[pro_ad_display_adzone id="1515"]
MaladiesMaladies SaisonnièresSlider

Grippe : Le vaccin recommandé aux asthmatiques

Les traitements permettent à un asthmatique de mener une vie normale, affirme le Dr Rajiv Kumar, pneumologue, et secrétaire de la Mauritian Respiratory Society. Dans le cadre de la Journée mondiale de l’asthme, il était l’invité de Caroline dans l’émission Allô docteur sur Radio Plus.

La maladie de l’asthme est en hausse dans le monde. Maurice n’échappe pas à la règle, en dépit de l’absence de chiffres pour l’attester. Cependant, un bon suivi des traitements peut permettre à un asthmatique de mener sa vie normalement sans faire de crise régulièrement. C’est ce qu’a expliqué le pneumologue Rajiv Kumar. Le docteur a expliqué que l’asthme est une inflammation chronique des bronches. En raison de l’obstruction que cela engendre, les patients ont la toux, particulièrement le soir, et des sifflements au niveau des bronches surtout lors de l’expiration. Ainsi, se présentent les principaux symptômes de la maladie.

Une personne est considérée asthmatique si les symptômes surviennent de manière récurrente ou de façon périodique : chaque mois, chaque deux ou trois mois. Les crises d’asthme peuvent être la cause de plusieurs facteurs de risque. Par exemple, elles sont plus sévères lors de changement de saison ou encore lors de la présence des pollens, des acariens ou encore des animaux domestiques (chats ou chiens), la poussière, la moisissure ou l’exposition à la fumée de cigarette.

Selon le Dr Kumar, plusieurs études ont démontré qu’il y a un lien entre la maladie de l’asthme et la pollution atmosphérique. Ce qui explique que dans certains pays, il y a un fort taux d’asthmatique. « La pollution atmosphérique est responsable non seulement de la maladie de l’asthme mais aussi d’autres maladies tel que le cancer », précise le docteur.

Notre interlocuteur ajoute que l’asthme est également une maladie complexe liée aux facteurs : héréditaire, environnemental et génétique. Ce qui explique que certaines personnes sont plus à risque que d’autres. « L’asthme, la rhinite allergique et l’eczéma sont liées. Par exemple, si un membre de la famille a l’asthme, il y a 30 % de risque qu’un autre membre de la famille souffre de la même maladie. S’il s’agit de deux membres de la famille le risque est encore plus grand. Il en est de même pour la rhinite allergique et l’eczéma », a-t-il expliqué.

Les facteurs extérieurs et environnementaux doivent aussi être pris en considération : fumée des véhicules dans la circulation, pollens, animaux, moquette, exposition à l’humidité et tabagisme à la maison, entre autres. « Les personnes qui travaillent dans certains secteurs qui sont susceptibles de contracter la maladie : boulangerie, élevage, industrie du textile », a expliqué le pneumologue. C’est ce qui explique pourquoi des adultes, qui initialement n’étaient pas asthmatiques, le deviennent avec le temps. Cependant, l’asthme peut aussi se présenter très tôt, même avant l’âge de six ans, a fait ressortir le spécialiste.

Par ailleurs, l’exposition prolongée à des produits chimiques à usage domestique dans un lieu pas suffisamment aéré peut aussi être néfaste. Si une personne éprouve des difficultés respiratoires lors de l’usage de certains produits, le Dr Kumar la recommande de consulter un médecin.

Selon le Dr Kumar, chez les enfants, ce sont les garçons qui sont plus enclins d’avoir l’asthme. Cependant, par la suite, ce sont les femmes qui sont les plus atteintes ou qui font plus de crises d’asthme que les hommes. « Il n’y a pas encore des explications à ce sujet mais c’est ce qu’indiquent les observations faites par des groupes de médecins et de chercheurs », a révélé le médecin.

Bien que les symptômes de l’asthme peuvent survenir dès le plus jeune âge, les crises peuvent cependant diminuer à l’âge adulte si le patient a bien suivi ses traitements. « Son état peut être stable et les symptômes diminués à condition que la personne prenne certaines précautions. C’est-à-dire en suivant son traitement convenablement et ne pas s’exposer aux facteurs de risque », a expliqué le pneumologue.

« L’asthme est une maladie réversible grâce aux traitements disponibles si on les suit convenablement. Il faut le faire en suivant les recommandations du médecin traitant », a fait ressortir le Dr Kumar. Chaque année, il est également recommandé aux asthmatiques de se faire vacciner contre la grippe afin d’éviter d’éventuelles complications liées à la maladie.

La Chest Clinic diagnostique l’asthme

La spirométrie est un examen médical qui permet de mesurer la capacité des poumons. Cela permet de connaître la quantité d’air que le patient peut expirer quand il vide ses poumons. Cela permet aussi de mesurer la vitesse d’une expiration. La taille et le poids du patient sont importants lors de cet examen. Pour que les résultats ne soient pas erronés, le patient doit être au courant du but de l’examen et aussi obtenir sa collaboration. Les résultats de l’examen permettent de diagnostiquer plusieurs maladies respiratoires, dont l’asthme. Cela aide à déceler les causes de l’étouffement chez un patient et d’établir l’efficacité d’un traitement, si ses médicaments ont été utiles et si ses symptômes ont diminué.

La Chest Clinic de Port-Louis, dans l’enceinte de l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, est le seul établissement public qui dispose de tous les équipements nécessaires pour le diagnostic de l’asthme et autres maladies respiratoires.

Prévention contre l’asthme

Un asthmatique peut mener une vie normale et pratiquer du sport. En cas de problème respiratoire lors de la pratique d’une activité physique, il est conseillé d’en parler à son médecin afin d’en chercher la cause.
Si un enfant a des problèmes d’asthme, le traitement doit commencer tôt. Plusieurs précautions doivent être prises afin d’éviter les crises comme une bonne hygiène à la maison avec un nettoyage régulier en éliminant la poussière, les acariens ou autre odeur de moisissure. Il faut aussi éviter les pollens, les animaux domestiques et les infections virales. D’où l’importance de se faire vacciner contre la grippe. à savoir que 90 % des patients asthmatiques ont une vie normale mais certains sont des cas difficiles malgré les traitements. Il est recommandé d’agir promptement en cas de crise d’asthme.

Sensibiliser la population sur la maladie

L’objectif de la Journée de l’asthme est de sensibiliser la population sur cette maladie qui a connu une évolution. à Maurice, la Mauritian Respiratory Society (MRS) regroupe des spécialistes des maladies respiratoires telles que l’asthme, la bronchite et la tuberculose. Créée en 2004, la MRS regroupe une quinzaine de membres. Elle mène des campagnes de sensibilisation auprès des médecins et des membres du public sur des maladies telles que : asthme, cancer, tuberculose, pneumonie et apnée du sommeil.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer