Bledina Grossesse
AllergiesMaladiesSlider

La déambulation : un trouble qui touche certains malades d’Alzheimer

Perte de mémoire, difficulté à s’exprimer et à effectuer des tâches habituelles, problèmes d’orientation et oublis, autant de symptômes qui peuvent se manifester chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Certains malades doivent également faire face à des troubles du comportement. À l’occasion de la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer observée le 21 septembre, faisons le point sur la déambulation, un trouble du comportement qui peut survenir à mesure que la maladie progresse.

Qu’est-ce que la déambulation ?

La déambulation est un trouble du comportement répété et non contrôlé qui se caractérise par des déplacements, ayant ou non, un but précis. Bien souvent, il se manifeste par une envie irrémédiable de marcher qui peut surgir aussi bien de jour que de nuit.

Il existe plusieurs types de déambulation :

• La déambulation exploratoire : il s’agit pour le patient de rentrer dans plusieurs pièces et de fouiller dans les placards pour y prendre certains objets.
• La déambulation compulsive : l’individu va marcher de manière linéaire, sans réel but précis. Il sera alors difficile de l’arrêter.
• La déambulation nocturne : cette dernière survient après un sommeil agité. Le patient se lève étant incapable de dormir et il se met à marcher toute la nuit.

Quels sont les facteurs favorisant la déambulation ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser ce trouble de comportement, notamment la douleur, les troubles du sommeil, les tensions avec la famille ou les soignants, le fait de ne pas prendre en considération les besoins vitaux de base ou encore une vie passée active.

Ainsi, les causes de la déambulation sont nombreuses. Elles peuvent être liées à la maladie en elle-même lorsque d’anciennes habitudes refont surface ou le désir de retrouver quelque chose ou quelqu’un que l’on a oublié, ou bien du fait d’une perte d’orientation dans le temps et l’espace, ou encore suite à un sentiment de confusion profonde. Cependant, les causes peuvent également être l’expression d’un ennui ou d’une opposition face à une certaine situation.

Quels sont les risques pour le patient ?

Même si la déambulation peut apporter une source de satisfaction et un sentiment de liberté au patient, elle comporte, néanmoins, certains risques. En effet, elle peut être à l’origine de risques physiques pour la personne malade. Cette dernière peut se blesser, chuter ou se fracturer pendant la durée de l’épisode. La déambulation favorise également la perte de l’orientation où la personne n’aura plus de repères spatio-temporels et ne saura pas retourner chez elle, mais ce trouble du comportement peut également être source de conflits, notamment avec les proches ou les aides-soignants.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer