Bien-ÊtreRelaxationSlider

Bien-être : Quelle est la notion du « self care » ?

Ça y est. C’est le dernier jour de l’an 2020. Dès demain, un nouveau cap sera entamé. Cependant, pour avancer sereinement, il est crucial de se fixer des objectifs bien-être. Certains sont des leçons tirées de la pandémie Covid-19 et d’autres pour se rappeler que le bien-être est un aspect clé d’une vie épanouie. Voici les conseils de la Wellness Coach, Sheefali Seeburrun, Life Coach chez Sweet Life Coaching. Elle nous en dit plus sur la notion du « self care ».

Sheefali Seeburrun
Sheefali Seeburrun

Une leçon à retenir, prendre du temps pour soi est la meilleure façon de se soigner. C’est ce que la Life Coach Sheefali Seeburrun appelle le « self care ». « D’ailleurs, c’est un terme qui est devenu très à la mode depuis quelques années maintenant », dit-elle.

Mais, qu’est-ce que le « self care » ? « En termes simples, combien de temps consacrez-vous dans votre vie quotidienne pour vous faire plaisir ? Pour rester en bonne santé (dans tous les aspects, mentalement, physiquement, émotionnellement ou spirituellement). Et cela ne coûte pas (et ne devrait pas coûter) beaucoup. Après tout, nous ne voulons pas franchir la ligne budgétaire. L’objectif est de se gâter, raisonnablement », explique-t-elle.

Bien sûr, il n’y a pas une seule façon d’y parvenir. Cela dépend de l’individu et de sa personnalité selon elle. « Cela peut prendre la forme d’une séance de spa ou même d’un rattrapage avec un ami. Il peut s’agir d’une promenade, d’un contact avec la nature, ou simplement le fait de rester assis et de contempler ce qui se passe autour de vous. D’ailleurs, c’est maintenant un luxe pour certains de nos jours », souligne-t-elle.

Pourquoi est-ce important ?

Durant leur vie, un grand nombre de personnes passent leur temps à faire des choses qu’elles pensent être nécessaires et ne disposent pas de temps pour faire ce qu’elles aiment réellement. « Pourtant, il faut se rappeler qu’un passe-temps n’est pas un simple mot sur un curriculum », précise Sheefali Seeburrun.

Ainsi, elle propose aux gens de se pencher sur les quatre principaux aspects de la vie où le « self care » peut être mis en pratique :

1) Physiquement

Le bien-être physique comprend une alimentation saine ; bouger (être actif) et respirer. « Aussi, désencombrez votre maison ! Parfois, lorsque vous avez trop de choses à faire sur votre calendrier ou à la maison, vous vous sentez dépassé, distrait, voire anxieux. Pensez donc à vous décharger de certaines tâches. Apprenez à déléguer des responsabilités, par exemple : assignez des tâches aux enfants ou même faites-les participer à des tâches constructives afin qu’ils puissent commencer à développer ce qui peut être leur passe-temps, comme le jardinage, le tricot, la cuisine, entre autres », indique-t-elle.

C’est une situation gagnant-gagnant. Vous avec un peu plus de temps pour faire ce que vous voulez et les enfants deviennent plus responsables, dans un sens. De plus, il est important que vous développiez une activité qui vous est propre selon la Life Coach. « Faites du bénévolat pour une association. C’est une belle évasion de votre routine chargée ! Elle vous donne un but, un immense plaisir et vous aide à grandir en tant que personne », affirme-t-elle.

2) Émotionnellement

Beaucoup ont cette idée fausse que lorsqu’on est dans une relation amoureuse, on doit passer TOUT son temps ensemble, à faire tout ensemble. « Allons simplement se dire que quand tu n’es pas là, tu me manques ! Alors je t’aime encore plus », conseille-t-elle. Cela devient parfois difficile, surtout si l’on a l’impression d’être rejeté au lieu d’être compris et de se voir accorder de l’espace, alors que l’autre peut se sentir coupable de demander un peu de temps seul.

« Pensez à ces couples / familles qui partaient en vacances, en rupture avec la routine, c’était du temps supplémentaire ensemble. Vous vous êtes amusés parce que vous avez fait quelque chose que vous aimiez et que vous vouliez le faire et vous avez retrouvé l’énergie nécessaire pour revenir à cette routine. Ça aussi c’est du Self Care », explique Sheefali Seeburrun.

3) Psychologiquement

Cela favorise l’épanouissement d’un individu tant sur le plan personnel que professionnel. « C’est simple, pourquoi s’embêter avec des choses sur lesquelles on n’a aucun contrôle. Concentrez-vous sur d’autres choses, c’est-à-dire sur ce qui se trouve dans vos sphères d’influence, sur ce que vous pouvez changer ou améliorer », précise-t-elle.

Cultivez donc la conscience de soi. Le « self care » fonctionne très bien avec la conscience de soi. « Plus vous vous connaissez, plus vous savez ce qui déclenche quelles émotions, plus vous êtes capable de gérer ces émotions et donc votre comportement », explique-t-elle. Tenir un journal de vos pensées et de vos sentiments aide beaucoup. Vous pouvez même obtenir des commentaires de personnes de confiance, aller à des séances avec un coach ou un conseiller, un consultant ou un superviseur (personnes et lieux où vous êtes encouragé à apprendre, à réfléchir et à vous développer).

4) Spirituellement

« En parlant de spiritualité, instantanément, la prière et la méditation viennent à l’esprit. Vous avez raison. Quand avez-vous apprécié pour la dernière fois le fait d’être immobile, de vous concentrer sur votre respiration ou même d’écouter votre corps ? ». Elle indique que nous avons tendance à y consacrer très peu de temps dans notre emploi du temps chargé. Il faut trouver un équilibre.  Il faut même pratiquer la gratitude envers soi et envers les autres. Se connecter avec l’aspect non matériel de la vie.

Pratiquer le « self care » est difficile ! Il faut des efforts et de la motivation pour maintenir un mode de vie sain. « Souvent, il n’est pas reconnu et n’est pas soutenu.  On se retrouve souvent à se dire : je vais le faire un jour, mais là je n’ai pas eu le temps ou encore  j’aurais pu le faire, MAIS… ». Nous avons tous eu ces moments. Commencez à le pratiquer, ce sera bénéfique pour vous et votre entourage selon elle.

Malheureusement, le « self care » a également été considéré comme étant un concept égoïste ou même improductif, mais la vérité est que, dans la société actuelle, sans « self care », vous ne pouvez pas donner le meilleur de vous-même. Votre « self care » est important. Faites-en sorte que ces moments de « self care » soient amusants, nourrissants et sans culpabilité. « Par conséquent, si vous voulez vraiment vivre une vie productive, heureuse et réussie, prenez soin de vous d’abord », conclut-elle.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page