Anou aprann viv avek diabet
Actu SantéHygiène de vieHygiène féminineSlider

Coupes menstruelles : on vous dit tout

Alors que les protections périodiques jetables sont de plus en plus décriées à cause de leur composition et de l’aspect environnemental, la coupe menstruelle a la cote. Cette petite coupelle se veut être une alternative plus saine et plus écolo. Présente depuis peu sur l’île, elle a déjà conquis bon nombre d’utilisatrices. Nathalie Brémond, représentante de LadyCup, à Maurice fait le point avec nous.

Une protection plus saine que les protections périodiques classiques

Contrairement aux serviettes et aux tampons qui contiennent des substances chimiques et toxiques pour la santé, notamment parfum, chlore, alcool, polymères, pesticides… la coupe menstruelle est faite en silicone médical. Ainsi, fini les irritations, le dessèchement des parois vaginales et les risques d’allergie. Pas de risque non plus de dépôt de fibres de coton comme avec les tampons.

Attention tout de même avant d’acheter une coupe menstruelle. Il faut s’assurer qu’elle soit bien en silicone médical et non pas en latex ou autres dérivés qui seraient susceptibles de causer des réactions allergiques.

Une solution plus économique et écologique

Sur 10 ans, une femme utilise en moyenne 3 600 serviettes hygiéniques ou tampons soit presque 10 000 protections jetables au cours de sa vie. Alors qu’elle n’utilisera qu’une seule coupe menstruelle en 10 ans. Si on fait le calcul sur 10 ans, les protections jetables représentent un budget considérable : environ Rs 25,000 contre Rs 1,150 pour une coupelle menstruelle.

Elle est donc beaucoup plus économique, mais également plus écologique, surtout quand on sait qu’il faut 400 à 450 ans pour qu’une serviette ou un tampon se dégrade dans la nature. Sans compter les emballages des protections jetables qui font multiplier le nombre de déchets par deux. Bref, cela représente une énorme quantité de plastique. Avec la cup, l’emballage est unique et en tissu. Il peut être lavé et réutilisé sans problème.

Bien utiliser sa coupe menstruelle

Avant d’utiliser sa coupe menstruelle pour la première fois, il est important de la stériliser. Pour cela, on peut soit la plonger dans un récipient d’eau compatible au micro-ondes et que l’on va faire chauffer pendant 5 minutes. Soit, on peut aussi la placer dans une casserole et la faire bouillir 5 minutes. Il faut faire attention, cependant, à ne pas l’oublier sur le feu. L’étape de la stérilisation doit ensuite être répétée avant et après chaque règles. L’astuce de Nathalie Brémond quand on part en vacances : acheter des pastilles de stérilisation.

Au début, l’utilisation de la coupelle peut être assez fastidieuse. Pour pouvoir la placer dans son vagin, il faut la plier puis l’insérer comme un tampon. Il existe plusieurs techniques de pliage pour permettre à chacune de trouver ce qui lui convient. Durant les premières utilisations, la placer sous la douche peut rendre la chose plus facile. Une fois insérée, elle va s’adapter à la forme du vagin.

Quand on a besoin de la retirer, il ne faut surtout pas tirer d’un coup, mais la pincer à la base tout en la retirant délicatement. La coupe menstruelle peut être portée pendant 8 heures et se vide deux fois par jour. Une fois vidée, il est important de bien la rincer et d’avoir les mains propres pour la repositionner.

Cette dernière existe en deux tailles permettant de s’adapter au flux de chaque femme. Elle s’adresse aussi bien aux adolescentes qu’aux femmes adultes. De plus, comme elle ne donne aucune sensation d’inconfort et qu’elle est imperceptible, on n’a pas à s’inquiéter de faire du sport, d’aller au salon de beauté ou encore à la plage.

Les coupes menstruelles sont disponibles dans tous les coins de l’île : pharmacie, supermarchés ou encore magasins spécialisés.

Mots clés

Articles Liés

Close