SeniorSlider

Dengue : quelles précautions à prendre chez les seniors ?

On dénombre déjà 58 cas de dengue à Maurice, dont la plupart à Vallée-des-Prêtres. Même si l’infection arrive généralement à être traitée, elle n’est cependant pas à prendre à la légère, surtout chez les personnes âgées. Le Dr Yasheel Aukhojee nous rappelle les symptômes de la maladie et les précautions à prendre.

La dengue ou fièvre dengue est une infection causée par un virus transmis par la piqûre des femelles moustiques du genre Aedes aegypti. D’ailleurs, ce type de moustique est également responsable de la transmission des virus du chikungunya, du zika et de la fièvre jaune. On dénombre aujourd’hui cinq sérotypes du virus de la dengue appelés DEN1, DEN2, DEN3, DEN4 et DEN5. En général, la fièvre dengue provoque un syndrome de type grippal, mais dans certains cas, on peut observer des complications potentiellement mortelles. On parle alors de dengue sévère ou de dengue hémorragique.

Les symptômes de la dengue

Les symptômes de la dengue sont semblables à ceux de la grippe. D’ailleurs, on la suspectera en présence de forte fièvre (40°C) et lorsqu’elle est associée à deux des symptômes suivants : puissants maux de tête, douleurs oculaires, musculaires, articulaires, nausées, vomissements, ganglions ou encore éruption cutanée. Ces symptômes apparaissent suite à une période d’incubation allant de 4 à 10 jours après la piqûre d’un moustique infecté par le virus. En moyenne, les symptômes perdurent de 2 à 7 jours.

Des complications plus fréquentes chez les seniors

La dengue est une infection qu’il ne faut pas négliger, car des complications peuvent survenir, notamment chez les personnes âgées qui sont plus fragiles et qui ont donc plus de risques. La dengue sévère est une complication qui peut être potentiellement mortelle. Les signes surviennent 3 à 7 jours après l’apparition des premiers symptômes s’accompagnant d’une baisse de température (en dessous de 38°C). Des douleurs abdominales sévères, des vomissements persistants, le saignement des gencives, une agitation, de la fatigue, une forte respiration ou encore du sang dans les vomissements sont des signes de complication et peuvent entraîner la mort. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de se rendre à l’hôpital dès que l’on soupçonne la dengue. Des tests permettent ainsi d’identifier le virus. S’ils s’avèrent positifs, un traitement adapté sera prescrit au patient qui sera suivi minutieusement pour éviter toute complication. Même si l’issue est rarement fatale, les seniors doivent se montrer particulièrement vigilants et prendre des précautions adéquates.

Les précautions à prendre

Le moustique Aedes aegypti vecteur de la dengue, du chikungunya et du zika se multiplie en présence d’eau stagnante, c’est la raison pour laquelle le premier réflexe est de retirer tout objet pouvant contenir de l’eau stagnante, surtout après un épisode de fortes pluies. Il est également conseillé de ne pas laisser des espaces en friche et de procéder à des fumigations.

Le docteur recommande de porter des vêtements couvrants et d’utiliser régulièrement des répulsifs anti moustiques. À la maison, il est recommandé d’utiliser des bougies et des encens à la citronnelle. Des diffuseurs de l’huile essentielle de citronnelle peuvent aider à chasser les moustiques. Ces derniers, d’autre part, apprécient peu les courants d’air. C’est la raison pour laquelle l’utilisation du ventilateur peut aussi être une solution.

Enfin, il n’existe aujourd’hui aucun traitement spécifique contre la dengue. Et même si certains pays proposent des vaccins contre le virus, ces derniers connaissent toutefois quelques limites. Le mieux est donc de prendre des précautions en attendant l’arrivée de l’hiver.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer