ConstipationMaladiesSlider

[Troubles digestifs] Dr Li Kam Wa : « Les fast- foods, les fritures, l’alcool, le tabac et la sédentarité en sont les causes majeures »

Pour mieux comprendre les troubles du système digestif, l’émission Allô Docteur du mardi 5 mai a fait appel au Dr Denis Li Kam Wa, spécialiste en gastro-entérologie.

Dr Denis Li Kam Wa.
Dr Denis Li Kam Wa.

Les symptômes

• Ballonnement
• Nausées qui peuvent parfois provoquer une grave maladie
• Douleurs à l’estomac ainsi qu’au ventre
• Colique
• Diarrhée
• Fatigue
• Anémie

« Au début, la personne peut éprouver des petites douleurs et commencer par perdre l’appétit à cause de la maladie sous-jacente. Elle peut avoir faim, mais elle n’arrive pas à manger », explique le docteur.
Certains peuvent roter fréquemment et éprouver en même temps des sensations d’étouffement après avoir pris leur repas. « L’indigestion, dans ce cas, peut être provoquée après avoir consommé un aliment froid ou que la personne a abusé lors d’une fête. Pour l’estomac, c’est une action exagérée. De plus, il ne faut pas manger trop vite, car la digestion est alors plus lente », déclare Dr Li Kam Wa.

Les douleurs au dos

Une personne pourrait aussi ressentir des douleurs au dos. « La remontée des acides dans l’estomac provoque l’inflammation de l’œsophage. C’est très douloureux. On ressent alors des douleurs au dos, mais pas tout le temps », explique le Dr Li Kam Wa.

Le rôle du sac à billes

« Il arrive que certaines personnes se font enlever leur sac à billes pour des raisons médicales. Sa fonction est d’aider à la digestion des matières grasses. En l’absence de ce sac, ce qu’on a mangé va descendre directement au système digestif, ce qui peut provoquer des diarrhées et aussi le ballonnement », dit-il.

Les causes

Il avance qu’en cette période de confinement sanitaire, certaines personnes peuvent adopter des mauvaises habitudes alimentaires, comme manger plus. En revanche, les personnes qui observent le Ramadan ont très rarement des troubles digestifs étant habitués au jeûne.

Le Dr Denis Li Kam Wa explique que l’indigestion est souvent due au fait de consommer des fast-foods, des fritures ou encore des plats trop épicés. Les autres causes sont l’alcool, le tabac et une vie sédentaire. Actuellement, en période de pandémie, l’anxiété et le stress dus au Covid-19 peuvent également causer des troubles digestifs. Ces derniers affectent particulièrement les personnes sous traitement pour une maladie chronique, qui suivent une thérapie pour cause de cancer ou qui sont séropositives.

Que faire en cas de troubles digestifs

Quand une personne ressent une remontée d’acide dans son estomac, cela veut dire que l’acidité attaque l’œsophage. À ce moment-là, il faut voir rapidement son médecin, car il faut des médicaments pour couper l’acidité. Cependant, vu qu’on est en confinement, il faut revoir son alimentation, comme manger moins de gras et de mets épicés et faire des exercices. De plus, il ne faut ni s’asseoir ni s’allonger après avoir mangé. Il faut manger de manière progressive.

Que faire en cas de diarrhées fréquentes

La diarrhée est un des symptômes des troubles digestifs. Le docteur qui consulte une personne qui en souffre, va lui demander si elle a une autre maladie. « Par exemple, si le patient est diabétique, cela va affecter son pancréas, dont la fonction est de contrôler la digestion. Dans ce cas, la graisse n’est pas absorbée comme il faut. Pour éviter ce genre de problème, je conseille de ne pas manger toutes sortes d’aliments. Arrivé à un certain âge, le système digestif ne fonctionne plus comme dans le passé. Privilégiez des repas plus légers, mangez moins et en petite quantité. Ensuite, prenez vos médicaments régulièrement. Si le problème persiste, consultez un gastro-entérologue. »

Le docteur fait remarquer que les intestins sont comme un deuxième cerveau. « Si une personne change sa manière de manger, les bactéries et les microbes présents dans le système digestif changent également. C’est pourquoi il faut faire bien attention avec la prise des antibiotiques. Si elles sont trop fortes, elles peuvent tuer les bonnes bactéries », avertit-il.

La constipation

Le Dr Li Kam Wa fait observer que la constipation représente un gros problème à Maurice. C’est encore une fois dû à la sédentarité, comme le fait d’être assis pendant de longues heures devant son ordinateur, sans faire aucune activité physique, explique-t-il. « Le système digestif devient alors paresseux comme la personne. De plus, cette dernière a tendance à manger rapidement avant de reprendre son travail presque immédiatement. Comme la personne n’a pas bien mâché son repas, cela va retarder la digestion avec la constipation qui va s’ensuivre », déclare-t-il.

Quand une personne souffre de constipation, le gastro-entérologue recommande de ne pas prendre des médicaments trop puissants, au cas contraire cela va déboucher en une constipation chronique. Le meilleur remède, ce sont les activités physiques régulières.

Les femmes enceintes

Les troubles digestifs peuvent affecter les femmes enceintes qui ont peut-être mangé plus que d’habitude et ils peuvent impacter sur le bébé, sauf que le fœtus est plus ou moins protégé. Le Dr Li Kam Wa recommande aux femmes enceintes de ne pas s’allonger après avoir mangé. Quant à leurs légendaires envies, le docteur leur conseille de les maitriser.

Faire attention à ce que vous mangez

Le Dr Li Kam Wa a expliqué que les deux premières années dans la vie de chaque être humain sont vitales en termes de soins et de précautions afin que par la suite il rencontre moins de problèmes de santé. « En ce faisant, cela évitera les maladies auto-immunes. Au cas contraire, la flore intestinale risque d’être débalancée », avance-t-il.

C’est ainsi que tout dépend de ce qu’on mange et comment on mange. Le docteur observe que de nos jours, les gens préfèrent un régime hyperprotéiné. « Il y a 50 ans de cela, les Mauriciens consommaient rarement de la viande et plébiscitaient une alimentation plus équilibrée. De nos jours, la consommation de la viande l’emporte sur les autres aliments, sans oublier les produits transformés. De plus, fait ressortir le docteur, les pesticides utilisés pour la culture des légumes ne sont nullement bons pour la santé. Pour éviter de consommer des légumes contaminés, il conseille d’avoir son propre jardin.

La gastrite et la rectocolite hémorragique

La gastrite correspond à une inflammation de la muqueuse de l’estomac. Cette maladie inflammatoire peut être aiguë ou chronique. Elle peut en effet apparaître brutalement, les brûlures d’estomac ou les difficultés à digérer disparaissant en quelques jours. Elle peut aussi revenir régulièrement et évoluer sur plusieurs années.
La rectocolite hémorragique (RCH) ou colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) qui affecte l’extrémité distale du tube digestif, c’est-à-dire le côlon et le rectum qui est toujours touché.

Diagnostic et conseils

Pour établir un diagnostic, il faut dresser l’historique du patient. Il faut parfois faire une gastroscopie ou une entéroscopie en insérant un tube dans le corps du patient. Cependant la technique du futur consiste à faire avaler au patient une capsule et suivre son cheminement dans le corps grâce à l’imagerie. L’examen des organes dans le ventre est effectué grâce au CT scan et le MRI. Les échographies peuvent avoir lieu aussi souvent que c’est nécessaire.

Au niveau des conseils, le Dr Li Kam Wa préconise un régime alimentaire, un repas équilibré constitué de légumes et de fruits, avec moins de viande rouge, ainsi que de l’exercice, mais pas que. Le docteur recommande aussi de rester positif et de développer un mental solide. De plus, les boissons gazeuses sont déconseillées étant trop riches en calories. Les aliments probiotiques sont permis, mais il ne faut pas en abuser. Le yaourt est aussi recommandé, mais il faut se rappeler qu’il ne s’agit pas d’un traitement. Le lait est aussi conseillé, mais il faut choisir un lait qui ne provoque pas de diarrhée.

Si vous souffrez de troubles digestifs, vous pouvez appeler le Dr Li Kam Wa sur le 240 3137 ou à la Clinique Bon Pasteur ou la Clinique Darné. Actuellement, il reçoit les patients uniquement sur rendez-vous.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page