MaladiesPrécautions à prendreSlider

Journée mondiale contre l’hépatite : « Vers un avenir sans hépatite »

On estime que 95 % des personnes ayant une hépatite ne savent pas qu’elles sont infectées par le virus de la maladie. Cette année, le thème retenu par l’OMS pour la Journée mondiale contre l’hépatite observée le 28 juillet est : « Vers un avenir sans hépatite ». Dans cette optique, l’ONG HepSupport, poursuit sa campagne de dépistage de l’hépatite C dans son centre de Vacoas.

Qu’est-ce que l’hépatite C ?

L’hépatite est une inflammation du foie qui peut progresser en fibrose, cirrhose ou même cancer du foie. Il y a cinq grands types de virus responsable de l’hépatite désignés par les lettres A, B, C, D, E. À noter que l’hépatite de type B ou C est l’une des causes les plus communes de cirrhose et de cancer. C’est pourquoi il est important de se faire dépister pour pouvoir se faire soigner.

L’hépatite C se transmet principalement par du sang infecté lors de transfusions sanguines, des injections contaminées pendant des procédures médicales, par des seringues contaminées lors d’injection de drogue ou encore lors de rapports sexuels non protégés. Bien qu’il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C, un nouveau traitement à base d’antiviraux est disponible dans les trois hôpitaux régionaux – Hôpital du Nord, Hôpital Jeetoo et Hôpital Victoria – ainsi que dans les cliniques privées de l’île. Avec ces nouveaux médicaments, la durée du traitement a été divisée par deux et ne dure plus que trois mois.

En cas d’hépatite C ou d’hépatite B, les symptômes n’apparaissent généralement pas au début de la maladie. Ils font surface une fois que le foie est endommagé. Les symptômes ressentis peuvent être de la fatigue, un état grippal, des urines foncées, des selles pâles, des douleurs abdominales, une perte d’appétit, une perte de poids inexpliquée ou encore une jaunisse de la peau et des yeux.

« Faites-vous dépister, faites-vous soigner »

Le Dr Rittoo, médecin engagé auprès de HepSupport, rappelle que l’ONG offre des consultations et des dépistages gratuits, trois fois par semaine, les lundis, mercredis et vendredis, uniquement sur rendez-vous. L’objectif est de pouvoir dépister un maximum de personnes afin qu’elles soient traitées en cas de test positif. « Ce n’est qu’en informant et en dépistant les individus que nous pourrons venir à bout de la maladie », explique le Dr Rittoo qui souligne que l’hépatite C est une maladie silencieuse.

Contacter HepSupport

Si vous souhaitez avoir plus d’informations ou prendre rendez-vous pour vous faire dépister, appelez la hotline au 5701 5828. À noter que le centre où s’effectuent les dépistages se situe à Allée Brillant, Vacoas, derrière l’école gouvernementale.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page