NutritionRégimesSlider

Maigrir sans regrossir : voici les conseils d’un expert

La préoccupation de plusieurs d’entre nous reste la perte de poids et nous voulons des résultats rapides. Selon la nutritionniste Diane Desmarais, la perte de poids peut intervenir vite, mais il faut savoir que la perte de graisse est progressive et plus lente que la perte d’eau ou de la masse musculaire. « Pour brûler 500 g de gras, il faut brûler 4 000 calories, soit deux journées de repas ! Il ne faut donc pas être pressé dans la perte de poids ».

Selon Diane Desmarais, les régimes drastiques, dont les mono diètes (qui consistent à ne prendre que de la soupe ou de la salade) et autres régimes restrictifs, ne fonctionnent pas sur la durée. « Il suffit de lire les articles sur le site GROS (Groupement de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids) où les médecins et les nutritionnistes dénoncent les problèmes à long terme de ces régimes. On perd du poids trop rapidement, entrainant une perte plus importante en eau et en masse musculaire et on stresse le métabolisme qui ralentit pour s’adapter au ‘manque’. On ne peut pas tenir très longtemps non plus, car ces régimes sont difficiles à suivre socialement et psychologiquement. En s’arrêtant, on a tendance à manger davantage et le métabolisme brûle moins vite. Donc, on reprend les kilos perdus, souvent avec quelques-uns en plus ».

Modifier ses habitudes

Selon notre interlocutrice, il faut travailler avec des professionnels pour apprendre à modifier ses habitudes alimentaires sur le long terme. À chacun son régime alimentaire, lance-t-elle. « Nous sommes tous très différents. Il faut prendre en compte l’hygiène de vie dans son ensemble, le temps que nous avons pour préparer nos repas, ce que nous aimons ou pas, notre culture et surtout notre environnement. De plus, en suivant les saisons, c’est ce qu’il y a de mieux pour soi et pour la planète ».

Elle avance qu’une fois de nouvelles habitudes prises, avec un bon encadrement professionnel, on peut s’adapter plus facilement socialement. Il est mieux d’avoir pour objectif de perdre 2 à 4 kilos par mois, c’est-à-dire de rester dans une fourchette raisonnable. Ainsi, les kilos perdus ne reviennent pas tant qu’on garde les bonnes habitudes adoptées lors du régime.

En général, les aliments industriels ; ceux qui ont été modifiés avec des ajouts d’additifs alimentaires, de sucre, de sel et d’amidon, entre autres, sont les premiers à éviter pour perdre du poids et de la cellulite. « Ensuite, à chacun son régime, mais les fruits, les acides gras essentiels et les légumes sont toujours importants. Le régime méditerranéen a été encore une fois voté meilleur régime au monde », soutient-elle.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page