CardiovasculaireMaladiesSlider

Sondage en ligne : 6 personnes sur 10 ne connaissent pas leur taux de cholestérol

Plus de 60 % des personnes ne savent pas si leur taux de cholestérol est élevé ou pas. C’est ce qui ressort du sondage en ligne mené par Médecin à domicile. Pourtant, selon le Dr Yasheel Aukhojee, directeur de l’organisation, pour éviter les problèmes cardiovasculaires, il est essentiel d’avoir toutes les données à ce sujet.
Médecin à domicile a lancé une application mobile gratuite intitulée medecin.mu (e-health). Elle propose à l’utilisateur son rapport médical en ligne, un carnet de glycémie, de tension et de cholestérol, entre autres, avec un suivi sous la forme d’un graphique.

Dr Yasheel Aukhojee.

Bon cholestérol, mauvais cholestérol, triglycéride et hyperlipidémie… Comment s’y retrouver ? « L’hyperlipidémie (ou dyslipidémie) est un excès de lipides dans le sang. En règle générale, cela désigne un taux anormal de lipides dans le sang, quels qu’ils soient. Il peut s’agir de cholestérol, de triglycérides ou encore des deux. On sait avec certitude aujourd’hui que l’augmentation du taux de mauvais cholestérol dans le sang est un des facteurs de risques des maladies cardiovasculaires, tout comme l’hypertension, le tabac et la sédentarité. Quand les graisses ne peuvent circuler dans le sang autrement qu’en étant liées à des transporteurs sous forme de lipoprotéines, on parle alors d’hyperlipoprotéinémie. »

Si on se préoccupe du mauvais cholestérol, on oublie souvent qu’il existe aussi le bon cholestérol, précise le Dr Yasheel Aukhojee. Il affirme que le cholestérol sanguin provient de l’alimentation mais aussi de la synthèse dite endogène, au niveau du foie. « Le bon cholestérol (High Density Lipoproteins – HDL) récupère le cholestérol en excès et le ramène au foie où il est transformé avant d’être éliminé. Le mauvais cholestérol (Low Density Lipoproteins – LDL) transporte le cholestérol du foie vers toutes les cellules. Quand cette belle machine se dérègle, les LDL s’accumulent et peuvent contribuer à la formation de plaques qui peu à peu bouchent les artères », explique-t-il.

Il ajoute que les triglycérides résultent, quant à eux, de la transformation par le foie de sucres et de l’alcool, qui sont souvent consommés à outrance. Stockés dans les cellules adipeuses, les triglycérides fournissent de l’énergie à l’organisme lorsque l’individu doit soutenir un effort prolongé ou lutter contre le froid, par exemple.
La mesure du taux de cholestérol sanguin (cholestérolémie) est faite de façon routinière, notamment après l’âge de 30 ans, voire 35 ans dans le but de déceler une hypercholestérolémie. Ce bilan doit être fait une fois tous les cinq ans après cet âge.

L’analyse du cholestérol fera le point sur le taux de cholestérol global, mais aussi sur les LDL, les HDL et le rapport cholestérol total/HDL, qui permet d’évaluer le risque cardiovasculaire. Une mesure des triglycérides sanguins est effectuée en même temps.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page