Hygiène de vieHygiène féminineSlider

Syndrome prémenstruel : quels aliments pour le soulager ?

Seins sensibles, rétention d’eau, ballonnements, troubles de l’appétit, fatigue, envie de sucré sont les symptômes les plus fréquents du syndrome prémenstruel. Pour atténuer ces symptômes que connaissent beaucoup de femmes juste avant d’avoir leurs règles, Divya Ruhee, nutritionniste, nous donne quelques conseils sur l’alimentation à adopter.

« Bien que l’alimentation ne soit pas une solution miracle, c’est une alliée efficace pour lutter contre le syndrome prémenstruel. Cependant, pour qu’il y ait des résultats concrets, il est important d’adopter une alimentation équilibrée, et ce sur le long terme », souligne la nutritionniste. D’ailleurs, elle recommande de limiter au maximum la consommation de sucres rapides que l’on retrouve dans les bonbons, les gâteaux ou encore les produits transformés. Ils ont un impact direct sur l’inflammation liée au syndrome prémenstruel. La nutritionniste précise également qu’il faut éviter de consommer trop de produits à base de soja pendant cette période, car il contient des phytoestrogènes qui peuvent avoir un impact sur l’équilibre hormonal.

D’autre part, pour limiter la rétention d’eau qui se manifeste souvent chez les femmes, il existe des tisanes drainantes à base d’artichaut ou de persil qui peuvent aider à faire face au problème.

Les aliments riches en magnésiums tels que les céréales complètes, les fruits secs, les légumes verts ou encore le chocolat noir peuvent aussi être efficaces pour atténuer les symptômes liés au syndrome prémenstruel. “ La bonne nouvelle c’est que vous pouvez vous faire plaisir avec quelques carrés de chocolat noir quand vous ressentez l’arrivée des premiers symptômes. Le chocolat noir possède des nutriments qui permettent de diminuer la pression artérielle, améliorer la circulation sanguine, réduire la production de cortisol (hormone du stress), diminuer les ballonnements ainsi que l’état de fatigue, de dépression, d’irritabilité et d’améliorer l’humeur », explique Divya Ruhee.

Les sardines font aussi partie des aliments qui aident à réduire les risques de syndrome prémenstruel grâce à leur teneur en vitamine D et en calcium. Tout comme l’avocat, les sardines sont riches en omégas-3 qui soulagent les ballonnements, les maux de tête, l’anxiété et les douleurs aux seins. En plus, les omégas-3 augmentent le taux de sérotonine, connue comme l’hormone du bonheur, ce qui aide à garder le moral.
C’est aussi le cas des glucides complexes, comme les légumes verts, les lentilles et les pâtes complètes. Ils vous fournissent un apport constant d’énergie, ce qui permet d’éviter les fringales en cours de journée ou de soirée.

« Des mesures diététiques ne produisent pas de solutions miracles, mais peuvent être utiles pour réduire les symptômes du syndrome prémenstruel. En complément d’une bonne alimentation, il est important de dormir suffisamment, de se reposer, se relaxer et de faire un peu de méditation pour rester calme et gérer au mieux cette période », rappelle la nutritionniste.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page