MaladiesMaladies SaisonnièresSlider

Gastro-entérite : la nécessité d’une prise en charge rapide

Elle est l’une des maladies virales les plus fréquentes. Elle touche souvent les nourrissons quelques semaines à peine après la naissance. La gastro-entérite demande une prise en charge rapide. Le Dr Deven Dowlut, pédiatre, nous parle des symptômes, du diagnostic et des traitements.

La gastro-entérite, communément appelée gastro, est une inflammation du système digestif, le plus souvent causée par une infection d’origine virale. Elle touche les personnes de tout âge, mais reste plus fréquente chez les nourrissons et les jeunes enfants. Cette maladie se transmet par contact direct avec les vomissements et les selles ou indirect avec des objets et surfaces contaminés. Les causes de transmission peuvent être multiples. Exemples fréquents : un biberon mal lavé ; une mauvaise hygiène à la garderie.

Extrêmement virale, la gastro-entérite a une période de contagion qui dure généralement aussi longtemps que durent les symptômes. Parmi les symptômes, le Dr Dowlut indique une forte fièvre qui s’enchaîne généralement avec une diarrhée moins consistance et plus fréquente. « La gastro-entérite s’accompagne aussi de symptômes grippaux, de maux de ventre et d’estomac et surtout de nausées et de vomissements », explique le pédiatre qui précise que le diagnostic de cette maladie chez le nourrisson s’appuie également sur la présence de ces symptômes caractéristiques. « Je conseille d’emmener le nourrisson chez le médecin aussitôt qu’apparaissent les premiers symptômes. »

Avant toute chose, le médecin voudra s’assurer que votre enfant ne se déshydrate pas, tient à préciser le Dr Dowlut. Un enfant déshydraté doit consulter rapidement un médecin. « Parfois, il peut souffrir d’une carence temporaire en eau. Des fois, l’enfant peut même souffrir de plus de 15 % de perte de poids. »

Ainsi, les premiers signes de déshydratation sont à prendre en compte, principalement chez les tout-petits. Car, la déshydratation peut survenir rapidement chez les très jeunes enfants. « En cas de déshydratation légère, on note une diminution de la quantité d’urine, de salive, ainsi que des larmes au moment des pleurs. La couleur de l’urine est plus foncée. La peau, la bouche et la langue sont sèches », explique le
Dr Deven Dowlut. Afin de diminuer les nausées et les vomissements de l’enfant, le pédiatre conseille de lui donner à boire de très petites doses de liquide à des intervalles très rapprochés.

La maladie peut durer entre trois jours à une semaine. La selle de l’enfant prendra toutefois une semaine pour redevenir normale, précise-t-il. Pour éviter toute propagation, il conseille de laver et désinfecter les objets et lieux en contact avec l’enfant. Et aussi de lui nettoyer les mains régulièrement, idem pour ceux qui seront en contact avec l’enfant.

« Après avoir échangé les couches de l’enfant, lavez-vous soigneusement les mains avant de le nourrir. »
Le Dr Dowlut tient à préciser qu’il existe un vaccin contre le rota-virus. Il est recommandé aux nourrissons dès l’âge d’un mois. « Grâce à ce vaccin, nous avons pu constater une baisse dans le nombre de cas de gastro-entérite chez les nourrissons durant ces trois dernières années », conclut le pédiatre.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page