MaladiesMédicine préventiveSlider

L’eau : remède naturel pour combattre des infections

L’eau est vitale. En consommer régulièrement et en quantité suffisante permet d’éviter certaines infections. C’est ce qu’a affirmé le Dr Bassoodev Goolaub médecin généraliste qui exerce dans le privé.

Ne pas consommer suffisamment d’eau particulièrement en été, quand il fait très chaud ou après avoir beaucoup transpiré peut-être néfaste pour la santé. Il en est de même pour une trop longue exposition au soleil. C’est ce qu’a expliqué, le Dr Bassoodev Goolaub médecin généraliste qui exerce dans le privé.

Il était l’invité de l’émission « Allo docteur » de Radio Plus. « En été, nous perdons beaucoup d’eau à travers la transpiration. Cela peut causer des problèmes de santé, notamment, chez les jeunes enfants, les personnes âgées, ceux qui vont faire leur shopping quand le soleil est au zénith et les sportifs », a-t-il expliqué. Une trop longue exposition au soleil ou enfermé dans un véhicule peut provoquer un coup de chaleur, selon lui.

Dr Bassoodev Goolaub

Il recommande, ainsi, une consommation régulière de l’eau tout au long de la journée, afin d’éviter la déshydratation. « Quand une personne souffre d’un coup de chaleur, il ne faut pas lui donner de l’eau en abondance, mais à petites gorgées », a souligné le médecin.

Il exhorte les parents à encourager leurs enfants pour qu’ils boivent de l’eau régulièrement, particulièrement quand ils sont dans un environnement chaud. Si l’eau est la boisson à privilégier, il est aussi possible de donner des boissons sucrées à ceux qui souffrent d’hypoglycémie sans pour autant tomber dans l’excès.

Ceux qui travaillent sous le soleil comme les laboureurs et les maçons, ils doivent consommer beaucoup d’eau pour remplacer adéquatement la quantité d’eau qu’ils perdent pendant la transpiration, a aussi fait ressortir le Dr Goolaub.

« Ce que je recommande à mes patients, c’est de consommer un demi-verre ou un verre d’eau chaque 30 minutes, particulièrement ceux qui travaillent sous le soleil. Il ne faut pas boire d’un seul coup, mais régulièrement. Dans le cas contraire, on aura envie d’aller uriner régulièrement, ce qui entraîne automatiquement une perte de l’eau, que l’on a consommé, ne laissant pas le temps au breuvage d’agir dans le corps », a-t-il expliqué.

Le plus gros risque du coup de la chaleur, c’est la déshydratation due à une transpiration excessive. Dans une telle situation une personne risque de perdre connaissance ou elle aura du mal pour uriner en raison du manque d’eau dans le corps. Elle nécessitera une hospitalisation pour une prise en charge et des traitements appropriés, selon le médecin.

Du sérum sera injecté au patient. Mais même quand la déshydratation n’est pas sévère, il ne faut donner de l’eau à boire en grande quantité. « La déshydratation peut affecter le malade dans les 10 à 15 minutes. Et, c’est encore plus rapide chez les enfants en bas âge », a aussi dit le médecin.

La vigilance doit être de mise chez les personnes âgées qui n’aiment pas consommer de l’eau, afin d’éviter d’aller aux toilettes. « Ils peuvent être déshydratés, aussi, rapidement que les enfants », selon le médecin.

Il a aussi indiqué de ceux qui ont tendance à vouloir faire autant de mouvements que des jeunes. « Ils oublient qu’avec l’âge, ils doivent tout faire en ‘slow motion’ pour ne pas être déshydratés trop rapidement » a fait ressortir le Dr Goolaub.

Il est important de consommer 1.5 à 2 litres d’eau par jour, si on ne fait pas de gros travaux. Mais ceux qui sont exposés sous le soleil, peuvent consommer jusqu’à 3 à 4 litres d’eau par jour, a souligné l’homme en blanc.

Infection urinaire

Infection causée par une bactérie durant la déshydratation. Quand on ne consomme pas assez d’eau, l’urine devient plus concentrée et acide. Cette situation peut engendrer des sensations de brûlures, lors du passage de l’urine avec des saignements. Ce qui peut favoriser la prolifération des bactéries. Il convient de souligner que les infections urinaires peuvent être provoquées par des coraux.

Symptômes

Langue et peau sèches, manque de souplesse et urine foncée sont quelques-uns des signes de la déshydratation. Si une personne est victime de déshydratation, il faut la placer à l’ombre ou dans un endroit frais et asperger son visage avec de l’eau. Si la personne est consciente, il faut lui donner de l’eau en petite quantité et lentement. Si son état semble grave, la transporter à l’hôpital pour les soins appropriés.

Gastroentérite

Maladie infectieuse des intestins qui entraîne vomissement, diarrhée, douleurs abdominales, la fièvre et fatigue. On peut éviter la gastroentérite par une bonne hygiène et le choix des aliments que l’on consomme. La gastroentérite peut-être virale, bactérienne ou causée par des aliments mal conservés ou mal cuits ou avec lesquels on est allergique, selon le Dr Goolaub.

En cas de gastroentérite, il faut arrêter le vomissement, mais pas la diarrhée qui est un moyen pour le corps de se débarrasser de toutes les impuretés du corps.

C’est se faire du tort que de prendre des médicaments pour arrêter une diarrhée. Il faut bien se réhydrater en cas de gastroentérite en prenant un sérum pour remplacer les sels minéraux perdus pendant la diarrhée.

La grippe peut être guérie par l’eau

La grippe peut être causée par plusieurs types de virus. Comme précaution, il faut boire de l’eau régulièrement, car quand on est déshydraté, la gorge devenue sèche, est vulnérable pour attraper une infection. « Consommer beaucoup d’eau permet de mieux éliminer les toxines présentes dans le corps et va permettre de se sentir mieux avec la réhydratation du corps. C’est suffisant de soigner une grippe banale », a affirmé le Dr Goolaub.

Il faut éviter les endroits où il y a des personnes malades et il faut se maintenir en bonne santé avec une alimentation saine et équilibrée et en pratiquant une activité physique régulièrement.
La vaccination est importante puisqu’elle protège le corps humain contre les types d’infection les plus dangereux, pouvant causer une pneumonie ou une bronchite ou tout simplement provoquer des complications.

Les gens sont plus vulnérables à la grippe, lors des changements de saison. Leur système immunitaire diminue et leur corps n’arrive pas à s’adapter rapidement à ces changements de température. Parmi les symptômes figurent la grippe, les maux de gorge, la fièvre, l’ écoulement du nez et la toux avec des flegmes parfois.

Certaines personnes sont plus à risque que les autres, comme les enfants et les personnes âgées. Ils sont plus vulnérables, car leur système immunitaire diminue plus facilement par manque d’activités physiques régulières. Faire le plein de vitamine C ne va pas aider à prévenir la grippe, car le surplus de vitamine va être rejeté par le corps. Le plus important, c’est d’avoir des repas équilibrés avec des fruits et légumes.

Une grippe peut durer en moyenne cinq jours avec ou sans médicaments, sauf en cas de surinfection. Cela survient quand on ne prend pas les précautions nécessaires : repos, de l’eau et demeurer dans une température ambiante. Continuer de travailler et se mêler aux autres, augmentent les possibilités d’attraper d’autres infections ou d’aggraver son état de santé.

Il est important de ne pas banaliser la grippe, car elle peut engendrer des complications. Parmi les complications, il y a la bronchite, la pneumonie et l’infection urinaire. Si on a contracté une pneumonie, elle prend du temps pour guérir et va nécessiter la prise des antibiotiques.

« Quand on a la grippe, il est conseillé de rester chez soi pour se reposer, car c’est ce que réclame le corps », selon le Dr Goolaub. Il n’est pas conseillé de pratiquer l’automédication. Il vaut mieux avoir l’avis d’un médecin, afin d’éviter les problèmes.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page