CoronavirusMaladiesSlider

Le café, un véritable allié pour la santé

Souvent décrié pour ses effets néfastes sur la santé, le café pourrait également avoir de nombreuses vertus à en croire plusieurs études sur le sujet. La dernière en date, menée par l’Université de St-Louis, montre un lien entre la consommation de café et la réduction de l’accumulation de graisse chez les femmes. Mais ce n’est pas tout, la boisson chaude consommée par des millions de personnes dans le monde pourrait également prévenir certaines maladies. Explications.

L’obésité

Les tests mis en place par l’équipe du chercheur Chao Cao, du département de médecine de l’université de St-Louis, ont pris en compte les facteurs sociaux (mode de vie, santé…), également prépondérants dans la maladie. Ils ont établi que les femmes entre 20 et 44 ans buvant deux tasses de café par jour, et celles âgées de 45 à 69 ans buvant quatre tasses de café par jour possèdent une masse graisseuse significativement réduite par rapport à celles qui n’en consomment pas.

L’équipe scientifique fait l’hypothèse d’une régulation de la production hormonale induite par les composants du café. Cette régulation favoriserait la métabolisation des acides gras. La consommation de café pourrait donc s’insérer dans les stratégies de lutte contre l’obésité, le surpoids et les troubles métaboliques qui les accompagnent.

Les troubles digestifs

C’est une étude du professeur Carlo La Vecchia de l’Université de Milan qui a montré les bienfaits du café sur la digestion en agissant directement sur notre… microbiote. Une bactérie présente dans notre appareil digestif, répondant au doux nom de Bifidobacterium spp, serait favorisée par le café. Une bonne nouvelle au regard de ses effets sur l’activité motrice du côlon.

Les maladies cardiaques

Première cause de décès dans les pays occidentaux, les maladies cardiaques sont associées à l’hygiène de vie. Le stress et le tabac sont notamment des facteurs de risque. Mais la consommation de café, elle, ferait partie des facteurs bénéfiques. La présence de la caféine dans le sang favoriserait la circulation de la protéine P27, essentielle pour prévenir les accidents cardiovasculaires et pour régénérer les cellules endommagées après un accident cardiovasculaire. Elle serait donc un atout diététique permanent pour accompagner les personnes à risque.

Alzheimer et Parkinson

Des études menées sur des souris ont montré que le café pouvait jouer un rôle protecteur contre ces deux maladies neurodégénératives. Peu d’informations ont toutefois été trouvées pour expliquer ce phénomène, les causes de ces maladies étant elles-mêmes encore peu comprises.

A noter, ces études prennent en compte des taux de consommation de café allant de deux à quatre tasses par jour. Passé le seuil de cinq tasses par jour, on trouve beaucoup plus d’études sur les risques du café. A vous de jouer la carte de la modération pour profiter des bienfaits uniquement !

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page