MaladiesPrécautions à prendreSlider

[Allô Docteur] Virale, bactérienne ou allergique, la conjonctivite ne doit pas être banalisée

Depuis cet été, 600 cas de conjonctivite sont recensés chaque mois au Subramania Bharati Eye Hospital de Moka. Si ce nombre n’est pas considéré comme une épidémie, cependant la vigilance est de mise, a souligné la doctoresse Kaminee Balloo, ophtalmologue au sein de cet établissement. C’était lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus.

La conjonctivite infectieuse est une inflammation de la conjonctive provoquée par un virus (conjonctivite virale) ou une bactérie (conjonctivite bactérienne). Il y a aussi la conjonctivite allergique qui peut se manifester lors d’une irritation ou lors d’un changement de saison ou survenir tout au long de l’année, en fonction des agents allergènes, comme par exemple lors de la floraison des champs de canne.

Au micro de Mélanie Valère-Cicéron et de Jean-Marie St-Cyr, lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus, la doctoresse Kaminee Balloo, ophtalmologue au Subramania Bharati Eye Hospital de Moka, a expliqué que « la conjonctivite infectieuse survient particulièrement au début de l’été ou après des périodes de forte chaleur et d’humidité, alors que la conjonctivite allergique peut survenir tout au long de l’année où certains patients à risque développent des atopies, c’est-à-dire une sensibilité à des allergènes ».

Cependant, elle rassure que, contrairement à la conjonctivite infectieuse, la conjonctivite allergique n’est pas contagieuse, car elle n’est pas causée par un organisme qui peut être transmis. « C’est simplement une inflammation et une réponse immunitaire du corps de l’individu. » Et d’ajouter que dans tous les cas, la conjonctivite entraîne des démangeaisons et des rougeurs des yeux, qu’il faut impérativement traiter afin d’éviter des complications, dont une baisse de la vision.

600 cas par mois

Depuis le début de l’été, avec la moyenne de 600 cas de conjonctivite recensés chaque mois, Maurice ne fait pas face à une épidémie. D’autant que ce chiffre représente tous les types de conjonctivite, infectieuse et allergique, indique-t-elle. Et d’expliquer que « la conjonctivite est une inflammation de la conjonctive qui est comme un gel sur la surface blanche des yeux qui peut être infectée par un facteur infectieux ou non-infectieux, comme des allergies ». Parmi les symptômes de la conjonctivite, il y a des démangeaisons, rougeurs, écoulements clairs (comme de l’eau) ou épais (les yeux sont collés le matin), a-t-elle poursuivi. Dans certains cas, le patient peut avoir d’autres symptômes comme un éblouissement à la lumière, une vision trouble ou floue et une enflure de la paupière.

Les différents types

Selon le Dr Balloo, la conjonctivite peut durer une quinzaine de jours. Mais si les symptômes persistent au bout de 10 jours cela en dépit des traitements, il faut alors commencer à se poser des questions. « En prenant les traitements qu’il faut, les symptômes doivent s’atténuer dans les 10 à 14 jours. Si cela s’accompagne d’une baisse de vision, d’écoulements plus importants, de rougeurs plus intenses et des hémorragies visibles, il est recommandé de consulter un ophtalmologue », a-t-elle fait ressortir.

Cependant, parmi les différents types de conjonctivite virale et bactérienne, certains sont bénins alors que d’autres peuvent être plus graves, voire même plus virulents. Sans un traitement approprié, certains types de conjonctivite peuvent devenir compliqués et laisser même des séquelles. « Il ne faut pas banaliser les yeux rouges, mais prendre les mesures nécessaires afin d’en connaître la cause», a-t-elle fait ressortir. Et de préciser que « la conjonctivite est une infection hautement contagieuse. Elle passe d’une personne à une autre à travers le contact rapproché avec une personne infectée, en utilisant les mêmes effets personnels (serviette de bain, taie d’oreiller, etc.), en faisant des poignées de main, en touchant les poignées de portes qui ont été mal nettoyées ou autres accessoires sur lequel le virus a pu se poser. Ceux qui sont atteints de la conjonctivite doivent rester à la maison et éviter tout contact avec les personnes qui ne sont pas malades. »

Précautions à prendre

Que faire pour éviter la conjonctivite ? Comme pour tous les types d’infection, la précaution de base, c’est d’avoir une bonne hygiène. C’est-à-dire se laver les mains régulièrement ; éviter tout contact avec une personne qui a une infection transmissible; nettoyer régulièrement les poignées de portes, les robinets ou autres surfaces touchables ; éviter en particulier tout contact avec les jeunes enfants ; éviter les foules ; éviter de serrer la main d’une autre personne si on a une infection. « Si on a été en contact avec une personne qui a la conjonctivite, il faut éviter de se toucher les yeux et le nez pour éviter d’être contaminé », a tenu à préciser l’ophtalmologue.

Concernant la conjonctivite infectieuse, survenue dans des périodes spécifiques, il faut respecter un peu plus rigoureusement les précautions d’hygiène, a fait ressortir la spécialiste. Comme se laver les mains plus régulièrement et demander aux enfants d’en faire autant ; d’éviter d’être en contact avec les personnes qui ont les yeux rouges. À ceux qui ont les yeux rouges, il est recommandé de faire un bon diagnostic pour savoir si c’est bénin ou si c’est une infection. Si c’est le cas, mieux vaut à la personne de rester à la maison, a conclu le Dr Balloo.

Mesures pour viter les démangeaisons

Que ce soit pour la conjonctivite infectieuse ou allergique, la démangeaison est une des conséquences principales de la conjonctivite. Pour éviter cette sensation désagréable, la doctoresse souligne qu’il faut se rincer les yeux plusieurs fois avec de l’eau propre et froide. « Cela va soulager l’inflammation et l’irritation et ainsi éviter cette envie de se frotter les yeux. Il est aussi possible de prendre, sur avis médical uniquement, des antihistaminiques permettant ainsi de réduire la démangeaison et d’éviter l’inflammation. »

Bien qu’elle ne figure pas parmi les remèdes prescrits par les médecins, l’infusion de thé peut aussi apporter un soulagement en cas de démangeaison, selon le Dr Balloo. « Le lavage des yeux est parmi les traitements préconisés lorsqu’on a la conjonctivite. Car cela permet d’enlever les microbes des yeux. Le faire avec une infusion de thé, qui contient du tanin, a un effet antiseptique qui peut apporter un certain soulagement et aider également. Quoique cela ne s’appuie pas sur des études confirmées, mais fait partie des remèdes de grand-mère», a-t-elle précisé.

Précautions pour les enfants

En cas de conjonctivite chez un enfant, le Dr Kaminee Balloo explique qu’il faut éviter de l’envoyer à l’école, cela pour qu’il ne soit pas en contact avec les autres enfants. Comme chez l’adulte, le rinçage régulier à l’eau froide ou des compresses d’eau froide sur les yeux sont conseillés. Sur avis médical, donnez des antihistaminiques pour éviter toute démangeaison. Car, s’il se gratte les yeux, il peut plus facilement transmettre l’infection aux autres membres de la famille. Et si l’enfant, surtout en bas âge, se frotte les yeux trop souvent cela peut entraîner des complications, comme des saignements dans l’œil. Cela peut aller jusqu’à l’abrasion (action d’user par frottement) sur la surface des yeux.

Personnes à risque

Le Dr Kaminee Balloo précise que les personnes qui portent des lentilles de contact et qui utilisent des brosses de maquillage sont parmi les plus à risque de développer une infection. « Ceux qui portent des lentilles de contact devraient ne pas en porter s’ils ont les yeux rouges, car cela peut aggraver l’infection. Il faut aussi éviter de se maquiller les yeux lorsqu’on a la conjonctivite. »

Et de rappeler lorsqu’on a les yeux rouges, il faut en connaître la cause. « Déterminez si c’est en période de forte chaleur et d’humidité et si on a été en contact avec une personne ayant la conjonctivite. Si tel n’est pas le cas et qu’on a les yeux rouges au réveil le matin, sans cause apparente, il suffit simplement de se rincer les yeux à l’eau froide, d’éviter les lentilles de contact et le maquillage et voir comment cela évolue dans les heures qui suivent. En cas de démangeaison et d’enflure, il faut chercher un avis médical. »

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page