Anou aprann viv avek diabet
Actu SantéDépressionPsychoSlider

Anxiété et dépression : la naturopathe Ana Jakobsen vous conseille

L’anxiété peut être causé par de nombreux facteurs, notamment un événement spécifique comme un examen à venir, une confrontation inconfortable avec un être cher ou un traumatisme plus grave.

Les racines de l’anxiété varient d’une personne à l’autre et doivent être identifiées et traitées. Parmi les réponses corporelles de l’anxiété, il y a le rythme cardiaque irrégulier, alors que les symptômes cognitifs peuvent causer des pensées négatives. Les symptômes comportementaux sont l’agression ou l’agitation et parmi les symptômes émotionnels, on retrouve la peur.

Selon la naturopathe Ana Jakobsen, l’acupuncture peut aider à traiter l’anxiété et la dépression. Pour découvrir comment l’acupuncture aide à soulager l’anxiété, il faut comprendre les pensées derrière la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Elle croit en une force appelée Qi qui régule la santé globale du corps. Qi, tout comme le sang se déplace à travers le corps via des voies appelées méridiens.

« Quand un acupuncteur insère des aiguilles à un point spécifique dans le corps, l’équilibre est rétabli au ‘Qi’ et le corps retrouve sa santé globale. Les aiguilles d’acupuncture peuvent affecter les réactions chimiques du corps. Par exemple, les aiguilles placées dans le point d’acupuncture approprié peuvent produire des produits chimiques antidouleurs. Il peut également démarrer le processus naturel de guérison du corps ou stimuler la partie du cerveau qui contrôle les émotions, y compris l’anxiété », dit-elle.

Ana Jakobsen avance que souvent l’anxiété ou les médicaments anti-dépresseurs peuvent conduire à la dépendance, alors que l’acupuncture ne risque pas de produire le même effet addictif. « Vous n’avez rien à perdre si vous essayez l’acupuncture pour l’anxiété et vous vous sentez mieux, vous pouvez demander au médecin de limiter ou de réduire les médicaments. C’est une situation gagnant – gagnant pour votre santé. Si une personne est déprimée, la médecine chinoise voit cela comme le résultat d’une énergie déficiente ou stagnante ou d’un déséquilibre du ‘yin’ et du ‘yang’ ».

La naturopathe ajoute que ce déséquilibre peut prendre plusieurs formes. Cet équilibre est discerné par l’acupuncteur grâce à un processus continu d’évaluation de la posture. « L’évaluation comprend le teint, la luminosité des yeux, la voix, l’odorat, le diagnostic de la langue et du pouls, la palpation ainsi que des questions posées sur les symptômes et l’histoire. Notre diagnostic décrit un modèle d’harmonie ou de dysharmonie. Cela implique également d’évaluer l’état de l’esprit, de l’essence, de l’énergie, du sang, des fluides, des organes et des canaux ».

Elle nous explique qu’il y a 14 canaux principaux qui peuvent être décrits comme des rivières d’énergie (appelées « Qi » qui signifie « énergie vitale »). « Les canaux se connectent entre eux et traversent toutes les parties du corps. Sur la surface sont les points d’acupuncture (plus de 365) qui peuvent être décrits comme des vortex qui exploitent ces rivières d’énergie. Chaque point a plusieurs fonctions. Lorsque nous plaçons une aiguille dans un point, cela facilite le flux de la force de vie. Nous apportons de l’énergie dans les zones de déficience et débloquons le flux là où il y a eu stagnation ».

L’expérience de l’acupuncture est agréable, relaxante et énergisante, rassure-t-elle. « Les aiguilles sont minces, stériles et généralement indolores et jamais utilisées deux fois. Il peut y avoir une brève douleur ou une sensation de traction qui signifie que votre énergie ‘Qi’ est connectée à l’aiguille. Mon approche dans le traitement de la dépression et de l’anxiété est de vérifier avec mes patients à la fois pour rattraper leur retard et voir comment ils vont. Ceci est suivi de la lecture de la langue et du pouls, après quoi mon patient peut s’installer sur la table de traitement allongée sur le dos ».

Selon notre interlocutrice, l’ensemble d’une session peut prendre entre 45 minutes et une heure et demie. Les patients sont souvent renvoyés à la maison avec de petites piqûres d’aiguille placées dans les points auriculaires clés pour prolonger le traitement ou pour aider à arrêter les addictions, en particulier le tabagisme.

En plus de l’acupuncture, Ana Jakobsen prescrit également un programme spécifique d’exercice, de régime, de méditation et de suppléments qui peuvent aider les patients à long terme et les récupérer plus rapidement.
Les remèdes homéopathiques sont souvent prescrits en cas d’attaques de panique ou pour aider le patient à mieux dormir.

Mots clés

Articles Liés

Close