AlimentsNutritionSlider

Êtes-vous intolérant au lactose ?

Avez-vous déjà été pris de troubles digestifs après avoir bu du lait ou consommer un produit laitier ? Si la réponse est oui, vous êtes peut-être intolérant au lactose. À l’occasion de la Journée mondiale du lait observée le 1er juin, Divya Ruhee, nutritionniste, vous explique ce qu’est l’intolérance au lactose.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Le lactose est un sucre naturellement présent dans le lait et dans la majorité des produits laitiers (yaourt, fromage, crème, etc.). Néanmoins, tous les produits laitiers ne possèdent pas la même teneur en lactose. En effet, les fromages en contiennent généralement moins que les autres, tandis que le lait en poudre a la plus haute teneur en lactose.

Pour que l’organisme puisse absorber et digérer le lactose, il a besoin de produire la lactase qui est une enzyme intestinale qui permet de décomposer le lactose et ainsi de le digérer. Par conséquent, les personnes qui ont un déficit ou une absence de lactase sont intolérantes au lactose. L’intolérance au lactose est donc un trouble digestif, sans grand danger sur la santé, mais qui peut être très gênant et à l’origine de plusieurs maux.

Quels sont les symptômes d’une intolérance au lactose ?

L’intolérance au lactose se manifeste par des symptômes intestinaux et digestifs tels que des gaz, des douleurs abdominales, des ballonnements, des crampes abdominales, mais aussi des nausées, des vomissements et même de diarrhée. Elle peut également être accompagnée d’autres symptômes plus généraux comme la fatigue, les maux de tête ou encore les douleurs musculaires ou articulaires.

Ces symptômes varient d’une personne à l’autre tout comme leur intensité. En effet, chaque individu a un niveau d’intolérance qui lui est propre. D’autre part, cela dépend également de la quantité de lactose consommée et du type de produit consommé. Certaines personnes intolérantes, par exemple, pourront supporter un verre de lait demi-écrémé ou un bout de fromage tandis que d’autre pas du tout.

Que faire si l’on soupçonne une intolérance au lactose ?

Si vous ressentez un ou plusieurs symptômes cités ci-dessus systématiquement à chaque fois que vous avez consommé un produit laitier, cela signifie peut-être que vous êtes intolérants au lactose. Il arrive aussi parfois qu’après avoir éliminé pendant une longue période tout produit laitier de son alimentation, l’organisme diminue sa production de lactase. Ainsi quand on réintroduit les produits laitiers dans son alimentation, il sera difficile pour le corps de digérer le lactose, car il n’y est plus habitué. Cela peut provoquer des ballonnements et des douleurs abdominales, mais généralement au bout d’un certain temps, le corps se réhabitue et se remet à produire correctement de la lactase.

En revanche, une personne qui est réellement intolérante au lactose aura une insuffisance ou une absence de lactase. Cela peut notamment se mesurer. Toute personne soupçonnant une intolérance au lactose doit se tourner vers un médecin pour effectuer des tests qui permettront d’une part de calculer le niveau d’intolérance au lactose et d’autre part de recommander un régime alimentaire adapté. Divya Ruhee insiste sur le fait qu’il ne faut en aucun cas faire un régime strict par soi-même, car cela peut avoir de lourdes conséquences sur la santé.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer