Bledina Grossesse
CoronavirusMaladiesSlider

Covid-19 : comment parler du déconfinement aux enfants ?

Alors que les mesures du confinement se sont assouplies depuis le 15 mai avec la reprise partielle, l’heure du déconfinement total arrive à grands pas. Malgré cela, il n’est pas question de revenir aux anciennes habitudes, ce qui peut être déroutant pour les enfants.

Comment aborder le sujet avec eux ? Comment les préparer à la vie qui les attend et les sensibiliser aux gestes barrières ? Les réponses de Christiane Valéry, psychothérapeute, praticienne de la Relation d’Aide à la Personne, et thérapeute Relationnelle IMAGO.

Christiane Valery, psychothérapeute
Christiane Valery, psychothérapeute.

« Aujourd’hui, la grande majorité des enfants qui sont en mesure de comprendre savent qu’il existe un virus dangereux. Cependant, dans leur innocence, ces derniers peuvent facilement oublier les protocoles, notamment concernant les gestes barrières et c’est normal », souligne Christiane Valéry.

Expliquer simplement les choses

Cela fait maintenant près de 60 jours que les enfants ne peuvent pas jouer avec leurs camarades, alors il est difficile d’imaginer de les empêcher tomber dans les bras de l’un et l’autre quand ils se reverront. Jusqu’à à peu près l’âge de 10 – 12 ans, une grande partie des enfants vit inconsciemment de façon très rapprochée physiquement. Ils développent facilement de l’attachement envers les autres aussi bien en famille qu’à l’école. Pour recevoir de l’amour et être valorisés, ils vont vouloir tout faire pour faire plaisir. Il faut donc leur expliquer simplement et calmement les choses.

Ne pas être trop insistant

Même si les enfants peuvent entendre et réentendre les précautions à prendre, il ne faut pas non plus trop leur rabâcher. « Sachez que trop d’insistance et de récurrence en utilisant des phrases répétitives et un ton trop sévère peuvent faire l’effet inverse sur l’enfant », insiste la psychothérapeute. Par exemple, trop insister sur le fait qu’il faudra porter le masque pour ne pas risquer d’être infecté par le virus peut pousser certains à le faire juste pour se faire remarquer à l’école et de montrer aux autres que l’on n’a pas peur, que l’on est grand et qu’on l’on peut défier la discipline.

Évitez les IL faut que ; TU dois ; Tu devrais..

Lorsque vous expliquez les choses à vos enfants évitez les formules commençant par « Il faut que… ». « Tu dois…. » ou encore « Tu devrais… ». Remplacez-les plutôt par : « Tu peux faire plaisir à maman ou papa », « Tu es capable de porter un masque, comme le font les policiers, les médecins… », « Tu peux être fier de toi, tu mérites que l’on t’applaudisse… » ou bien encore « Montre-nous comment tu es devenu grand et que tu sais porter le masque et tu sais ce qu’est la distanciation sociale » ; « Nous sommes fiers de toi, bravo ». L’utilisation des mots comme tu peux, tu es capable, tu mérites fait partie du dialogue IMAGO et sont cliniquement prouvés comme étant des motivateurs puissants et valorisants.

L’assimilation des gestes barrières repose sur la façon dont ils sont expliqués. « Le jour viendra où les médecins vont trouver un vaccin et où nous serons protégés. Ce jour-là, parce qu’ils ne seront plus à risque, tous les petits enfants pourront aller s’amuser à la plage, avec les amis, autour d’un anniversaire… Mais pour l’heure il faudra encore faire preuve de patience » ; « En attendant le déconfinement, il faudra rester un peu à la maison, s’amuser, travailler, faire des devoirs, laisser les parents travailler pour pouvoir se retrouver et jouer ensemble de temps en temps ». Des phrases qui peuvent servir d’exemple pour expliquer en toute simplicité la situation à l’enfant.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer