopter les bonnes postures, c’est-à-dire comment se tenir, comment bien s’asseoir ou encore combien de temps il faut rester assis. Cela les aiderait à avoir moins de problèmes en grandissant », estime-t-il.

Qu’est-ce qui la chirurgie du rachis ?

Il s’agit d’une discipline de la neurochirurgie, spécialisée dans le traitement des différentes pathologies affectant toute la structure de la colonne vertébrale et les éléments nerveux qu’elle contient, comme la moelle spinale et les nerfs spinaux. Le chirurgien du rachis s’occupe plus particulièrement de la moelle épinière, notamment la structure osseuse et ligamenteuse, les disques et les muscles.

Allô Docteur sur Radio Plus, chaque mardi à 9h00

C’est le rendez-vous de chaque mardi sur les ondes de Radio Plus. Allô Docteur, émission spéciale dédiée à la santé, fait un focus sur une thématique différente chaque semaine, de 9h00 à 10h00. Les auditeurs peuvent également participer à l’émission en appelant sur le 208 4999 ou le 208 5999. De plus, les internautes ont la possibilité de suivre l’émission en Facebook Live sur la page defimedia.info et défisanté.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page