Désirs & PlaisirsSexualitéSlider

Fantasmes : à l’écoute de vos désirs

Le sujet reste tabou. Peu de couples arrivent à en parler ouvertement. Pourtant, le fantasme est l’élément déclencheur qui fait souvent monter la libido et peut aider les couples à casser la monotonie au lit. Pour le psychologue Sadasiven Coopoosamy, le fantasme peut être un outil pour consolider son couple.
Qu’il soit un lieu, un objet ou un vêtement, le fantasme découple le désir. « Un couple, qui arrive à se confier, à dire ce qui les attire et aussi ce qui les repousse, peut arriver à construire une meilleure relation. Le partage et la confidence sont les atouts d’un couple heureux, » explique le psychologue Sadasiven Coopoosamy.

Ainsi, faire la liste des choses excitantes pourrait aider à entretenir une relation sexuelle plus dynamique au sein de son couple. « Cette situation concerne surtout les couples qui ont un niveau de maturité et qui arrivent à tout se dire. Au cas contraire, on risque d’ajouter encore plus de stress dans sa vie sexuelle, » ajoute-t-il. Pour ce dernier, les deux partenaires peuvent jouer le jeu et se mettre dans la peau des personnages. Une telle expérience est excitante pour le couple. « La femme qui joue à l’infirmière ou le mari qui endosse le rôle de médecin. Il y a plusieurs scénarios. Il suffit de laisser libre cours à son imagination et de tenter l’aventure avec son partenaire en toute intimité, » conseille-t-il.

Le but : prendre plaisir à se glisser dans la peau de quelqu’un d’autre et faire plaisir à celui qui, pour sûr, ne résistera pas à la tentation de voir son partenaire en uniforme… « Il s’agit d’un jeu sain où les partenaires se font plaisir sans se prendre la tête. Souvent, les couples veulent avoir des solutions rapides et drastiques pour casser la monotonie, alors qu’il est possible de simplement se faire plaisir en étant à l’écoute de ses désirs. »

Les fantasmes les plus populaires

Le fantasme le plus populaire est celui de l’uniforme. La blouse blanche ou encore l’uniforme militaire sont attirants autant pour les hommes que pour les femmes. Ils ne sont pas insensibles aux charmes de ces personnes qui représentent la virilité ou la féminité.

À la vue de certains uniformes, la libido grimpe facilement. Pour décoder ce fantasme, le psychologue met en avant le symbole du pouvoir que ces derniers possèdent dans la société. « Tout symbole doté d’un pouvoir attire les convoitises. Quand ces personnes en uniformes parlent, on les écoute, que ce soit le policier, le militaire, le pompier ou encore le médecin, » explique-t-il. C’est cette obligation de se soumettre aux personnes qui font ce métier qui les rend attirantes. « En fantasmant sur elles, nous avons l’impression de transgresser l’ordre des choses et c’est un peu ce que nous voulons tous. Aller vers l’interdit et succomber aux plaisirs liés à ces interdits sont les facteurs clés des fantasmes, » fait comprendre le psychologue.

Il estime que l’excitation sexuelle est provoquée par l’imagination plus que par la personne qui les porte. Ce sont les uniformes qui attirent. « La personne peut ne pas être belle ou attirante. C’est l’emballage, c’est-à-dire l’uniforme, qui provoque cette réaction sexuelle chez le sexe opposé », conclut-il.

L’été : la saison de tous les fantasmes

Soleil, plage, corps dénudés : la température grimpe à l’approche des vacances estivales, offrant à tous la possibilité de vivre des expériences “muy caliente”. D’après un sondage réalisé par l’Ifop (Institut français d’opinion publique) pour le magazine de charme Hot Vidéo, la majorité des jeunes âgés de moins de 35 ans (55%) avouent être plus ouverts à l’envie de réaliser leurs fantasmes à cette période.

Pendant les vacances d’été, les jeunes interrogés affirment avoir également plus souvent envie de faire l’amour (73%) et aiment se laisser aller à leurs pulsions sexuelles (57%). Une minorité déclare profiter de l’été pour changer de partenaire (12%). Un sentiment davantage partagé par la gent masculine (15%) que par les femmes (9%).

Les hommes adeptes des plans à trois

Décidés à pimenter leur vie intime pendant les vacances d’été, près des trois quarts des jeunes hommes sondés (72%) aimeraient ou pourraient tenter une expérience sexuelle avec deux femmes. Ces dernières sont beaucoup moins friandes de ce type d’expérience. 37% d’entre elles seulement se disent prêtes à sauter le pas avec deux hommes.

Lorsqu’on demande aux hommes s’ils aimeraient participer à “un plan à trois” avec un autre homme et une femme, le nombre de volontaires chute à 35%. Les femmes restent, quant à elles, sur leurs positions : 33% d’entre elles souhaiteraient ou pourraient tenter l’expérience. Ce sondage a été réalisé en ligne auprès d’un échantillon de 502 jeunes âgés de moins de 35 ans.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close