Bien-ÊtreSliderYoga

Yoga à la maison : 5 postures pour une relaxation profonde

Pour aborder votre journée avec zénitude, voici une petite séance de yoga que vous propose Défi Santé en collaboration avec la Fitness Instructor à Ultimate Fitness Solution, Kanika Ramtohul. À vos tapis, mesdames pour une relaxation profonde.

  1. La Planche (Phalak Asana)

Cette posture tonifie tous les muscles centraux du corps, y compris l’abdomen, la poitrine et le bas du dos. Elle renforce les bras, les poignets et les épaules. Souvent, elle est utilisée pour préparer le corps à des équilibres de bras plus difficiles. « La planche renforce également les muscles entourant la colonne vertébrale, ce qui améliore la posture », explique Kanika Ramtohul. Pour la faire, il faut se mettre à quatre pattes. Puis, ramenez vos épaules sur vos poignets avec les doigts écartés, tout en gardant le majeur pointé vers l’avant. Ensuite, appuyez vos mains sur le sol, rejoignez vos bras, descendez ces derniers vers le ventre et vers le haut. « Étendez une jambe en arrière avec vos orteils repliés, puis l’autre jambe, de sorte que vous soyez dans une position de push-up haute », conseille Kanika Ramtohul.

  1. La posture de l’enfant (Balasana)

Cette posture, aussi connue comme celle du repos de l’enfant, est un exercice (asana) à genoux dans le yoga moderne. Elle rend les organes internes du corps flexible tout en les maintenant souples ; allonge et étire pareillement la colonne vertébrale et soulage les douleurs au cou et au bas du dos lorsqu’il est effectué avec la tête et le torse soutenus. « Elle étire doucement les hanches, les cuisses et les chevilles », explique Kanika Ramtohul. Pour faire cette posture, il suffit de s’agenouiller sur le sol avec les genoux à la largeur des hanches tout en ayant les orteils ensemble. « Reposez vos paumes sur vos cuisses. Sur une expiration, abaissez votre torse entre vos genoux. Puis, étendez vos bras le long de votre torse avec vos paumes vers le bas. Détendez ensuite vos épaules en les ramenant au sol. Maintenez aussi longtemps que possible cette posture pour plus de bienfaits » affirme l’instructrice de yoga.

  1. Posture de la foudre (Vajrasana)

Cette posture étire les cuisses, les chevilles, les genoux et les pieds. Elle tonifie également les muscles pelviens. De plus, elle facilite la digestion et peut soulager l’indigestion, indique Kanika Ramtohul. Cela tout en ajoutant que la Vajrasana augmente non seulement le métabolisme du corps, mais elle aide pareillement à la perte de poids au niveau du ventre. « C’est un excellent exercice pour l’estomac, le foie et l’utérus. Il renforce également le bas du dos », dit-elle. Pour la faire, il faut se mettre à genoux et s’asseoir tout en plaçant vos hanches sur vos talons.

  1. Posture de l’Arbre (Vrikshasana)

Asana visant à améliorer l’équilibre et la stabilité des jambes, la posture de l’arbre, soit le Vrishasana, aide à atteindre l’équilibre dans d’autres aspects de la vie sur le plan métaphysique, explique Kanika Ramtohul. Elle ajoute que  cette posture renforcit les ligaments et les tendons des pieds. « Cette posture tonifie toute la jambe jusqu’aux fesses. Elle aide pareillement le corps à établir la stabilité pelvienne », indique-t-elle. Pour la faire, elle indique qu’il faut commencer par déplacer votre poids vers votre pied droit. Cela en soulevant votre pied gauche du sol. « Gardez votre jambe droite, mais ne bloquez pas le genou. Ensuite, pliez votre genou gauche et ramenez la plante de votre pied gauche haut sur votre cuisse droite intérieure. Appuyez par la suite, votre pied sur votre cuisse avec une pression égale », souligne-t-elle.

  1. Posture du chien (Adho Mukha Shvanasana)

Cette posture est une asana inversée dans le yoga, elle est souvent pratiquée dans le cadre d’une séquence fluide de postures, en particulier celle du Surya Namaskar qui est la salutation au soleil, fait ressortir Kanika Ramtohul. Pour l’exécuter, il faut se mettre à quatre pattes tout en vous assurant que vos genoux sont légèrement derrière vos hanches. « Vos mains doivent être écartées de la largeur des épaules. Ensuite avec les doigts largement écartés, appuyez vos mains sur le tapis et rentrez doucement vos orteils. Inspirez profondément tout en gardant vos mains pressées sur le tapis. Puis, expirez profondément en soulevant vos genoux du sol et en redressant vos jambes autant que vous le pouvez », indique-t-elle. Par ailleurs, pour créer plus d’espace entre vos épaules et détendre votre cou, Kanika Ramtohul vous conseille de soulever vos hanches plus haut lors d’une inspiration et d’appuyer vos talons sur le sol pendant que vous expirez. « C’est bien si vos jambes sont pliées », conclut-elle.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page