Grossesse/BébéLa femme enceinteSlider

MAM : Préparons le mieux possible l’arrivée des bébés

« Préparons le mieux possible l’arrivée des bébés de la décennie 2020. » Thème d’une réunion de travail destinée aux Mauriciennes entre 20 et 35 ans. C’était au Centre du Mouvement d’Aide à la Maternité (MAM), à Rose-Hill. Le Dr François Leung de l’association Groupe Enfants et Mères (GEM) et Monique Dinan de MAM ont voulu inviter des jeunes femmes qui ont fait les titres des journaux de par leurs activités et réalisations.

Elles étaient conviées à venir partager comment promouvoir un message positif et moderne sur la meilleure façon pour le couple de bien vivre une grossesse et un accouchement. « Notre République a un urgent besoin de bébés. Depuis 2010, le taux de croissance de la population mauricienne était de 0.2 % plus bas que le taux mondial. La natalité est en constante régression, car les quelque 25 000 naissances de 1979 sont tombées à 12 965 annuellement. De nos jours, trois enfants par famille, c’est l’exception. Avec de moins en moins de naissances, il y aura trop de garderies et d’écoles et pas assez de jeunes adultes dans le monde du travail. Ainsi, il faudra importer de plus en plus de main-d’oeuvre étrangère », indique Monique Dinan.

« L’arrivée des bébés se prépare dès l’adolescence. Garçons et filles doivent connaître à fond leur corps et devenir les maîtres de leurs réactions sexuelles. Des adolescents qui fument et boivent garderont ces habitudes qui vont fragiliser la santé de leur bébé. Nous transmettons à notre bébé ce que nous sommes, car il hérite tout ce que nous lui donnons. Après qu’il prendra sa vie en main. Lui donner les bénéfices d’une grossesse sereine et aimante, c’est lui assurer un bon départ dans la vie.

Bébé peut s’annoncer bien avant qu’il ne soit désiré, mais une fois qu’il est conçu, une visite médicale s’impose pour bénéficier des conseils sur les choses à faire et à ne pas faire pour que la grossesse se passe au mieux. » Pour son 25e anniversaire, MAM a prévu plusieurs rencontres dans différentes régions et pour différents publics. Le but est de sensibiliser les jeunes sur la beauté de l’amour en créant une famille avec papa et maman qui voient grandir leur amour pour le plus grand bonheur de leurs enfants. « Nous voulons qu’il y ait une vraie mobilisation. Il faut conscientiser les adolescents parce qu’il y va de leur avenir et leur santé : des activités sexuelles commencées trop tôt peuvent résulter en des grossesses précoces », conclut Monique Dinan.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page