EpidémiesMaladiesSlider

Mieux comprendre l’hépatite C

Même si les cas d’hépatites diminuent chaque année, la prévention reste de rigueur. On dénombre actuellement 5 virus de l’hépatite : A, B, C, D et E. A l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite, célébrée le dimanche 28 juillet, le Dr. Prithiviputh Rittoo, médecin engagé auprès de l’ONG HEP Support, nous aide à mieux comprendre l’hépatite C, une des formes les plus courante sur l’île.

Comme toutes les hépatites, l’hépatite C désigne une inflammation du foie. Cette dernière est due au virus de type C qui peut occasionner une infection aiguë et chronique. Elle peut durer quelques semaines ou toute une vie dans sa forme la plus grave. L’hépatite C chronique entraîne couramment des cirrhoses et des cancers du foie. Elle est d’ailleurs responsable des décès de centaines de milliers de personnes chaque année dans le monde. L’OMS estime que 71 millions d’individus dans le monde sont porteurs de l’hépatite C et que beaucoup n’ont toujours pas été dépistés.

Transmission de l’hépatite C (VHC)

L’hépatite C se transmet via du sang infecté lors de transfusion de sanguine, d’injections avec des aiguilles contaminées notamment dans le cadre de consommation de drogue. Elle peut également se transmettre par des objets contaminé par du sang infecté que l’on aurait échangé comme des brosses à dent, des rasoirs, des cures dents ou encore des brosses à cheveux. C’est la raison pour laquelle, tous ces objets du quotidien doivent être jetés ou soigneusement lavés et surtout réservé à l’usage individuel.

Traitement de l’hépatite C

“ Bien qu’il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C comme il en existe pour l’hépatite B, il y a aujourd’hui des traitements médicamenteux qui permettent d’en guérir “ explique le Dr. Prithiviputh Rittoo. En effet, on trouve depuis quelques années des traitements antiviraux directs qui ont prouvé leur efficacité. Pendant le traitement qui dure environ trois mois, les patients doivent prendre un comprimé par jour. Selon l’OMS, les antiviraux permettent de guérir près de 95% des patients infectées par le virus et permettent ainsi de réduire les risques de décès par cancer ou cirrhose du foie.

Cependant, le médecin engagé auprès d’HEP Support, rappelle qu’il est important de dépasser les stigma et que le dépistage est la clé pour éliminer la maladie. Dans les directives de sa stratégie mondiale, l’OMS vise à éliminer l’hépatite virale comme menace pour la santé publique d’ici 2030. A Maurice, l’Etat s’est engagé à l’éliminer d’ici à 2023.

HEP Support en quelques mots

HEP support est une ONG qui aide les personnes atteintes de n’importe quelle forme d’hépatite. Elle apporte ainsi soutien et aide médicale aux patients. Elle offre notamment un suivi après dépistage positif et explique aux patients comment vivre avec la maladie.

L’ONG fait également beaucoup de prévention en éduquant la population sur la maladie et en mettant à dispositions des dépistages gratuits.

Pour plus d’informations sur les hépatites ou sur l’ONG, vous pouvez téléphoner au 5 701 5828 ou bien vous rendre sur place, dans les locaux de HEP Support qui se situe Allée Brillant à Floréal.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer