Bien-ÊtreSliderYoga

Retraite spirituelle : une pause bien-être pour nourrir son corps physique et mental

Une retraite consiste à s’offrir une pause dans notre vie trop remplie pour se consacrer à soi-même afin de faire un constat de l’état du corps physique, du mental et des émotions. Le but : ramener l’harmonie dans toutes ces dimensions. Dans cette optique, Hapi Yoga organise une retraite spirituelle intitulée « Faire sa pause spirituelle » du 9 au 14 mars à l’île de la Réunion.

Dr Manjusha Coonjan.
Dr Manjusha Coonjan.

« Imaginez la circulation routière du lundi matin. Vous faites la même route peut-être depuis des années et pourtant, c’est toujours une source d’anxiété. Il y a tellement d’activités que vous faites quotidiennement et qui vous stressent par la libération des hormones de stress comme l’adrénaline », explique le Dr Manjusha Coonjan, la fondatrice de Hapi Yoga. C’est pourquoi il est important de faire une pause et de consacrer un temps pour soi et cela peut se faire à travers une retraite spirituelle.

Les retraites sont aussi une opportunité pour s’initier à de nouvelles activités comme le yoga et la méditation, entre autres, qui sont pratiquées régulièrement pendant le séjour. « On fait de belles rencontres avec des personnes qui sont motivées par le même but et on cultive une amitié entre les résidents pendant plusieurs jours et même au-delà. Les partages peuvent être profonds dépendant de l’expertise des intervenants. Pour beaucoup de gens, les retraites ont provoqué des effets impressionnants sur leur santé et leur attitude vers la vie en général », indique le médecin.

Les postures, techniques de respiration, de méditation et de relaxation de yoga pendant la retraite aident à toucher les quatre aspects de santé. « Les postures vont travailler le corps physique pour augmenter la force et la flexibilité. Elles aideront aussi à aligner le corps et l’esprit. La posture physique qu’on a l’habitude d’adopter (les épaules arrondies, lordose, etc.) est soutenue par un état mental et émotionnel à l’arrière-plan qu’on peut appeler comme la personnalité. On a une certaine attitude mentale qui est accompagnée par un comportement physique », ajoute-t-elle.

Les postures yogiques aident à mettre le corps dans une nouvelle configuration qui est hors de la zone de confort de l’individu et aident également à être dans le moment présent. Avec les techniques de respiration, relaxation et méditation, l’accent est mis sur cette attitude de rester dans le moment présent selon elle. De plus, le silence qui s’ensuit rapporte l’harmonie. « Ainsi, la retraite aide à se déconnecter du mode de vie trop rempli et stressé », affirme le Dr Manjusha Coonjan.

Ateliers

Durant la retraite, on retrouve des ateliers ludiques comme « l’enfant intérieur ». Cet exercice a pour but de guider les participants vers une reconnexion avec soi comme enfant. « Enfermés dans nos habitudes de nos vies d’adulte, nous oublions notre enfant intérieur, cette part de nous, innocente, capable de spontanéité et de joie créative. Cet atelier nous permet de vivre l’enfance qu’on aurait voulue surtout si on a eu une enfance douloureuse », précise-t-elle.

Ensuite, il y a les ballades en pleine conscience qui aident à rester en connexion avec la nature. Cela ne consiste pas tout simplement à marcher tout en bavardant, mais à intensifier le moment présent avec la marche et d’apprendre à prendre plaisir aux petites choses de la vie.

Plusieurs autres activités créatives et expressives font partie de la retraite comme la schizoanalayse qui se compose d’une intervention artistique en groupe et en espace d’expression. Le but est de permettre à chacun de trouver sa singularité, de retourner à soi et de se recréer. La schizoanalayse aide à une évacuation facile des émotions refoulées pendant longtemps. « Toutes les activités pendant les retraites vont permettre à l’individu de prendre le temps de prendre soin de lui-même », fait ressortir le médecin.

De ce fait, une retraite spirituelle permet d’avoir un équilibre des trois premiers niveaux (physique, mental et émotionnel) et ramène naturellement vers l’aspect spirituel où on se retrouve centré sur soi-même et en harmonie avec tout ce qu’il y a dans notre environnement. Il y a une croissance de conscience et on discerne mieux le destructif du constructif. « À mesure qu’on devient plus conscient, on voit l’origine des problèmes dans notre vie qui aide à découvrir les solutions appropriées. Les mauvaises habitudes sont ainsi cédées et font place à de nouvelles. On retrouve le bien-être avec l’aide de techniques d’introspection et de méditation », ajoute-t-elle.

Hapi Yoga en deux mots

HAPI (Harmony And Peace In) Yoga Ltd a été créé par le Dr Manjusha Coonjan dans le but d’améliorer la santé par les techniques de yoga, c’est-à-dire la yogathérapie qui inclut des postures, des techniques de respiration, la méditation et la relaxation. « On opère principalement à Vacoas, mais nos enseignants se déplacent pour des cours de yoga traditionnels, la méditation, le yoga d’entreprise (corporate yoga), etc », explique-t-elle.

HAPI Yoga School, qui est une école de yoga enregistrée auprès de Yoga Alliance, propose 200 heures de formation de professeur de hatha yoga en tant que cours à temps partiel ou à temps plein selon les huit principes du Patanjali Yoga Sutra. « Notre objectif est de former des professeurs de yoga holistiques qui favoriseront la santé à quatre niveaux : physique, émotionnel, mental et spirituel. Nous voulons rester le plus près possible du yoga traditionnel qui a résisté à l’épreuve du temps et qui est la méthode optimale pour une santé holistique. Notre prochain cours commencera en septembre 2020 », indique-t-elle.

Pause bien-être à l’île de la Réunion

Retrouvez le calme de la nature luxuriante de l’île de la Réunion pour s’offrir une pause bien-être. C’est ce que propose Hapi Yoga. Du 9 au 14 mars, Hapi Yoga organise une retraite spirituelle à Plaine des Palmistes/Bras Panon à l’île de La Réunion. Le tarif est de 945 euros, incluant les billets d’avion. « À partir de cette année, avec nos partenaires, on se lance sur les retraites dans les iles sœurs ; l’île de La Réunion en mars et probablement en octobre à l’île Maurice. Notre objectif est de promouvoir des retraites intenses qui apportent de réels changements psychologiques en guérissant les traumatismes du passé pour créer un ego sain qui est indispensable, que ce soit pour notre avancement spirituel (vers notre vision d’un monde plus conscient) ou tout simplement pour vivre dans un corps et un esprit en bonne santé », souligne-t-elle.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer