Actu SantéSeniorSlider

Alitement prolongé : comment prévenir les escarres ?

L’apparition des escarres chez les personnes âgées, qui est fréquente, entraîne des plaies chroniques responsables de douleurs, tout comme les ulcères cutanés, les moignons d’amputation et les plaies diabétiques. Pour la gériatre Pascale Dinan, il vaut mieux prévenir que guérir. « Les plaies chroniques prennent du temps pour cicatriser dépendant du stade de classification. Une escarre apparaît lors d’un alitement prolongé du fait de la pression exercée », dit-elle.

La surface du lit exerce une pression sur les saillies de l’os. Ces zones sont, par exemple les hanches, les omoplates, les talons, le bas du dos ou encore l’arrière de la tête. « Une escarre s’échelonne sur quatre stades et il existe aussi des formes évoluées inclassables, car complexes. Elle se manifeste d’abord comme une rougeur. Si l’aide médicale n’est pas sollicitée rapidement, une plaie se creuse à travers les différentes couches de la peau. Cela peut créer une croûte. Elle peut prendre des semaines ou des mois à cicatriser. Une escarre peut provoquer des saignements et des exsudats », explique le Dr Dinan.

Des pansements sont alors recommandés. « Pour éviter ces maux, il est important de prendre certaines précautions. L’entourage doit encourager la mobilité et le maintien d’une forme d’autonomie le plus longtemps possible des seniors », dit-elle. Le docteur indique que les soignants doivent se tenir informés et communiquer avec le médecin au sujet de la prise en charge. Il existe aussi des matelas spéciaux et il faut encourager une alimentation adaptée. « Le patient doit consommer des aliments riches en protéines et calories pour favoriser une bonne cicatrisation », conclut le Dr Pascale Dinan.

Mots clés

Articles Liés

Close