AlimentsNutritionSlider

Bien conserver les aliments pour prévenir la gastroentérite

Avec la forte chaleur, les aliments peuvent très vite être altérés s’ils ne sont pas bien conservés. La nutritionniste Yoshinee Dhunnoo rappelle les règles à observer.

La gastroentérite due à une intoxication alimentaire est très fréquente pendant la période estivale. Elle peut survenir qu’on mange chez soi ou en chemin. C’est ce qu’explique Yoshinee Dhunnoo, nutritionniste. En cause la chaleur qui est une condition propice à la prolifération des bactéries comme la salmonelle.

« Après les fêtes de fin d’année, il y a plus de cas de gastroentérite à cause des repas préparés à l’avance », fait-elle observer.

Afin de prévenir cela, il faut bien conserver les aliments crus et les mettre à l’abri de la chaleur : poulet, viande, poisson, mayonnaise, œufs. Ils doivent se retrouver au réfrigérateur ou au congélateur, explique Yoshinee Dhunnoo. Il en est de même des aliments préparés à l’avance, même s’il s’agit de mets à base de riz ou de carbohydrates.

« Il faut les préserver convenablement au réfrigérateur ou à l’abri de la chaleur », dit-elle. Parmi les autres aliments fragiles et sensibles aux changements de températures, il y a le lait et la mayonnaise.

Mais avant la conservation, il y a l’étape de la cuisson qui doit être parfaite en particulier pour les viandes et le poulet qui ne doivent pas être saignants, afin de prévenir la salmonellose. Les fruits et légumes, quant à eux, doivent être bien lavés avant d’être consommés.

Si on est adepte des fast-foods, il faut être méticuleux dans son choix, prévient la nutritionniste. « Il faut bien observer les pratiques hygiéniques des commerçants et s’assurer que les aliments sont bien conservés et à l’abri de la poussière et des insectes », souligne-t-elle.

L’hygiène personnelle doit aussi être observée tout comme l’usage de gants et de pincettes pour manipuler les aliments, ajoute Yoshinee Dhunnoo.

La gastroentérite peut aussi survenir à travers les contaminations croisées. « Il n’est pas conseillé d’utiliser la même planche à découper pour les viandes/poulet/poissons et pour les aliments qu’on mange crus », fait ressortir Yoshinee Dhunnoo. Le cas échéant, si on ne dispose pas d’une deuxième planche à découper, il est recommandé de bien laver la planche avec du savon et de l’eau.


En cette période de forte chaleur, il est conseillé de bien s’hydrater, afin de prévenir la déshydratation. Buvez de l’eau, évitez les boissons gazeuses qui contiennent du sucre, consommez de l’eau de coco, des légumes et des fruits qui contiennent de l’eau. Parmi les fruits et légumes à privilégier le melon d’eau, l’orange, l’ananas, les brèdes, la laitue, le cresson, le concombre et la tomate. « Consommez-les individuellement ou en salade pour ceux qui aiment manger frais en été. C’est parfait en cette période de fin d’année », explique la nutritionniste.


Les symptômes de la gastroentérite peuvent apparaître dans les 6 à 72 heures après la contamination dépendant de l’immunité de la personne. En cas de vomissement, diarrhée et fièvre, il est recommandé de consulter un médecin.


Petites astuces

  • La consommation de fruits et légumes régulièrement ainsi que boire suffisamment d’eau peut être un bon moyen de détox pour éliminer les toxines et la graisse.
  • Pour lutter contre le ballonnement, une infusion à base de menthe ou le thé vert peut être un excellent remède. Mais il est tout aussi important d’éviter l’excès d’alcool et de manger un peu avant de sortir pour éviter de trop manger chez les convives ou lors de rencontres sociales. Il est mieux de manger en petites quantités et de goûter un peu à tout au lieu de se goinfrer souligne Yoshinee Dhunnoo.
  • Après une gueule de bois, boire de l’eau peut contribuer à se remettre sur pied.
  • Les fritures devraient autant que possible être évitées. D’autres modes de cuisson peuvent être adoptés : vapeur, cuit au four ou grillade. « On peut trouver des recettes qui utilisent très peu de matières grasses. Il est possible également d’utiliser des ustensiles antiadhésifs ou d’autres techniques de cuisson comme la friteuse à air », dit-elle. Pour la nutritionniste, il est possible de garder la ligne tout en faisant plaisir au palais.
  • La pratique d’une activité sportive ne doit pas être négligée en dépit de la période des fêtes. Cela peut contribuer à rester en bonne santé.
Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer