Hygiène de vieSliderSoins des yeux

Dégénérescence maculaire : Pour y voir plus clair

La dégénérescence maculaire est, généralement, liée à l’âge. C’est une maladie qui cause la destruction progressive de la macula chez les personnes âgées et se manifeste par une baisse de la vision centrale. Julien Desjardins, optométriste chez Mathieu Opticiens, en parle.

La dégénérescence maculaire est une des maladies qui apparaît en vieillissant. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) atteint 1 personne sur 10 après 60 ans et une personne sur trois après 75 ans. « C’est une forme de malvoyance qui cause des problèmes dans plusieurs tâches simples du quotidien. Elle rend difficile la lecture, l’identification des billets de banque et l’utilisation des appareils numériques », indique Julien Desjardins. Il consulte chez Mathieu de Curepipe (Garden Village) et à Mahébourg. Cette maladie entraîne une perte d’autonomie, car dans la plupart des cas elle implique l’arrêt de la conduite et l’incapacité à reconnaître certaines personnes. Enfin, et surtout, elle augmente le risque de chute et donc le risque de blessures qui en découle.

Julien Desjardins, optométriste chez Mathieu Opticiens.

L’optométriste souligne que les causes restent encore aujourd’hui inconnues. Cependant, certains facteurs semblent accroître les risques. Il les énumère : la dégénérescence maculaire liée à l’âge apparaît après 50 ans et sa fréquence augmente en vieillissant, l’hérédité peut parfois jouer dans l’apparition de la maladie, fumer multiplie par 4 à 6 fois les risques et accélère sa progression, les rayons ultraviolets (les yeux de couleur claire sont plus exposés). L’exposition intense à la lumière du jour augmente le risque de développer une DMLA ainsi que des concentrations élevées de cholestérol dans le sang et l’hypertension artérielle ont également été associées à la dégénérescence maculaire. La dégénérescence maculaire humide semble plus fréquente chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Les premiers symptômes ne sont pas toujours évidents à détecter et sont négligés : une baisse de la vision n’est pas forcément à mettre sur le compte d’un vieillissement naturel. « Cette maladie dégénérative se manifeste par les symptômes suivants : une diminution de la sensibilité aux contrastes qui se manifeste par une impression de manque de lumière, une diminution de l’acuité visuelle qui se traduit par des difficultés à percevoir les détails, une déformation des lignes droites qui deviennent ondulées et l’apparition d’une tache sombre (noire ou grise) centrale qui gêne autant la vision de loin que celle de près », explique Julien Desjardins.

Il soutient que, pour le moment, aucun traitement ne permet de soigner définitivement la DMLA. Mais des solutions existent pour freiner certaines formes de dégénérescence maculaire. « Dans la forme « humide » de la DMLA, des traitements prescrits et administrés par des spécialistes en ophtalmologie sont disponibles. Ils peuvent être injectés au niveau du blanc de l’œil ; on parle alors d’injections intra vitréennes. Dans la forme « sèche » de la DMLA, il n’existe pas de traitement, mais des aides optiques et une rééducation visuelle peuvent être d’une aide précieuse », dit-il.

Plusieurs précautions doivent être prises pour ne pas aggraver la DMLA : privilégiez une alimentation comprenant les acides gras oméga 3, qui se trouvent notamment dans le poisson, le lutéine/zéaxanthine et vitamines antioxydantes (que l’on a dans les légumes), le zinc contenu dans des aliments comme les huîtres, le foie, le pain complet ou encore la viande rouge, ainsi qu’évitez les facteurs qui favorisent l’apparition d’une DMLA, évitez le tabagisme, évitez l’exposition au soleil (sans lunettes protectrices) et surveillez l’évolution de votre vue. Une visite chez l’optométriste tous les 12 à 18 mois permet de dépister tout changement et tout risque tout en donnant la possibilité d’accéder à une meilleure prise en charge.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer