CoronavirusMaladiesSlider

The Nano Tech Mask : Le masque nanotechnologique réutilisable réalisé par l’expertise mauricienne

Produit innovateur 100 % mauricien, le Nano Tech Mask est en stade prototype. Ce projet reliant les expertises du Centre for Biomedical and Biomaterials Research (CBBR) de l’université de Maurice et de RT Knits Ltd, bénéficie d’un financement de Rs 2 millions par la Mauritius Research Innovation Council (MRIC) pour accélérer la démarche gouvernementale par rapport aux défis posés par la Covid-19.

Nano Tech Mask
Dr Archana Bhaw-Luximon & Kendall Tang, Ceo Rt Knits

« Après avoir conçu le prototype du Nano Tech Mask, nous nous attendons maintenant à ce qu’il soit lavable et réutilisable. Doté d’un système nano, ce type de masque que nous voulons produire localement et rendre accessible à tous les Mauriciens, aura un mécanisme différent des masques de type PP N95, » indique l’Associate Professor Dr Archana Bhaw-Luximon qui dirige l’équipe du CBBR pour ce projet innovateur. Il ajoute que le Nano Tech Mask a passé les tests préliminaires de respirabilité et que les prototypes seront bientôt soumis à d’autres tests dans un laboratoire international accrédité.

« C’est une innovation 100 % mauricienne. L’équipe CBBR travaille sur le système de filtration à base de nano en utilisant ses 10 ans d’expertise dans la technologie des nano fibres pour les applications de santé, » renchérit-elle. Pour leur part, l’équipe de RT Knits Ltd utilise ses 50 ans d’expertise dans l’industrie textile pour construire le prototype de masque avec la zone de respirabilité la plus élevée. Le but est d’amener le produit à l’échelle industrielle au profit de la population mauricienne. « Il s’agit là d’un exemple pionnier de collaboration basée sur l’innovation université-industrie. Cela nous permet également de mettre en valeur les jeunes talents hautement qualifiés basés dans les deux institutions », fait ressortir Dr Archana Bhaw-Luximon.

Comme le Nano Tech Mask a pour objectif d’être au même niveau de performance qu’un masque médical, ce projet coûtera au total quelque Rs 3 à 3.5 millions. Ainsi le financement de Rs 2 millions du MRIC sera investi dans la certification du Nano Tech Mask et le CBBR (UoM) et RT Knits Ltd investiront leurs propres fonds en termes de ressources, expertise et installations d’équipements de haute technologie, entre autres. C’est ce qu’indique l’Associate Professor à l’Université de Maurice, Dr Archana Bhaw-Luximon. Cette dernière ajoute que ce projet s’appuie sur la capacité de recherche et d’innovation des universitaires et de l’industrie. En ce qu’il s’agit des prochaines étapes, elle dira que des tests de lavage seront effectués ainsi qu’une étude clinique avec des volontaires utilisant les masques.

Pour sa part, Kendall Tang, le CEO de RT Knits, indique que les masques N95 ont un haut niveau de protection, mais qu’ils sont à usage unique et non respectueux de l’environnement. « Les masques en tissu sont réutilisables et génèrent moins de déchets, mais offrent moins de protection. Le masque nanotechnologique obtient ainsi le meilleur des deux mondes, » conclut-il.

NanoBioMat
Le centre de recherche et d’innovation (CBBR) de l’Université de Maurice a été créé en 2011. Au fil des années, il a développé une expertise dans l’ingénierie des biomatériaux et également dans la technologie des nano fibres pour les applications d’ingénierie tissulaire. À savoir que le CBBR abrite des équipements de pointe pour les applications nano technologiques dans divers domaines. L’équipe est dirigée par Dr Archana Bhaw-Luximon.

Remask Air +
RT Knits est une entreprise textile de premier plan travaillant avec des marques internationales depuis plus de cinq décennies. Leur équipe de designers, technologues, ingénieurs et développeurs de logiciels, passionnée par la mode, le textile et la technologie, se lance toujours le défi de créer des solutions disruptives. L’équipe est dirigée par Kendall Tang, le CEO de RT Knits Ltd.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page