NutritionSliderTroubles alimentaires

Fer et magnésium : deux minéraux essentiels

Le fer et le magnésium sont deux minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Une mauvaise alimentation ou une alimentation peu diversifiée peut entraîner des carences et avoir des conséquences sur la santé. Le Dr. Yusuf Fedally, médecin généraliste et Lavanya Sunassy Pather, spécialiste en nutrition clinique nous explique l’importance de ces deux minéraux et nous livrent leurs conseils pour ne pas en manquer.

Manque de fer : gare à l’anémie

« Le fer joue un rôle fondamental dans la constitution de l’hémoglobine et le transport de l’oxygène dans le corps. Lorsqu’il y a des carences en fer, le taux d’hémoglobine dans le sang diminue et peut entraîner une anémie. Il faut donc veiller à ne pas en manquer », explique le Dr. Yusuf Fedally.

Des carences en fer peuvent se traduire par une fatigue intense, une chute de cheveux, un manque d’énergie, des maux de tête, des palpitations, un essoufflement, des étourdissements, une pâleur ou encore une sensibilité accrue au froid et aux infections. Les personnes les plus touchées par les carences en fer sont généralement les nourrissons, notamment ceux qui ne sont pas allaités, les adolescents dus à une forte croissance, les jeunes filles ayant des menstruations abondantes, les femmes adultes non ménopausées et les femmes enceintes. Toutefois, tous les individus peuvent être concernés dès l’instant où leur alimentation n’est pas équilibrée.

• Le fer dans l’alimentation
Si dans certains cas les compléments alimentaires sont nécessaires pour pallier à ces carences, une alimentation suffisamment équilibrée permet de subvenir aux besoins de l’organisme. D’ailleurs, la prise de complément alimentaire doit toujours se faire avec l’aval de son médecin. « Les viandes rouges, le foie de poulet, le jaune d’oeuf, le cresson, les épinards et les lentilles noires font partie des aliments les plus riches en fer », indique Lavanya Sunassy Pather.

La spécialiste en nutrition clinique précise que les aliments riches en vitamine C favorisent l’absorption du fer par l’organisme. D’ailleurs, le Dr. Fedally rappelle que le thé et le café nuisent à l’absorption du fer dans l’organisme lorsque ces derniers sont consommés au cours des repas. Il est donc conseillé de consommer ces boissons 30 minutes avant les repas ou deux heures après.

Déficience en magnésium : attention aux crampes

Tout comme le fer, le magnésium est un minéral indispensable à notre corps. Il agit en étroite association avec le sodium, le calcium et le potassium. Il intervient, entre autres, dans la neurotransmission, la régularisation du taux de cholestérol, le maintien de la pression sanguine et du taux de glycémie dans le sang, mais aussi dans la détente des nerfs et des muscles. Il assure également le bon fonctionnement de la mémoire.

Les carences en magnésium sont assez difficiles à diagnostiquer du fait qu’elles n’engendrent pas de symptômes évidents. Néanmoins, les symptômes les plus courants sont les crampes, les spasmes musculaires (paupière qui saute par exemple), la fatigue, les maux de tête, les vertiges et les tremblements. L’irritabilité, l’anxiété et la dépression peuvent également être les signes d’une déficience en magnésium. Les individus à risque sont les adolescents à cause de la croissance, les femmes enceintes ou allaitantes et les sportifs. Mais encore une fois, tout le monde peut être concerné si l’alimentation n’est pas équilibrée.

• Le magnésium dans l’alimentation
Pour éviter les carences en magnésium, nos deux professionnels de la santé recommandent de manger des légumes verts à feuille tels que les épinards, le cresson ou encore le brocoli, mais aussi des noix, des céréales complètes, des fruits de mer, du chocolat noir et des lentilles.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer