Actu SantéHygiène de vieSliderSoins des yeux

La cataracte : une des maladies oculaires les plus courantes à Maurice

La cataracte touche principalement les personnes âgées. Elle peut entraîner des complications pour les patients. Robert Garrioch, optométriste chez Mathieu (Opticians) Ltd, explique que la cataracte est une maladie de l’œil qui provoque une opacification du cristallin, une petite lentille ovale située derrière la pupille.

« Ce phénomène empêche la lumière d’atteindre la rétine. Il n’y a pas d’études publiées à Maurice, mais nous avons remarqué que la cataracte affecte davantage les gens de plus de 60 ans. » L’optométriste indique que la cataracte peut survenir à tout âge.

« On peut noter l’apparition de la cataracte dès la naissance bien que ce soit rare. Cela serait causé par le cristallin qui ne développe pas normalement. C’est la cataracte congénitale et il faut attendre que l’enfant grandisse pour pouvoir l’enlever. »

Chez les jeunes adultes, la cataracte peut résulter d’un traumatisme à l’œil, mais dans la majorité des cas, la cataracte fait son apparition après la cinquantaine. En effet, elle affecte principalement les personnes âgées pour plusieurs raisons.

« La première est notre exposition aux rayons ultraviolets (UV) qui sont nocifs pour nos yeux. Le cristallin les absorbe et sur le long terme, cela provoque la formation d’opacité. De plus, les cellules du cristallin ne sont plus coordonnées de la même manière au fur et à mesure que nous vieillissons. Elles sont accumulées les unes contre les autres et cela cause des opacités, donc, la cataracte », précise Robert Garrioch.

Outre les rayons UV et l’âge, les autres causes sont la lumière bleue des écrans, la génétique et les conditions systémiques à l’instar du diabète. Un traumatisme oculaire ou encore un traitement systémique de longue durée sont parmi les causes moins communes.

Les complications

Un patient souffrant d’une cataracte voit plus flou, moins contrasté. Il est, dans certains cas, sensible à la lumière. « Comme la cataracte affecte la vue et apporte une diminution de contrastes, les personnes âgées sont plus à risque de chutes.

Ils peuvent éprouver des difficultés de déplacement, voire une perte d’autonomie si la cataracte est très avancée, autrement dit, mature. Cela peut aussi causer d’autres complications oculaires concomitantes, telles que le glaucome dans le cas où la pression intraoculaire de l’œil est élevée », fait comprendre Robert Garrioch.

Selon l’optométriste, il n’y a pas encore de traitement- miracle. Lorsque la cataracte cause trop de gêne chez le patient, une intervention chirurgicale, appelée phacoémulsification, est nécessaire.

« Le médecin enlève le cristallin où se trouve l’opacité et le remplace par un implant intraoculaire pour permettre au patient de mieux voir. Il est, donc, important de faire de fréquents examens de vue chez un professionnel de la santé visuelle pour suivre l’évolution de la cataracte », conseille-t-il.

Il y a également des précautions à prendre. Il faut bien se protéger du soleil, c’est-à-dire porter une lunette de soleil de qualité qui coupe les UV jusqu’à 400 NM, limiter l’exposition aux écrans (téléphone portable, tablettes, ordinateur ou télévision), se protéger de la lumière bleue émise par ces écrans, bien contrôler les conditions systémiques comme le diabète ou l’hypertension artérielle et augmenter la prise de conscience de la population, afin qu’ils arrivent à limiter les risques de développer une cataracte à l’avenir.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!