Actu SantéHygiène de vieSliderSoins des yeux

DMLA : première cause de malvoyance chez les seniors

La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) est une maladie dégénérative de la zone centrale de la rétine (la macula) qui entraîne une perte progressive de la vision sans pour autant conduire à la cécité. Elle est la première cause de malvoyance chez les seniors.

Il existe deux formes de DMLA :

  • Une forme dite « sèche », la plus fréquente, qui correspond à une disparition progressive des cellules de la macula dont l’évolution est lente.
  • Une forme dite « humide », moins fréquente, qui se caractérise par une formation de vaisseaux anormaux sous la macula. Son évolution peut être très rapide si bien qu’elle peut mener à une perte de la vision centrale en l’espace de quelques semaines, voire quelques années.

Quelles sont les personnes concernées ?

Généralement, cette maladie touche les personnes âgées, mais force est de constater qu’elle survient de plus en plus tôt. L’optométriste Gaëtan Li nous indique qu’à l’époque, les spécialistes parlaient de la cinquantaine, mais qu’aujourd’hui il faudrait plutôt parler de la quarantaine.

Il existe des facteurs de prédisposition tels que l’âge, l’hérédité, le tabagisme, l’exposition excessive au soleil, l’obésité ou encore une mauvaise alimentation (riche en viande rouge, graisses et pauvre en fruits, légumes et fibres). De plus, on constate que les femmes et les individus souffrant d’hypertension ou de problèmes cardiovasculaires sont plus sujets à la maladie.

Les symptômes de la maladie

La déformation des lignes droites en lignes ondulées ou déformées fait partie des premiers symptômes de la maladie. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le centre de la vision devient très flou et l’on remarque une tache de couleur sombre ou grise. Rappelons que c’est une maladie qui rend aveugle que dans de très rares cas et qu’elle n’affecte aucunement la vision périphérique.

Dès l’apparition des premiers symptômes, il est important d’aller consulter un ophtalmologue ou un optométriste, car la maladie doit être prise en charge le plus tôt possible. Après détermination du type de DMLA, le médecin apportera un traitement adapté. Il est recommandé pour les personnes disposant de facteurs à risque (hérédité, tabagisme excessif, etc.) de faire des contrôles un à deux fois par an dès l’âge de 40 ans.

Quelques examens de prévention à faire soi-même

À partir de la quarantaine, il faut régulièrement effectuer des exercices de prévention. Pour cela, il suffit par exemple de fixer une porte et de se couvrir un œil après l’autre afin de s’assurer que les lignes droites ne soient pas déformées et qu’il n’y ait pas de tache sombre obstruant le centre de la vision.

 

Mots clés

Articles Liés

Close