AlimentsNutritionSlider

Alimentation : comment identifier les sucres cachés ?

Si l’OMS recommande de ne pas dépasser la dose de 25 grammes de sucres par jour, soit 6 cuillères à café, cette dernière est largement dépassée. Et pour cause, aliments transformés, gâteaux ou encore sodas, les sucres sont partout. À l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre, Vasambal Manikkam, Dr en Sciences des aliments et nutrition, nous explique comment les identifier afin de les limiter.

Les sucres sont des glucides qui fournissent une source d’énergie rapide à l’organisme. Ce dernier les transforme en glucose pendant la digestion, la forme la plus simple d’énergie. Cependant, avant de pouvoir identifier les sucres cachés de nos aliments préférés, il est important de savoir différencier les deux types de sucre que nous retrouvons dans notre alimentation.

Différencier les deux principales catégories de sucre

Il existe deux grands types de sucre : les sucres naturellement présents dans les aliments tels que les fruits, les légumes, les céréales complètes, le riz, le lait, les légumes riches en amidon (maïs, patate douce, betterave, etc.) et les sucres ajoutés qui, comme leur nom l’indique, sont rajoutés au moment de la fabrication. Ces derniers concernent les aliments transformés comme les bonbons, les gâteaux, les sodas, les jus de fruits, les biscuits, les sauces, les plats préparés et bien d’autres encore. Ce sont eux que l’on appelle plus communément sucres cachés ou sucres libres. Malheureusement, les sucres ajoutés ne sont pas toujours différenciés des sucres naturels dans les valeurs nutritionnelles du produit, ce qui ne rend pas la tâche facile quand il faut choisir entre plusieurs produits.

Identifier les sources de sucre

« Les sucres ajoutés ne sont pas toujours différenciés des sucres naturels quand on regarde les valeurs nutritionnelles d’un produit. Par conséquent, ce n’est pas toujours évident pour le consommateur de faire les bons choix », explique Vasambal Manikkam. Ce type de sucre a des fonctions bien particulières dans la composition d’un produit. Il permet, en effet, de maintenir sa couleur, sa texture et sa durée de vie dans les rayons en agissant comme un conservateur. D’autre part, les produits marqués allégés ont souvent une forte teneur en sucres ajoutés.

« Il n’y a pas de secrets. Pour identifier et déterminer combien ces sucres sont présents dans notre alimentation, il faut prendre le temps de lire les informations nutritionnelles et la liste des ingrédients inscrites sur l’emballage », souligne la Dr en science des aliments et nutrition.

« Ces sucres cachés sont répertoriés sous plus d’une soixantaine de noms différents que vous pouvez facilement trouver sur la liste des ingrédients. Pour cela, vérifiez la présence des mots suivants : sucre, sirop, pâtes de fruits, jus de fruits concentrés, sugar alcohol, malt, maltodextrine, disaccharides, miel, mélasse. Pensez également à vérifier les mots qui se terminent en ose : sucrose, maltose, dextrose, glucose, fructose, etc., », ajoute-t-elle.

Bien lire les étiquettes

Pour apprendre à bien lire les étiquettes, le premier conseil est de se tourner vers le tableau des informations nutritionnelles. Il permet de comparer rapidement plusieurs produits entre eux. Ce qu’il faut rechercher quand on lit ce genre de valeurs :

• Le nombre de portions dans le paquet
• Le nombre de kilocalories et nutriments par portion
• La quantité de glucides, dont les sucres. Si un produit contient plus de 15 g de sucres pour 100 g, le bon réflexe est de vérifier la liste des ingrédients

Enfin, il faut savoir que tous les ingrédients d’un produit alimentaire doivent figurer sur la liste. Les ingrédients qui apparaissent en premier sur la liste sont ceux qui sont présents en plus grande quantité. Si le mot sucre ou autre dérivé arrive dans le Top 3 ou 4 des ingrédients, mieux vaut éviter de consommer le produit ou alors à de rares occasions.

Attention aux mentions « sans sucre »

« Il faut rester très prudent avec les appellations zéro sucre, zéro calorie, allégé ou encore sans sucre ajouté. Elles peuvent être des indicateurs de sucres cachés pour venir compenser le goût et la texture du produit », explique Vasambal Manikkam.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer