[pro_ad_display_adzone id="1515"]
Grossesse/BébéLe développement de l'enfantSlider

Enfants autistes et hyperactifs : des animaux de compagnie pour veiller à leur bien-être

Nombreux sont les enfants qui rêvent d’avoir un animal de compagnie. Si ces petites boules de poils sont d’une aide précieuse pour le développement de nos enfants, elles le sont bien plus encore pour ceux qui souffrent de trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité ou bien d’autisme. Vidhi Bekaroo, psychologue, nous explique pourquoi.

L’autisme et les troubles de l’attention avec hyperactivité (TDAH) impactent tous deux sur le développement de l’enfant. Ce dernier peut alors présenter des problèmes de concentration, être impulsif et avoir des difficultés à communiquer. Un animal de compagnie peut ainsi lui permettre de bien grandir et d’avoir un compagnon sur lequel il peut compter.

Chez les enfants hyperactifs

S’occuper d’un animal domestique peut être bénéfique pour les enfants atteints d’un TDAH. En effet, se charger des tâches quotidiennes de son animal telles que le nourrir, le promener ou encore le baigner aide l’enfant à devenir responsable et à respecter un planning précis.

« Les animaux domestiques, surtout les chiens, ont besoin de jouer et de se dégourdir les pattes, ce qui est un excellent moyen pour les enfants hyperactifs de faire sortir leur trop-plein d’énergie », explique la psychologue. Les petits peuvent, par exemple, brûler leur énergie en promenant leur chien ou en courant avec leur chat. Cela leur permettra d’être plus détendus en fin de journée et plus calmes le soir. En plus, le fait d’être à l’extérieur et de se dépenser favorise la bonne circulation sanguine et augmente le taux d’oxygène, ce qui les aide à avoir une meilleure concentration.

« Il n’est pas rare de voir les parents de ces enfants les réprimander et essayer de les calmer à n’importe quelle occasion. De ce fait, un animal de compagnie peut s’avérer être un bon confident qui ne porte aucun jugement de valeur sur l’enfant et qui lui donne un amour sans réserve. L’enfant gagne alors en confiance », ajoute Vidhi Bekaroo.

Chez les enfants autistes

Les problèmes sensoriels sont très communs chez les enfants autistes. C’est la raison pour laquelle les activités qui intègrent le sensoriel sont bien souvent privilégiées. Elles permettent, en effet, à ces enfants de développer leurs sens du toucher, de l’ouïe et de l’odorat. Dans cette optique, les chiens et les chevaux ont déjà fait leurs preuves aux côtés d’enfants autistes et ces derniers trouvent souvent apaisant le fait d’être au contact d’animaux.

« Certaines études ont démontré que chez les personnes autistes, les animaux de compagnie pouvaient réduire leur comportement stéréotypé, diminuer le besoin d’activités extrasensorielles et augmenter le désir et la capacité à se connecter socialement aux autres », explique la psychologue. Cette dernière ajoute, cependant, que d’autres recherches dans ce domaine doivent être effectuées afin de mieux comprendre cette relation. Et puis, il ne faut pas non plus oublier que nos animaux domestiques nous aiment d’un amour inconditionnel, ce qui nous aide à oublier nos soucis quand on commence à s’occuper d’eux ou jouer avec eux.

Attention à ne pas oublier le bien-être de l’animal

Bien qu’elle recommande la compagnie d’un animal pour la joie et l’amour qu’il apporte dans une famille, la psychologue tient à préciser que le bien-être de l’animal ne doit pas être oublié. « Il y a encore beaucoup de personnes qui ont des animaux de compagnie sans vraiment penser à tout ce que cela implique. Elles commencent alors à ne pas s’en occuper comme il le faudrait, voire même à les maltraiter. Dans ce cas, mieux vaut ne pas avoir d’animal du tout. Un animal de compagnie est, avant tout, un être vivant qui a autant besoin d’attention et d’affection qu’un humain et il est triste de voir que certains propriétaires les abandonnent dans la rue », souligne Vidhi Bekaroo.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer