AlimentsNutritionSlider

Contamination par le plastique : l’eau du robinet serait-elle plus sûre?

En cas de doute, le principe de précaution devait prévaloir, c’est ce que rappellent les organisations de consommateurs, depuis les révélations d’une étude menée par des scientifiques, publiées par la plate-forme journalistique à but non-lucratif Orb Media.

Selon cette étude, certaines eaux en bouteille commercialisées dans le monde par de nombreuses grandes marques seraient contaminées par des particules de plastique.

Cette information suscite de vives inquiétudes parmi les consommateurs d’eau en bouteille depuis deux semaines. Des chercheurs, sous la directive de Sherri Mason, professeure à l’université de l’État de New-York ont testé l’eau de plus de 250 bouteilles de plusieurs marques, dont Aqua, Dasani, Evian, Nestlé dans neufs pays.

Dans 93 % des échantillons, ils ont trouvé du plastique .En moyenne, 10,4 particules d’une taille de 100 microns (0,10 mm) et 314,6 particules de petite taille ont été trouvées dans chaque litre d’eau.

Les chercheurs soulignent toutefois que, bien que les risques pour les consommateurs sont méconnus, il y aurait un lien avec certains types de cancer, la diminution du nombre de spermatozoïdes ou encore l’augmentation de certaines maladies.

Il faut rappeler que, selon une précédente étude d’Orb Media, l’eau du robinet contiendrait aussi du plastique, mais en moins grande quantité. L’eau du robinet, globalement, est beaucoup plus sûre que l’eau en bouteille, selon la professeure Sherri Mason.

La sécurité et la qualité

À Maurice, les importateurs d’eau en bouteille se veulent rassurants. Phoenix Beverages, représentant de la marque Dasani, soutient que tous les produits embouteillés par l’entreprise, dont l’eau gazeuse Dasani, répondent aux normes locales et internationales.

Scott Ltd, qui importe les produits Nestlé, fait ressortir que la sécurité et la qualité des produits sont la priorité de la compagnie. « We assure you that our bottled waters are safe to drink », précise-t-elle dans un communiqué.

Dans une déclaration, qu’elle nous a fait parvenir, Tea Blenders Ltd, qui importe la marque Danone et représente Danone Waters, affirme qu’à ce jour, il n’existe aucune méthodologie officielle pour analyser la présence de micro plastique dans l’eau embouteillée, ni aucune réglementation pour l’encadrer.

Danone Waters ajoute que, pour préserver la pureté « de nos eaux de source et de nos eaux minérales naturelles, il est essentiel que nous utilisons des emballages d’excellente qualité. » Elle affirme que tous les emballages qu’elle utilise sont conformes aux normes régissant les emballages alimentaires. « Ils ne transmettent pas de particules de plastique à l’eau. »

De son coté, les associations de consommateurs affirment leur inquiétude après la publication d’Orb Media. L’ACIM, par la voix de son secrétaire général, Jayen Chellum, estime que le gouvernement devrait mieux contrôler les tests sur les bouteilles d’eau vendues à Maurice.

Elle est rejointe par la CAP qui invite les consommateurs à faire primer le principe de précaution.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page