MaladiesSliderTemoignages

En fauteuil roulant, Jaya Chekori veut montrer que rien n’est impossible

Depuis sa naissance, Jaya Chekori, 21 ans, souffre de spina bifida, une malformation congénitale de la colonne vertébrale qui la contraint de se déplacer en fauteuil roulant. Après une dizaine d’opérations, sa vie reste aujourd’hui rythmée par des rendez-vous médicaux tous les 3 mois.

Le quotidien n’est pas toujours facile, mais qu’importe, Jaya a maintenant, grâce à sa boutique, des journées bien remplies qui ne lui donnent pas le temps de penser à sa situation. D’ailleurs, elle ne s’en plaint pas. Bien au contraire, elle se bat jour après jour pour réaliser ses ambitions.

Des rêves plein la tête et une créativité sans limites

Jaya est consciente qu’elle doit beaucoup à ses parents qui n’ont jamais cessé de la soutenir. Ils l’aident à se surpasser et à développer ses talents. C’est d’ailleurs, poussée par son entourage, que la jeune fille a pu ouvrir il y a 6 mois de cela sa boutique à Rivière du Rempart. Elle lui permet de vivre de sa passion et la partager avec les autres.

Perfectionniste dans l’âme, Jaya est une jeune femme très créative et toujours à la recherche de nouvelles idées. Son artisanat va de la réalisation de bijoux, à la gravure sur bois en passant par la peinture sur verre et tissus. Elle se sent également très concernée par l’écologie et l’environnement.

C’est pour cela qu’elle ne cesse de redoubler de créativité pour donner une nouvelle vie à des objets destinés à être jetés. Elle fabrique par exemple, à partir de bâtons de glace, des porte-plumes et des boîtes à bijoux. Au vu de tous les déchets que nous produisons, Jaya se sent fière de faire un geste pour la planète.

Avant d’ouvrir son magasin, elle, qui passait de nombreuses journées à la maison, a su tirer profit de cette situation pour développer son artisanat. Cette boutique est une aubaine pour elle, car elle lui permet de rencontrer beaucoup de personnes et de rester « connectée » au monde.

Le handicap n’est pas une fin en soi

Qu’on se le dise, Jaya n’aime pas qu’on lui rappelle son handicap. Et qu’à cela ne tienne, même si ses parents l’aident beaucoup, la jeune fille tient à son indépendance. Elle n’aime pas non plus susciter la compassion, car elle se sent comme tout le monde et aimerait faire passer un message à toutes les personnes qui se trouvent dans la même situation qu’elle.

« L’important quand on a un handicap, c’est de ne pas y penser, afin d’avancer dans la vie. Peu importe que l’on soit à mobilité réduite, nous sommes tous des êtres humains capables d’accomplir de belles choses. Le handicap ne doit pas être un obstacle à la poursuite de ses rêves, car il y a un talent qui sommeille en chacun de nous. » Elle nous rappelle avec brio que nous avons tous un rôle à jouer dans la vie.

Jaya Chekori aimerait voir plus de personnes comme elle, vivre leurs rêves et s’épanouir. Elle regrette que certains parents soient surprotecteurs, car en croyant bien faire, ils empêchent, en réalité, leurs enfants handicapés d’avoir une vie « normale ».

Au lieu de les soutenir et de les aider à suivre ce qui les passionne, ils les renferment dans une bulle. Or, Jaya précise que ce n’est pas parce qu’on est en fauteuil roulant qu’on ne peut pas vivre comme on l’entend. Un dernier conseil de la jeune fille : « Ne jamais se décourager ; la vie est faite de hauts et de bas, mais elle a temps à nous faire découvrir ».

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer